Mon02242020

Last update10:07:12 PM GMT

Back Chronique

Chronique

Nouadhibou : Manifestations contre la construction d’une usine de traitement de l’Or à Chami

Nouadhibou : Manifestations contre la construction d’une usine de traiement de l’Or à Chami Adrar-Info - Des dizaines de « militants de Nouadhibou » sont sortis à midi ce 1er février pour protester, devant la Wilaya contre la levée de l’arrêt de la construction d’une fabrique d’or affiliée à la société « Kenz Mining », dans la ville de Chami.

Les manifestants ont lancé des slogans appelant les autorités à arrêter la construction urgente de cette usine, qu’ils accusent de nuire aux habitants de la ville et de son environnement, car, utilisant du « cyanure » pour extraire l’or du sol et des pierres.

Selon une source de haut rang, le Hakem de Nouadhibou, Sid Ahmed Ould Hwaibib, a rencontré les manifestants auquel ils ont remis leurs revendications …

Les autorités avaient rendu, au milieu de l’année dernière, un ordre d’arrêter la construction de l’usine susmentionnée suite aux protestations dans les villes de Chami et de Nouadhibou refusant sa construction …

Certains activistes avaient partagé, récemment, une déclaration qu’ils ont attribuée à Kenz Mining, dans laquelle, il a annoncé que l’arrêt avait été levé et que les travaux à l’usine commenceraient bientôt.

Source : www.ndbactu.net
Traduit par Adrar.info


 

Les Emirats arabes unis annoncent 4 cas du nouveau coronavirus chinois

Les Emirats arabes unis annoncent 4 cas du nouveau coronavirus chinoisHuffington Post - Les Émirats arabes unis ont détecté quatre personnes de nationalité chinoise contaminées par le nouveau coronavirus, tous membres d’une famille venant de Wuhan, ce qui constitue vraisemblablement le premier cas avéré au Moyen-Orient, a annoncé ce mercredi 29 janvier le ministère de la Santé.

“Le ministère de la Santé et de la Prévention a annoncé des cas de nouveau coronavirus affectant une famille provenant de la ville de Wuhan en Chine”, a rapporté l’agence officielle WAM. “L’état de santé de ceux qui sont affectés est stable”, a-t-elle ajouté.

Le ministère de la Santé a précisé, dans un communiqué publié plus tard, que “quatre membres d’une famille chinoise” étaient contaminés.

Les aéroports du Golfe, y compris celui de Dubaï qui abrite l’un des “hubs” aériens les plus importants du monde, ont décidé de soumettre à des caméras thermiques les passagers en provenance de Chine.

Vingt-six décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus ont été enregistrés en Chine, portant à 132 morts le bilan total de la maladie. Le nombre de personnes infectées s’établit mercredi à 5974 dans tout le pays, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires nationales.

Le gouvernement de Dubaï a indiqué jeudi que quelque 989.000 touristes chinois avaient visité l’Émirat l’an dernier, un nombre qui devait franchir le million cette année.

Quelque 3,6 millions de Chinois ont transité par l’aéroport de Dubaï en 2019.

Le HuffPost avec AFP
Source : Huffington Post (France)

 

 

Coronavirus : le ministère mauritanien de la santé rassure

Coronavirus : le ministère mauritanien de la santé rassureSaharamédias - Le ministère mauritanien de la santé a affirmé lundi qu’aucun cas de « Coronavirus », largement répandu en Chine et dans d’autres pays, n’a été enregistré en Mauritanie, ajoutant que toutes les dispositions sont prises au niveau des équipes médicales.

Dans un communiqué publié par l’agence mauritanienne d’information, le ministère de la santé déclare que la situation sanitaire dans le pays est saine, sans aucun cas suspect de « Corona ».

Le ministère a révélé les dispositions prises dès l’annonce de la pandémie, d’abord la mise sur pied, au niveau du ministère, d’une cellule multidimensionnelle chargée de suivre les évolutions de la maladie, de proposer les mesures nécessaires afin de sécuriser les entrées au pays de personnes suspectes et de suivre la situation sur le terrain.

Le communiqué ajoute que cette cellule est à pied d’œuvre en permanence et établi quotidiennement un rapport sur la situation sanitaire et le contrôle au niveau des points d’accès au pays.

Des caméras thermiques destinées à découvrir la maladie ont d’ores et déjà été installées aux aéroports de Nouakchott et Nouadhibou, au point de passage du kilomètre 52, tandis que d’autres seront prochainement installées à Rosso pour les contrôles à l’entrée sur le territoire national.

Le ministère a par ailleurs constitué un réseau de communication entre tous les hôpitaux, dispensaires et autres points de santé afin de permettre un échange d’informations entre ces structures.

La cellule mise en place par le ministère échange les informations relatives à la maladie avec les organisations internationales concernées.

Cet ensemble de mesures, estime le ministère, est à même de permettre un suivi rigoureux et immédiat de la situation à tout moment.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

 

Hospitalisation d’un citoyen chinois à Nouakchott

Hospitalisation d’un citoyen chinois à NouakchottAl-akhbar – Un ressortissant chinois a été hospitalisé à Nouakchott, à la suite d’un rhume, ont révélé des sources, selon lesquelles, le citoyen chinois subira des examens pour s’assurer qu’il n’est pas atteint du coronavirus, qui s’est propagé en Chine ses derniers mois.

Le ressortissant chinois interné est arrivé le 19 janvier courant en Mauritanie en provenance de Chine, indique-t-on.

Le ministre de la Santé a tenu lundi 27 janvier courant une réunion avec les représentants des cliniques privées dans la capitale, au cours de laquelle, il les a appelé à la vigilance.

L’ambassade de Mauritanie en Chine avait appelé dernièrement les mauritaniens résidents dans ce pays à faire preuve de prudence et à appliquer les mesures spéciales pour empêcher la propagation du coronavirus.

Traduit de l’Arabe par Cridem
Source : Al-akhbar (Mauritanie)

Un cas suspect de coronavirus en Côte d'Ivoire

Un cas suspect de coronavirus en Côte d'IvoireBBC Afrique - Le ministère ivoirien de la santé a annoncé que les autorités sanitaires s'occupaient d'un cas suspect de coronavirus en Côte d'Ivoire.

Un étudiant non identifié, qui est rentré samedi de Pékin vers ce pays d'Afrique de l'Ouest, subit de nouveaux tests après avoir présenté des symptômes de grippe.

S'il est confirmé, il s'agira du premier cas de ce virus mortel en Afrique. Le virus, qui est apparu pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan, s'est propagé à plus de 2 000 personnes et en a tué 56.

La femme de 34 ans est actuellement en isolement, ont déclaré les autorités.

Elle vit en Chine depuis cinq ans, selon le communiqué du ministère de la santé de Côte d'Ivoire, et présentait des symptômes de type grippal avant de prendre l'avion pour Abidjan.

"Son état général est satisfaisant", a déclaré le ministère. "Il y a, à ce stade, des soupçons d'un cas de pneumonie lié au coronavirus."

Les résultats des tests de la femme étaient attendus pour dimanche soir.

Actuellement connu sous le nom de 2019-nCoV, le virus est considéré comme une nouvelle souche de coronavirus non encore identifiée chez l'homme.

Depuis le début de l'épidémie à Wuhan, plusieurs pays africains ont mis en place un dépistage supplémentaire sur les vols en provenance de Chine.

Source : BBC Afrique

 

Plus de 600 cadres de santé dépêchés vers les différentes wilayas du pays

Plus de 600 cadres de santé dépêchés vers les différentes wilayas du paysSaharamédias - Le ministère de la santé a entamé vendredi l’envoi d’équipes médicales complètes vers les wilayas de l’intérieur du pays.

Les équipes sont composées de 668 cadres, dont des spécialistes, des médecins généralistes, des dentistes, des sages-femmes et des techniciens de santé, mutés vers des directions régionales de santé, les centres et les points de santé pour une période de trois ans.

Prenant la parole lors de la cérémonie, le secrétaire général du ministère de la santé Ahmed Salem O. Bouhedda a appelé les concernés au respect de la profession à la discipline s’engageant à les mettre dans les meilleures conditions possibles pour leur permettre de remplir leurs missions.

Le directeur des ressources humaines du ministère a déclaré que le département a décidé d’affecter les sortants des écoles de santé et les cadres de santé récemment recrutés, 668 au total, à l’intérieur du pays pour une durée de trois ans.

Il a ajouté que ce nouveau personnel contribuera à l’amélioration des soins de santé dans les points reculés du pays longtemps dépourvus de soignants.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

Mauritanie: voici les mesures d’urgences prises pour améliorer la qualité du système de santé

Mauritanie: voici les mesures d’urgences prises pour améliorer la qualité du système de santéLe360 Afrique - Le ministre mauritanien de la Santé, le Dr Nazhirou Hamid, vient d'effectuer une tournée dans plusieurs régions du pays pour constater de lui-même les énormes failles du système de santé du pays, confronté à de nombreuses difficultés.

C’est dans ce contexte qu’un communiqué publié hier, mardi 26 novembre 2019, du ministère qu'il dirige depuis début août dernier, annonce «la mise en œuvre de plusieurs mesures urgentes pour assurer la qualité des services de santé».

Il s’agit de «l’identification des causes de décès survenant au sein des structures publiques et privées de santé, naturels ou dûs à une erreur médicale, en vue de déterminer la responsabilité du personnel.

La mise en œuvre d’une loi adoptée en 2010, et jusqu'ici restée en suspens, relative à la régulation du travail dans les établissements de santé, tant publics que privés, opérant dans les domaines du traitement, des médicaments ou des laboratoires.

Celles-ci porte également sur le contrôle de la qualité des médicaments à toutes les étapes, de l’origine de la fabrication au consommateur et soumet les pharmacies à plusieurs exigences de contrôle».

Par ailleurs, ce document du ministère de la Santé informe que l’Aéroport International «Oum Tounsy» et le Port Autonome de Nouakchott (PANPA) dit «Port de l’Amitié» sont désormais les seules portes d’entrée autorisées pour l'importation des produits pharmaceutiques sur le territoire national.

Cette déclaration émanant du ministère de la Santé annonce également «une vaste campagne de lutte contre les médicaments périmés, au cours des dernières semaines, avec, pour la première fois, la destruction de 100 tonnes [de ces médicaments, Ndlr] brûlés pour éviter leur retour sur le marché».

Le profil sanitaire de la Mauritanie «est encore marqué par la domination des maladies infectieuses et parasitaires, quoi que les pathologies non transmissibles, en particulier les maladies cardiovasculaires et le diabète, aient pris de l’ampleur au point de devenir un problème de santé public préoccupant», indique, par ailleurs, un rapport d’experts.

Selon ces experts, les principales causes des consultations sont celles d'habitants d’un pays en développement, dans un environnement tropical (infections respiratoires aigües, paludisme, diarrhées….», explique ce document.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya
Source : Le360 Afrique (Maroc)

 

 

Le ministre de la Santé annonce de nouvelles décisions à partir d’Aleg

Le ministre de la Santé annonce de nouvelles décisions à partir d’AlegAl-akhbar – Le ministre de la santé Dr Nedhirou Ould Hamed a annoncé de nouvelles mesures à partir d’Aleg, la capitale de la wilaya du Brakna.

Le président Mohamed Ould Ghazouani a chargé les membres du gouvernement de prendre toutes les décisions qu'ils jugent nécessaires pour la réforme, ce qui rend impensable et impossible tout recul sur ces mesures, a-t-il dit. Cette déclaration a été faite ce samedi 23 Novembre lors d'une réunion à l'Hôpital d'Aleg.

L'Etat a décidé de généraliser à tous les étudiants des établissements privés la formation dans les Ecoles de santé et l’arrêt de recrutement dans le secteur pendant les trois prochaines années, afin de circonscrire l’inscription aux sortants libres de ces Ecoles de santé, estimés à 3.000, a expliqué le Ministre de la Santé.

Une mesure qui doit s’accompagner de l’interdiction faite aux médecins officiels d’exercer la profession en dehors des structures sanitaires dans lesquelles ils travaillent, a affirmé le ministre de la santé. "Ce qui contraindra les cliniques et les pharmacies à s’appuyer sur les sortants libres", a-t-il dit.

Imposer le travail à l’intérieur pendant trois ans aux sortants est une décision irréversible, a affirmé le ministre, selon lequel, le tirage au sort pour le Hadj au cours des deux prochaines années sera strictement réservé au personnel en service à l’intérieur comme d’ailleurs la prime d’éloignement dont ils seront les seuls à en bénéficier en plus d’une formation continue à titre d’incitation.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem
Source : Al-akhbar (Mauritanie)

 

 

Mauritanie : adhésion des populations aux réformes du nouveau ministre de la Santé

Mauritanie : adhésion des populations aux réformes du nouveau ministre de la SantéApanews - Les réformes annoncées par le nouveau ministre de la Santé mauritanien, Mohamed Nedhirou Hamed, bénéficient déjà d’un vaste élan de solidarité au sein de la population, a-t-on constaté à Nouakchott.

Cette solidarité a pris diverses formes allant des hashtags aux articles de presse, en passant par les sit-in de soutien organisés devant le ministère de la Santé et les clips musicaux favorables auxdites réformes.

Celles-ci comprennent notamment l’obligation de rigueur dans le traitement des malades, la gratuité des soins dans les services d’urgence et la lutte contre les médicaments falsifiés dont une grande partie inonde depuis des années le marché pharmaceutique du pays.

Mais la mesure phare de ces réformes réside dans la réglementation des pharmacies qui poussent comme des champignons dans les grandes villes mauritaniennes, surtout à Nouakchott, sans contrôle au niveau de leur contenu et de leur personnel.

M. Hamed, nommé au sein du premier cabinet désigné par le nouveau président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a notamment décidé d’appliquer la loi fixant à 200 mètres la distance minimale séparant toute pharmacie et le plus proche centre médical.

Mais cette mesure a été aussitôt rejetée par les investisseurs dans le secteur pharmaceutique. Ils se trouvent essentiellement à proximité des principales structures médicales à Nouakchott comme le Centre hospitalier national, l’hôpital militaire ou encore l’hôpital Cheikh Zayed et l’hôpital de l’Amitié.

Leur argumentaire repose sur le fait qu’ils redoutent des pertes de milliards d’ouguiyas injectés dans ce secteur, pouvant mettre par ailleurs au chômage des centaines d’employés.

Toutefois, le nouveau ministre reste ferme et est déterminé à mettre en œuvre ses réformes ou rendre le tablier au cas échéant.

Selon un communiqué rendu public mercredi soir à Nouakchott, le ministère de la Santé a réaffirmé sa « détermination à appliquer le règlement ». Se disant prêt à assumer « ses responsabilités», il invite « tout le monde à faciliter la tâche aux services chargés de son application ».

Source : Apanews