Sat01162021

Last update04:30:17 PM GMT

Back Divers

Faits Divers

Le secrétaire général de l'OTAN rencontrera le président mauritanien

Le secrétaire général de l'OTAN rencontrera le président mauritanienForeign Brief - Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani rencontrera le jeudi 14 janvier courant, à Bruxelles le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg.

La région sahélienne est un membre clé du dialogue méditerranéen de l’OTAN. La migration illicite et la sécurité régionale sont également des thèmes qui feront l’objet d’échanges ; la Mauritanie étant un point de départ des migrants qui demandent l'asile en Europe.

L'OTAN est également profondément préoccupée par la forte présence de groupes extrémistes islamiques en Afrique du Nord-Ouest tels que Nusrat al-Islam et Al-Qaïda.

Beaucoup de jihadistes sont des ressortissants mauritaniens et le réseau international des militants et leur rayonnement mondial menacent la sécurité intérieure des membres de l’OTAN.

La Mauritanie, un pays frappé par la pauvreté avec une grande partie de sa population vivant en deçà du seuil de pauvreté, est également un membre éminent du G5 Sahel, dont la vocation première est de lutter contre les organisations terroristes actives.

Au cours de la séance du jeudi, Stoltenberg et Ghazouani insisteront sur la nécessité d’une coopération plus poussée.

Comme il est dans l’intérêt de l’OTAN que Nouakchott élargisse sa lutte contre le radicalisme religieux, l’alliance considère la Mauritanie comme un allié géopolitique important pour lutter contre l’instabilité régionale.

Nouakchott bénéficie de l’aide à la sécurité de l’OTAN tout en s’engageant à poursuivre ses efforts pour combattre les fondamentalistes salafistes.

L’OTAN augmentera à l’avenir, son assistance à l’armée mauritaniens par le biais du programme de renforcement de l’éducation en matière de défense « Defence Education Enhancement Programm » (DEEP) ).

Traduit de l’anglais par Cridem

 

Le Président de la République s’entretient avec le Président du Conseil de l’Europe

Le Président de la République s’entretient avec le Président du Conseil de l’EuropeAMI - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, président en exercice du groupe du G5-Sahel, s’est entretenu, jeudi, au siège du Conseil de l’Europe à Bruxelles, avec le Président du Conseil, M. Charles Michel.

Les entretiens ont porté sur les relations bilatérales et les moyens de les renforcer davantage entre la Mauritanie, d’une part, et, de l’autre, l’Union Européenne, et entre cette dernière et le groupe du G5-Sahel.

Il est à rappeler que des forces militaires européennes prennent part aux efforts visant à ramener la sécurité et la stabilité au Mali et à lutter contre les groupes armés dans la zone des trois frontières, située entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

L’Union Européenne est considérée comme un partenaire stratégique aux efforts de développement, tant pour la Mauritanie que pour le groupe du G5-Sahel.

Les entretiens se sont déroulés en présence du ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l’Etranger, M. Ismael Ould Cheikh Ahmed, du directeur de Cabinet du Président de la République, M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, et de l’ambassadeur de la Mauritanie auprès de l’Union Européenne, SE M. Abdallahi Ould Kebd.

Source : AMI

 

L’empire de Donald et Melania Trump en péril : déjà 14 millions d’euros qui partent en fumée

L’empire de Donald et Melania Trump en péril : déjà 14 millions d’euros qui partent en fuméeGala - Donald et Melania Trump sont de plus en isolés. Après les insurrections du Capitole le 6 janvier, et la procédure de destitution engagée à l'encontre du président américain, de lourdes conséquences économiques sont également à prévoir.

Donald Trump perd gros. Le président américain déchu fait une nouvelle fois l'objet d'une procédure de destitution après les violences au Capitole qui ont fait 5 morts le 6 janvier dernier. Une humiliation de plus pour Donald Trump, une semaine avant la fin de son mandat. Mais ce n'est pas la seule conséquence fâcheuse. Le maire démocrate de New York, Bill de Blasio a choisi de frapper un grand coup.

"Il a décidé de prendre des mesures et de mettre fin aux contrats qui permettaient à la Trump Organization de gérer certaines attractions de Central Park et un terrain de golf du Bronx," rapportent nos confrères du Point ce 13 janvier.

"La ville de New York ne fait pas affaire avec des éléments insurrectionnels. Nous prenons des mesures pour mettre fin aux accords" a fait savoir Bill de Blasio sur Twitter. Des contrats qui pèsent près de 14 millions d'euros. Une perte d'argent importante pour le milliardaire, qui vient déjà de dire adieu à l'un de ses soutiens financiers, et dont le business a quelque peu ralenti depuis son élection en 2017.

Mais le maire démocrate assure être dans son bon droit. "Si une entreprise ou la direction d'une entreprise participe à des activités criminelles, nous avons le droit d'y mettre fin. Inciter à l'insurrection contre le gouvernement constitue clairement une activité criminelle," a-t-il martelé sur MSNBC.

Fin de règne agitée

La mairie de New York n'est pas le seul à prendre ses distances avec la Trump Organization depuis les insurrections du Capitole. Diverses entreprises et organisations américaines ne souhaitent plus faire affaire avec celui qui rendra les clés de la Maison-Blanche le 20 janvier prochain.

Donald Trump se montre toujours incapable de reconnaître la moindre responsabilité dans les heurts qui se sont déroulés au Capitole. Une triste fin de règne, qui sera marquée par un autre coup d'éclat : son absence historique lors de l'investiture de Joe Biden.

Par Marion Rouyer

Dîner à l'Elysée entre Ghazouani et Macron : "diverses questions d'intérêt commun abordées"

Dîner à l'Elysée entre Ghazouani et Macron : AMI - Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a assisté mercredi soir à l'Elysée à Paris, à un dîner offert en son honneur par Son Excellence le Président français Monsieur Emmanuel Macron.

Le dîner a été une opportunité pour le Président de la République et son homologue français de discuter du renforcement des relations bilatérales à tous les niveaux.

En outre, diverses questions d'intérêt commun ont été abordées, notamment les questions liées à la situation sécuritaire dans la région du Sahel et les résultats obtenus par notre pays lors de sa présidence du G5 Sahel malgré la complexité de la situation et les répercussions négatives de la pandémie Covid-19 aux niveaux mondial et régional.

La mobilisation d'un soutien militaire, économique et politique en faveur du Groupe des Cinq pays du Sahel, a constitué le plus important résultat de cette rencontre. Ce soutien a d'ailleurs été traduit par le lancement de plusieurs initiatives telles que la Coalition pour le Sahel, la Coalition pour la sécurité et la stabilité du Sahel et d'autres initiatives.

Les entretiens entre les deux Présidents ont porté sur l'amélioration du niveau d'efficacité des plans de terrain, qui s'est reflétée dans certaines des victoires décisives enregistrées au cours de cette période, en plus du suivi strict et régulier de la mise en œuvre de la ''feuille de route de Pau'' et l’approfondissement de la prise de conscience de la nécessité pour la communauté internationale d'assumer ses responsabilités face à la situation dans le Sahel.

Au cours de la rencontre, les deux Présidents ont passé en revue le grand effort qui a été consenti pour réduire les dettes des cinq pays du Sahel entre autres réalisations accomplies.

Source : AMI

Israël: "Nous espérons normaliser nos relations avec 4 nouveaux pays dans les prochains mois" (ministre)

Israël: i24NEWS - Selon une note, Israël espère normaliser ses relations avec le Qatar pour se rapprocher des Frères musulmans

Le ministre israélien du renseignement Eli Cohen a assuré mercredi que l’Etat hébreu va signer de nouveaux accords de normalisation avec au moins quatre pays musulmans dans les prochains mois.

"Nous comptons signer d'autres accords avec l'Arabie Saoudite, Oman, la Mauritanie et le Niger dans les prochains mois. Le rapprochement entre le Qatar l'Arabie Saoudite augmente également les chances de normalisation (entre Doha et Jérusalem)", a-t-il indiqué au site d'information Ynet.

Selon le radiodiffuseur public Kan, Israël espère normaliser ses relations avec le Qatar, afin de tenter de se rapprocher des Frères musulmans dans la région.

Un document interne du département de recherche du ministère du Renseignement, révélé par la chaîne israélienne, révèle que l'importance du Qatar pour l’État hébreu réside dans sa capacité à bâtir un réseau de contacts qui comprendrait les soutiens aux Frères musulmans dans la région.

"Les relations avec le Qatar peuvent être un facteur de stabilisation dans la bande de Gaza et contribuer à atténuer les tensions existantes avec la Turquie", souligne le document.

La note liste également les domaines dans lesquels une collaboration serait possible entre les deux pays : achats d’armes, énergie, investissement économique, agroalimentaire, agriculture, tourisme, aviation et sports.

La semaine dernière, un accord de réconciliation a été signé entre le Qatar et l'Arabie Saoudite, les Émirats, Bahreïn et l'Égypte.

Selon le document du ministère, la réconciliation de ces pays peut permettre la reprise d’un dialogue politique et économique entre le Qatar et Israël.

Source : i24NEWS


Covid-19, amélioration des services hospitaliers : nous avons recruté 500 infirmiers, dit le ministre de la Santé

Covid-19, amélioration des services hospitaliers : nous avons recruté 500 infirmiers, dit le ministre de la SantéAMI - Le ministre de la santé, M. Nedhirou Ould Hamed, a visité, mardi, deux unités de prises en charge des malades de la Covid 19 situées respectivement au centre hospitalier des spécialités et à l’institut national d’hépato virologie de Nouakchott où des équipes de différentes nationalités apportent leur appui au personnel soignant national.

La présence de ces équipes, composées de professionnels algériens, français et espagnols vise principalement à soutenir leurs confrères mauritaniens en matière d’urgences et de soins intensifs, pour assurer une meilleure prise en charge des malades de la Covid dans le pays à travers un transfert rapide de compétence au profit des deux Centres hospitaliers.

« Auparavant, nous avons pu constater que le point faible de nos hôpitaux étaient les urgences, mais avec la Covid 19, les choses ont changé, car beaucoup d’efforts ont été consentis pour améliorer ces services pour une meilleure prise en charge des malades », a souligné le ministre de la santé.

«Nous saluons la présence de ces équipes, importante aussi bien sur le plan médical que sur le plan humain. La présence de ces équipes va permettre un transfert rapide de compétences notamment en urgence et en soins intensifs », a-t-il ajouté.

« Nous avons recruté 500 infirmiers, dont 400 paramédicaux pour dégager un maximum de personnel et combler les déficits constatés au niveau des urgences et soins intensifs », a-t-il poursuivi.

« Au-delà de l’action médicale, je suis heureux de saluer cet esprit humain », a conclu le ministre de la Santé.

Pour sa part, le médecin coordonnateur de l’unité Covid au Centre, M. Ahmed Salem Ould El Khater a précisé que celle-ci a été créée pour accueillir les cas urgents qui ont besoin d’appareils pour la respiration artificielle et de soins intensifs.

Il a ajouté que la capacité de cette unité est de six malades en plus d’autres chambres pour recevoir les cas moins graves, notant que l’unité manque encore de matériels et de respirateurs mais que l’action est en cours pour surmonter tous ces obstacles.

En ce qui le concerne, le coordinateur de la mission algérienne de l’unité Covid-19, M. Soueilhi Islam a indiqué que sa mission venue pour aider la Mauritanie à faire face à la pandémie Covid, est composée de spécialistes et d’infirmiers spécialisés dans les traitements intensifs en plus de techniciens pour réparer les équipements médicaux. Elle a été répartie entre 5 centres de la capitale.

Les médecins espagnols et français présents dans l’unité Covid du centre de spécialités font partie de consultants recrutés par l’Organisation mondiale de la santé pour appuyer les efforts de notre pays dans sa réponse à la pandémie de la COVID19.

Au cours de ces deux visites, le ministre était accompagné du wali de Nouakchott Ouest, le Hakem de la moughataa de Tevragh Zeina et des ambassadeurs de France et d’Algérie dans notre pays.

Source : AMI

Le président Ghazouani salue l’annonce de 14 milliards de dollars débloqués au profit de la Grande Muraille Verte

Le président Ghazouani salue l’annonce de 14 milliards de dollars débloqués au profit de la Grande Muraille VerteAMI - Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a indiqué que la Convention internationale contre la désertification vise à préserver la biodiversité, soulignant que la lutte contre la désertification, l'amélioration des conditions de vie en milieu rural, la réalisation de la sécurité alimentaire, la promotion de l'emploi des femmes et des jeunes sont au cœur des préoccupations des pays africains sahariens.

Le Président qui s’exprimait lundi matin au sommet de Paris «ONE LANET SUMMIT», a ajouté que l'initiative de création de la Grande Muraille Verte vise à apporter une réponse aux enjeux actuels de manière à aboutir à un développement durable.

Le Président M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a également en son nom propre et au nom de ses frères chefs d’Etat des pays membres de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte tenu à remercier chaleureusement la France, les Nations Unies et la Banque mondiale pour l’heureuse initiative que constitue l’organisation en marge du ONE PLANET SUMMIT du présent forum dédié à l’investissement pour la Grande Muraille Verte Sahélo-Saharienne.

Voici le texte du discours prononcé par le Président de la République :

Après une année 2020 très éprouvante pour le monde entier et dont les conséquences ont été particulièrement douloureuses pour nos populations et nos économies, cet important forum vient à point nommé.

Ma participation dit-il, à "ONE PLANET SUMMIT" et à ce forum en particulier dont l’enjeu est d’une importance capitale pour l’avenir de notre planète traduit l’engagement résolu de notre région et de mon pays la Mauritanie pour la préservation de la biodiversité à travers la mise en œuvre de l’initiative panafricaine de la Grande Muraille Verte.

Cette initiative constitue l’instrument privilégié de nos Etats Sahélo-sahariens pour s’engager et s’unir face aux enjeux récurrents de la désertification et de la dégradation des terres, la perte de la biodiversité et les changements climatiques.

Fortement engagé sur cette voie, mon pays, ajoute –t- il, a ratifié la convention des nations unies sur la lutte contre la désertification et la dégradation des terres en août 1996 et inscrit dans stratégie nationale de développement l’objectif 15 de l’agenda 2030 qui vise à protéger et à restaurer les écosystèmes terrestres et à assurer une gestion durable des forêts.

La lutte contre la désertification, l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, la sécurité alimentaire et énergétique, l’autonomisation des femmes et l’emploi des jeunes sont au cœur des priorités de nos pays sahélo-sahariens.

Nous demeurons plus que jamais convaincus que l’initiative panafricaine de la Grande Muraille Verte de par ses objectifs ambitieux et multidimensionnels constitue une réponse adaptée aux enjeux précités et peut conduire à un développement rural résiliant, inclusif et durable.

Le Président a tenu à saluer ici l’annonce de l’initiative de l’accélérateur de la Grande Muraille Verte dont l’objectif est de débloquer une enveloppe initiale de 14 milliards de dollars sur la période 2021-2025 pour concrétiser dans un cadre coordonné les engagements des partenaires financiers.

La mobilisation de ces financements additionnels à travers une approche innovante contribuera certainement à l’atteinte des objectifs de la Grande Muraille Verte qui visent à l’horizon 2030 la restauration de 100 millions d’hectares de terres dégradées et la création de 10 millions d’emplois verts.

Cette initiative facilitera sans nul doute la mise en cohérence des interventions de nos partenaires en réponse à nos préoccupations telles que soulevées par nos ministres de l’environnement lors de la dernière conférence sur la Grande Muraille Verte. Elle permettra, à nos pays d’accéder aux financements nécessaires pour augmenter les investissements locaux dans le cadre des cinq piliers retenus et de renforcer les capacités des agences nationales de la Grande Muraille Verte.

Dans ce cadre, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a proposé la création dans chacun de nos pays d’un fonds de la biodiversité dans lequel nous verserons une partie des ressources issues de l’annulation de nos dettes, annulation que nous appelons de tous nos vœux.

L’initiative de la Grande Muraille Verte constitue, pour la région du Sahel, le cadre stratégique et opérationnel et adéquat pour promouvoir l’émergence de nouvelles opportunités d’investissement dans le développement des filières agro-écologiques créatrices d’emplois durables.

Aussi, c’est avec un très grand intérêt insiste –t-il, que nous accueillons aujourd’hui la création du mouvement international pour l’agro-écologie en Afrique qui traduit l’engagement du secteur privé en faveur de l’agro-écologie.

Il a invité, dans le cadre de cette dernière initiative, les entreprises internationales et nationales à travailler en synergie pour soutenir une démarche, contribuer au développement durable du Sahel et favoriser les transferts de technologies et de savoir- faire aux acteurs locaux en vue de développer des filières structurées et compétitives qui préservent la biodiversité et les ressources naturelles.

Et le Président de la République d’assurer que la Mauritanie, qui a fait le choix d’une économie dans laquelle le secteur privé est le principal moteur de la croissance, accueillera favorablement les entreprises internationales désireuses de s’installer dans notre pays.

Je vous confirme poursuit-il, que notre secteur privé national est fortement engagé à soutenir les efforts du gouvernement dans ce domaine et à créer des partenariats gagnant-gagnant avec les entreprises étrangères, en particulier dans les domaines de la sécurité alimentaire et du développement économique rural durable notamment à travers le déploiement des filières agro-écologiques.

En outre, il a noté que la Mauritanie a mené d’importantes réformes en matière d’amélioration du climat des affaires et dans ce cadre de la promotion du partenariat Public-Privé et de l’adaptation de son cadre juridique aux standards internationaux.

Elle a également engagé un important effort de mise à niveau de ses infrastructures pour créer des conditions propices à une croissance forte, durable et inclusive.

Ila conclu en réaffirmant l’engagement de notre pays en faveur de toutes les initiatives visant à approfondir l’intégration sous- régionale et particulièrement en matière de coordination et de mise en synergie des efforts en vue de lutter plus efficacement contre la désertification et la dégradation des terres, de protéger et de restaurer nos écosystèmes avant de réitérer « ses plus sincères remerciements à tous ceux qui ont initié et contribué à la réussite de ce forum consacré à l’investissement pour la Grande Muraille Verte Sahélo-saharienne ».

Source : AMI