Wed08052020

Last update09:19:12 AM GMT

Back Dossier

Dossier

Covid-19 : plus de 680 000 morts dans le monde, l'OMS prévoit une pandémie "très longue"

Covid-19 : plus de 680 000 morts dans le monde, l'OMS prévoit une pandémie France24 - L'Organisation mondiale de la Santé a prévenu samedi que la pandémie de Covid-19 allait probablement être "très longue", avec des effets qui seront "ressentis pour les décennies à venir".

Le coronavirus a fait plus de 680 000 morts dans le monde depuis l'apparition de la maladie fin 2019 en Chine. Réunie samedi 1er août à Genève, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a prévenu que la pandémie de Covid-19 allait probablement être "très longue".

Le Comité d'urgence de l'organisation, réuni depuis vendredi pour la quatrième fois pour réévaluer la pandémie, "a souligné que sa durée allait être certainement très longue", a indiqué l'OMS dans un communiqué.

"L'OMS continue d'estimer que le risque posé par le Covid-19 est très élevé", ajoute le texte. "Le comité d'urgence" (composé de 18 membres et 12 conseillers) "a souligné l'importance d'une réponse qui doit être nationale, régionale et globale" face à la pandémie.

Accélérer les recherches sur les points encore inconnus du virus

Au total, le coronavirus a infecté au moins 17,6 millions de personnes dans le monde et fait plus de 680 000 morts, selon un décompte effectué par l'AFP à partir de sources officielles.

Le comité d'urgence a demandé à l'OMS de fournir à tous les pays des consignes pragmatiques sur la façon de répondre à la pandémie, "afin de réduire le risque que les réponses à l'épidémie ne s'affaiblissent, dans un contexte de pressions socio-économiques".

Le comité recommande également à l'OMS d'accélérer les recherches sur les points encore inconnus du virus, notamment son origine animale et ses éventuels moyens de propagation par voie animale.

Il demande également que soient éclaircis des points comme "les modes de transmission (du virus), ses mutations potentielles, l'immunité et les corrélats de protection".

"Une crise sanitaire comme on n'en voit qu'une par siècle"

La réunion du comité, qui a duré six heures, s'est déroulée au siège de l'OMS à Genève, avec certains participants reliés par vidéo. Il est prévu qu'il se réunisse à nouveau dans trois mois.

"Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n'en voit qu'une par siècle et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir", avait déclaré vendredi le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"De nombreuses questions scientifiques ont été résolues, nombreuses sont celles qui attendent encore de l'être", a-t-il ajouté. "La plupart des habitants de la planète peuvent être touchés, même ceux qui n'habitent pas dans des zones durement affectées".

Source : France 24 Avec AFP

Le ministère des Affaires islamiques appelle au respect des mesures de précaution à l'occasion de l'Aïd al-Adha

 

Le ministère des Affaires islamiques appelle au respect des mesures de précaution à l'occasion de l'Aïd al-AdhaAMI - Le ministère des Affaires islamiques et de l'Enseignement originel a appelé les imams et les prédicateurs à insister auprès des fidèles sur la nécessité de s’en tenir rigoureusement aux mesures de prévention à l‘occasion de la fête bénie de l'Aïd Al-Adha.

Dans un communiqué, dont l'Agence Mauritanienne d’Information a reçu une copie jeudi, le ministère a exhorté les citoyens à assumer leur responsabilité religieuse et morale, à se prémunir et à protéger les autres contre le risque de contracter le coronavirus.

Le communiqué a rappelé la fatwa des grands érudits, qui autorise l’espacement des fidèles dans le rang pendant la prière et dispense les personnes âgées et celles qui sont atteintes de maladies chroniques, d’assister aux prières en groupe.

Source : AMI

Mattel offre l’accès gratuit aux plateformes d’enseignement à distance

Dans le cadre de ses efforts d’aide à la lutte contre la propagation du Covid-19 en Mauritanie et afin de soutenir les autorités publiques dans leur volonté d’assurer la continuité des cours pour les élèves et étudiants mauritaniens surtout en cette période d’examens, Mattel offre à ses abonnés un accès gratuit aux plateformes d’enseignement à distance.

La plateforme d’enseignement à distance du secondaire « Taalimi », accessible via application ou directement sur le site www.elearning.gov.mr, ainsi que le service d’enseignement en ligne « Google Classroom », utilisé par les écoles et universités pour les cours sur Internet, sont désormais accessibles gratuitement pour les abonnés Mattel.

Mattel confirme avec cette offre exceptionnelle son statut d’entreprise Responsable jouant pleinement son rôle citoyen en cette période de crise sanitaire et d’acteur majeur dans la transformation numérique du pays.

Après le lancement de son application mobile et des offres « Mechili » visant à encourager la recharge électronique, l’accès gratuit aux plateformes d’enseignement à distance constitue une autre étape franchie par Mattel dans le cadre de sa stratégie de visant à améliorer l’expérience client et offrir à ses clients des services de qualité à travers notamment la digitalisation de ses offres et produits.

Covid-19 : Le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développements

 

Covid-19 : le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développementsAMI - Six nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés vendredi dans le pays.

Il s'agit de de 5 cas à Nouakchott et d'un cas dans la wilaya de l'Assaba. Les nouvelles infections portent le nombre des malades atteints par le coronavirus en Mauritanie à 26 personnes.

La propagation de la pandémie du Covid-19 et sa présence dans différentes localités exigent de faire preuve de prévoyance, de vigilance et de respect des mesures de prévention annoncées par les pouvoirs publics pour faire face à la maladie.

Dans ce cadre, le directeur de la santé publique au ministère de la santé, Dr Sidi Ould Zahaf a indiqué que le département de la santé a adopté une nouvelle stratégie pour faire face à la nouvelle situation épidémiologique marquée par la prévalence du virus au sein de la société au niveau local alors qu'elle était limitée jusque là à l'infection de personnes venant de l'étranger.

Il a ajouté, dans une rencontre avec l'AMI, que le département avait adopté une nouvelle stratégie globale de contrôle épidémiologique du virus, après l'apparition du 7eme cas, partant du fait que les cas enregistrés étaient limités à Nouakchott.

Il a précisé que la nouvelle orientation a pour objectif de déterminer les cas épidémiologiques de la capitale et de déterminer toutes les personnes contacts en vue de les soumettre aux tests pour ensuite isoler les personnes devant être confinées.

Le directeur a précisé que certains cas ou même la majorité des cas ne nécessitent pas de traitements et ne présentent pas de signes de la maladie bien qu'ild portent le virus.

Il a en outre souligné que les mesures prises permettront de procéder à une évaluation de la situation et d'actualiser la stratégie élaborée auparavant en vue de son application suivant la nouvelle situation épidémiologique.

S'agissant des infrastructures et des équipements médicaux nécessaires pour accompagner une éventuelle propagation du coronavirus, le directeur a affirmé que l'hôpital des maladies contagieuses, ouvert récemment, reçoit les personnes atteintes du virus, soulignant qu'ils dispose des moyens lui permettant de prendre en charge les malades.

En réponse à certains citoyens demandant d'accéder aux lieux de confinement pour avoir contacté les malades, le directeur a précisé que toutes les mesures relatives aux personnes contacts de tous les cas cités plus haut ont été prises, soulignant que ces mesures se poursuivent pour isoler toutes les personnes contacts et les soumettre aux tests.

En réponse à certaines personnes appelant à rendre disponibles les masques de protection et les moyens de désinfection, le directeur a noté que le département de la santé donne la priorité, dans ce cadre, aux équipes médicales en premier lieu.

En ce qui concerne la possibilité de déterminer si les premières personnes ou la première personne atteintes par le virus sont parmi les infiltrés arrivés à Nouakchott, le directeur a indiqué que la mission du secteur de la santé est de préciser les dangers pouvant découler de l'entrée dans le pays dans la conjoncture actuelle.

Dans le cadre de l'évaluation de la situation épidémiologique actuelle, le directeur a précisé que le coronavirus se propage très vite et que le danger existe encore, surtout à Nouakchott.

En réponse à une question relative à la non application des mesures de prévention de la part de certains citoyens, surtout que la fête d'El Fitr est très proche, Dr Sidi Ould Zahaf a souligné que le respect des mesures de prévention est le seul espoir d'éviter la propagation de la pandémie, appelant les parents à faire preuve de prévoyance et de vigilance.

Il a, dans ce cadre, affirmé que la pandémie existe au sein de la société, ce qui exige, a-t-i dit, des citoyens, des organisations de la société civile, des notables et des élus d'évaluer la situation actuelle, de revoir les mesures prises et de les respecter, précisant, à ce sujet, que le fait de rester dans les maisons et le suivi des mesures préventives sont le meilleur moyen utilisé par le monde entier pour éradiquer le Covid-19.

Source : AMI

Le résultat de l’examen du ministre de la santé est négatif (SOURCE)

Le résultat de l’examen du ministre de la santé est négatif (SOURCE)Tawary - L’on apprend d’une source fiable que le résultat du dépistage réalisé, ce jeudi 14 mai, en fin d’après-midi, pour le ministre de la santé, Dr Nedhirou Mohamed Hamed, est négatif.

Le même résultat est valable pour les autres membres de l’administration qui étaient avec lui lors de la rencontre avec l’un des cas testé positif, précise la source.

Nous rappelons que le ministre et ses proches collaborateurs avaient annoncé leur confinement sanitaire volontaire durant la durée initialement fixée et de passer les analyses du convid-19 pour s’assurer de leur état de santé.

Il importe de souligner que la Mauritanie a enregistré tout dernièrement 10 nouveaux cas du coronavirus dont 1 à Amourj à l’Est du pays et 9 à Nouakchott.

Depuis son lieu de confinement, il était en direct par téléphone avec la télévision El Mouritaniya, et il a profité de l'occasion pour appeler les citoyens à plus de responsabilité afin d'éviter la propagation du virus.

Il a insisté sur l'application des mesures imposées dans le plan de riposte qui sont le lavage des mains avec le savon, le port du masque dans les lieux publics, la distanciation physique et de limiter ou même d'éviter les sorties inutiles.

Le ministre a rappelé à la fin de sa communication que la meilleure méthode est la prévention de cette maladie.

Source : Tawary (Mauritanie)

Le ministre mauritanien de la santé : "pas d’allègement des mesures de prévention mais elles seront encadrées"

 

Le ministre mauritanien de la santé : Saharamédias - Dans une déclaration faite par téléphone, depuis son lieu de confinement, le ministre a dit que le gouvernement ne remettra pas en cause l’allègement des mesures de prévention mais qu’il les encadrera.

Dans cette déclaration faite à la télévision nationale, Dr Nadhirou O. Hamed a dit que les marchés ne seront pas fermés mais que les autorités n’autoriseront pas leur accès aux personnes qui ne portent pas des masques avec obligation de laver les mains, le matériel nécessaire pour cela sera disponible sur place.

L’horaire du couvre-feu ne sera pas modifié a dit le ministre mais les autorités seront fermes quant au respect rigoureux de son application.

Le ministre qui estime que la pandémie évoluera dans les prochains jours a demandé aux populations de multiplier les mesures de prévention comme par exemple le lavage des mains, le port de masques et le respect de la distanciation.

Le ministre de la santé a enfin déclaré que la décision de multiplier les tests dans les prochains jours a été prise de même que la recherche de cas éventuels de la maladie.

Source : Saharamédias

Mauritanie : la prière du vendredi de nouveau suspendue

Mauritanie : la prière du vendredi de nouveau suspendueSaharamédias - Le ministère mauritanien des affaires islamiques et de l’enseignement originel a annoncé jeudi la suspension de la prière du vendredi après la découverte de nouveaux cas du coronavirus.

Dans une déclaration faite à la chaîne nationale Al Mouritania, le ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel Dah O. Amar Taleb a dit que la suspension de la prière du vendredi est une nécessité qu’on se doit de respecter car elle a été prise en concertation avec les Oulémas et les médecins.

Ce jeudi la Mauritanie a enregistré quatre nouveaux cas du coronavirus, portant à 20 le nombre de malades recensés dans le pays depuis la mi-mars dernier.

Selon une dépêche de l’AMI, citant des sources médicales, deux parmi les cas découverts jeudi soir ont été en contact avec la malade testée positive mercredi à Teyarett.

La même source précise que le troisième cas a été découvert chez une femme âgée de 80 ans à Nouakchott, tandis que le quatrième a été découvert chez une personne en confinement dans la moughata d’Amourj, au Hodh Chargui.

Source : Saharamédias