Tue06182019

Last update11:07:16 AM GMT

Back Politique Poliitique en Mauritanie

Sport en Mauritanie

Football : la CAF fera rejouer la finale de la Ligue des champions

  • PDF

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé mercredi de faire rejouer la finale de la Ligue des champions entre l’Espérance de Tunis et le WAC de Casablanca. Le match retour avait été interrompu vendredi 31 mai à cause d’une défaillance du vidéo-arbitrage. Les Marocains avaient quitté le terrain et refusé de reprendre la partie.

Plusieurs heures auront donc été nécessaires à la Confédération africaine de football (CAF) pour prendre une décision définitive, après la rocambolesque soirée du vendredi 31 mai, au stade de Radès, dans la banlieue de Tunis, lors de la finale retour de la Ligue des champions africaine (après s’être quittés sur un score de 1-1 à l’aller, le 24 mai). La réunion, débutée mardi mais interrompue notamment à cause de la réélection du président de la Fifa Gianni Infantino, a finalement pris fin mercredi après-midi.

La finale de la Ligue des champions sera donc rejouée, comme le souhaitaient les Marocains. Selon les informations de JA, le match se fera sur terrain neutre, mais avec la présence du public et en tenant compte du résultat de l’aller.

L’Espérance sportive de Tunis, quant à elle, devra patienter pour espérer conserver le titre obtenu en novembre dernier face aux Égypteins d’Al-Ahly (1-3, 3-0), le troisième de son histoire.

Les Tunisiens pourraient faire appel

Vendredi, la CAF avait remis le trophée aux Tunisiens, donnant le sentiment de valider le résultat (1-0), alors que le match avait été définitivement interrompu à la soixantième minute. Un but marocain pourtant valable avait été refusé pour un hors-jeu inexistant, et l’arbitre gambien, Bakary Gassama, n’avait pas pu avoir recours à l’assistance vidéo, puisque celle-ci ne fonctionnait pas.

Il reste désormais à la CAF à trouver une date au milieu d’un calendrier surchargé, plusieurs joueurs étant concernés par la CAN qui débute le 21 juin

Il était donc délicat pour l’instance de retirer le titre aux Sang et Or, d’autant plus que les règlements précisent que le résultat d’un match ne peut être invalidé en raison d’une défaillance technique du système d’assistance vidéo à l’arbitrage. C’est pourtant ce que la CAF a décidé de faire. Une décision qui ne manquera pas de faire réagir, et pas seulement en Tunisie. Il lui reste désormais à trouver une date, au milieu d’un calendrier surchargé : la Coupe d’Afrique des nations (CAN) va débuter le 21 juin pour s’achever le 19 juillet, et plusieurs joueurs des deux équipes sont concernés.

Reste à savoir aussi si les Tunisiens feront appel de cette décision, devant la Fifa ou le Tribunal arbitral du sport (TAS). L’histoire n’est donc peut-être pas terminée…

Source : jeuneafrique.com

 

Les 23 Mourabitounes pour la CAN 2019

  • PDF

FFRIM - Le sélectionneur national Corentin Martins a dévoilé ce lundi soir la liste des 23 joueurs et 7 réservistes retenus pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019, organisée en Égypte du 21 juin au 19 juillet.

La liste des 23 joueurs appelés à défendre les couleurs de la Mauritanie en Égypte l’été prochain a été dévoilé ce lundi soir par Corentin Martin. Six joueurs du championnat local et dix-sept expatriés composent la liste finale. Le sélectionneur national a également choisi sept réservistes.

Les Mourabitounes entameront leur stage à partir du 1er juin à Nouakchott. La préparation se poursuivra à Marrakech du 8 au 19 juin avant de rallier l’Égypte. La Mauritanie est logée dans le groupe E avec le Mali, la Tunisie et l’Angola.

LA LISTE

Gardiens (3) : Souleimane BRAHIM (FC Nouadhibou), Namori DIAW (ASC Kédia), Babacar DIOP (AS Police)

Défenseurs (8) : Abdoul BA (AJ Auxerre/France), Bakary NDIAYE (Difaâ Hassani d'El Jadida/Maroc), Sally SARR (Servette FC/Suisse), Diadié DIARRA (CS Sedan Ardennes/France), Harouna SY (Grenoble Foot 38/France), El Mostapha DIAW (Nouakchott King’s), Aly ABEID (Agrupación Deportiva Alcorcón/Espagne), Abdoul Kader THIAM (US Orléans/France)

Milieux (7) : Mohamed Dellah YALY (DRB Tadjenanet/Algérie), Ibréhima COULIBALY (Grenoble Foot 38/France), Dialo GUIDILÈYE (Elazığspor Kulübü/Turquie), Khassa CAMARA (Xanthi FC/Grèce), Alassane DIOP (Hajer FC/Arabie Saoudite), Abdoulaye GAYE (FC Nouadhibou), El Hacen EL ID (Real Valladolid/Espagne)

Attaquants (5) : Adama BA (Giresunspor Kulübü/Turquie), Ismail DIAKHITÉ (US Tataouine/Tunisie), Moulaye Ahmed KHALIL « Bessam » (AS Gabès/Tunisie), Souleymane ANNE (FC Aurillac Arpajon CA/France), Hemeya TANJY (FC Nouadhibou)

LES 7 RÉSERVISTES

Gardien (1) : Assane Aly (Red Star FC/France)

Défenseurs (2) : Hamza Jawar (USON Mondeville/France), Ousmane Samba (JA Drancy/France)

Milieux (2) : Abdallahi Mahmoud (Deportivo Alaves/Espagne), Idrissa Thiam (ASAC Concorde)

Attaquants (2) : Amadou Niass (Salam Zgharta/Liban), Mohamed Abdallahi Soudani (DRB Tedjenanet/Algérie)

---
Source : FFRIM

 

Boilil Mohamed Nouh meilleur buteur de la Super D1

  • PDF

Boilil Mohamed Nouh meilleur buteur de la Super D1RIM Sport - L’attaquant de l'Asc Police Boilil Mohamed Nouh a terminé meilleur buteur du championnat national de football Super-D1(2018-2019), avec 13 buts inscrits au compteur devançant Hemeya Tanjy de Fc Nouadhibou et Sidi Abdallah Touda de Nouakchott King's , qui ont marqué chacun 12 buts.

Le capitaine de l'Asc Police n 'a pas réussi à battre le record du meilleur canonnier du dernier exercice saisonnier, détenu par Hemeya Tanjy et Abdoulaye Gaye Papaye qui avaient inscrit 16 buts.

Auteur d' une belle saison, l'ancien joueur de Fc Nouadhibou a porté son équipe cette saison grâce à ses belles performances: 13 buts inscrits sur 24 matches disputés.

Source : SD1M
Source : RIM Sport (Mauritanie)

 

 

Fatma Samoura lance le projet mondial "Football For School" en Mauritanie, choisi comme pays pilote par la FIFA

  • PDF

Fatma Samoura lance le projet mondial L'Authentique - La Mauritanie est de nouveau sur la sellette de l’actualité du football africain.

Après les Mourabitounes, couronnés comme meilleure équipe africaine en mars 2019, voilà que l’institution faitière du football mondial, la FIFA, vient de choisir la Mauritanie comme pays pilote en Afrique pour son nouveau et ambitieux programme « Football For School » qui consacre le football en milieu scolaire avec une cagnotte de 100 millions de dollars U.S que la Mauritanie devra partager avec deux autres pays africains, le Rwanda et le Botswana.

Au cours de la conférence de presse qu’elle a animée jeudi 2 mai 2019 au siège de la Fédération Mauritanienne de Football (FFRIM) en présence de son président, Ahmed Ould Yahya, Fatma Samoura, Secrétaire générale de la FIFA, a déclaré que le choix de la Mauritanie s’explique par les progrès accomplis par son football, ce qui lui vaut cette qualification historique à la CAN 2019 en Egypte.

« C’est surtout l’exemple représenté par sa fédération à travers la bonne gestion des fonds de la FIFA, notamment le programme « Forward », cité partout par Gianni Infantino, président de la FIFA, qui lui a valu ce choix de pays pilote pour le nouveau programme « Football For School » 2019-2022 » a déclaré Fatma Samoura.

Ce programme consacre, selon elle, « le retour du sport et de ses valeurs à l’école ». Il s’articule autour du développement du football à travers des applications simples que des experts envoyés par la FIFA sont chargés de vulgariser à travers les établissements scolaires en Mauritanie, a-t-elle expliqué en substance. Elle a rappelé au passage la mission de la FIFA qui est de rendre le football accessible à tous, avec un accent sur la durabilité des actions menées. « Le programme « Football For School » touchera 700 millions d’enfants à travers le monde et 11 millions de ballons seront distribués dans les écoles » a-t-elle poursuivi.

Le choix de l’Afrique comme premier continent ciblé par le programme s’explique selon elle, par le fait que l’Afrique sera le continent le plus peuplé au monde, avec une population dont la moitié sera âgée de moins de 30 ans. « L’Afrique respire le football, mange le football, d’où le choix porté sur ce continent pour servir de pionnier dans ce nouveau programme » a-t-elle ajouté.

Auparavant, Fatma Samoura avait signé une convention de partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports, le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Professionnel, ainsi que la FFRIM, celle-ci étant chargée de la coordination pour le suivi du programme pour le compte de la FIFA.

Cheikh Aïdara
Source : L'Authentique (Mauritanie)

 

Le FC Sahel domine l’ADK Moderne (3-0) et rejoint Medine parmi l’élite

  • PDF

Le FC Sahel domine l’ADK Moderne (3-0) et rejoint Medine parmi l’éliteLe FC SAHEL vient d'obtenir son ticket pour l'accession en Super-D1 , après sa brillante victoire (3-0) devant l'ADK Moderne de Kaédi, ce samedi, 27 Avril 2019 au Stade Cheikha Boïdiya. Leboudi Baba, Lekoueiky Hamoud et Hamet ont été les buteurs de la rencontre.

Grâce à cette victoire face à son concurrent direct pour la montée, le Fc Sahel survole la Poule A en remportant tous ses matches ( 9 points+12) et offre du coup à la ville de Nouadhibou un troisième représentant, la saison prochaine en Super-D1.

La formation de Nouadhibou disputera la finale mardi prochain contre l'ASC Médine de Rosso pour le titre de champion en Super-D2.

Source : SD1M
Source : RIM Sport (Mauritanie)

 

Préparatifs de la Can 2019: Le Bénin en amical contre la Guinée et la Mauritanie

  • PDF

Préparatifs de la Can 2019: Le Bénin en amical contre la Guinée et la Mauritanie Après le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019, le sélectionneur Michel Dussuyer a mis le cap sur la préparation proprement dite de la compétition.

Tenant compte des adversaires des Écureuils et du site du tournoi, le technicien français peaufine déjà le dernier pan de sa feuille de route avant son retour au Bénin, le mercredi 1er mai prochain. De sources proches du staff technique, le stage de préparation de l’équipe nationale démarre le lundi 3 juin prochain. Pendant trois semaines, les Ecureuils seront en mise au vert au Maroc.

Aussi, est-il prévu deux matches amicaux. Le sélectionneur Michel Dussuyer a programmé la première sortie des préparatifs pour le 11 juin prochain où le Bénin sera aux prises avec la Guinée Conakry.

Le second match va se jouer le 18 juin prochain contre la Mauritanie. Dans ce cadre, les sélectionneurs des trois nations se sont déjà entendus sur le principe. La balle est désormais dans le camp des fédérations de ces trois pays pour une confirmation de ces rencontres amicales.

Par ailleurs, certaines sélections africaines comme celle des Aigles de Carthage de la Tunisie ont exprimé leur volonté de jouer les Écureuils du Bénin lors de leurs préparatifs mais cette demande reste à étudier et valider par les autorités béninoises. Faut-il le rappeler, les Écureuils du Bénin sont dans le groupe F aux côtés du Cameroun, du Ghana et de la Guinée Bissau.

Source : La Nation (Bénin)


 

CAN 2019 (préparation) : La Mauritanie jouera un match amical face à Madagascar en juin

  • PDF

CAN 2019 (préparation) : La Mauritanie jouera un match amical face à Madagascar en juinDirect Info - La Mauritanie, qui va disputer la première Coupe d’Afrique des nations de son histoire et dernier adversaire de la Tunisie (2 juilllet) dans le groupe E de la CAN-Egypte 2019 (21 juin-19 juillet), disputera un match amical en juin prochain face à Madagascar, qui participe aussi pour la première fois de son histoire.

Ce match se déroulera pendant le dernier stage de l’équipe Malgache au Maroc. Les Aigles de Carthage rappelle-t-on, disputeront leur premier match face à l’Angola, le 24 juin, avant d’affroner le Mali, le 28 juin et la Mauritanie le 2 juillet.

Tous les matches du groupe se dérouleront à Suez.

Source : Direct Info (Tunisie)

 

Coupe du Président : Les affiches des demi-finales !

  • PDF

RCoupe du Président : Les affiches des demi-finales !IM Sport - La Ligue Nationale de Football a procédé au tirage au sort des demi-finales de la Coupe du Président. Les rencontres auront lieu les jeudi et vendredi prochains.

C’est un dernier carré inédit qui va se disputer le trophée de la Coupe du Président cette année. La LNF a effectué vendredi le tirage au sort des demi-finales de la compétition. Le jeudi 18 avril, l’ASC Tidjikja recevra au stade Cheikha Boïdiya l’ASC SNIM. Le club de la Cité minière, qui court derrière un trophée depuis ses titres de champion en 2009 et 2010, devra se surpasser pour se qualifier en finale.

En quart, la SNIM a souffert face au petit poucet, le FC Sahel. Cette fois, il va falloir se montrer costaud devant Tidjikja, qui possède la quatrième meilleure attaque de Super D1 (30 buts).

L’autre demi-finale oppose deux grands favoris de l’épreuve, les Nouakchott King’s à l’ASC Kédia, le vendredi 19 avril à Cheikha Boïdiya. Les King’s ont l’occasion de disputer deux finales consécutives. Si elle a échoué lors de la précédente édition face au FC Nouadhibou, l’équipe coachée par Pape Seck tient à dérocher un trophée remporté en 2013 par l’ASC Zem-Zem (ancien nom des Nouakchott King’s).

Pour la petite histoire, Zem-Zem, alors entraîné par Babacar Diop « N’Diobo », avait remporté la Coupe du Président 2013 en finale contre la Kédia.

Toutefois, attention au représentant de Zouérate, auteur d’une très belle saison en championnat (troisième au classement). Les protégés de Modou Niang possèdent les ressources nécessaires pour franchir le cap des demi-finales.

Source : Rimsport (Mauritanie)

 

Corentin Martins : "Il faut confirmer le potentiel de la Mauritanie à la CAN"

  • PDF

Corentin Martins : Rimsport - Comment abordez-vous la compétition ?

Corentin Martins : “On n’a pas de préférence, on va prendre les équipes en face de nous avec plaisir en essayant de faire le maximum pour gagner le plus de match possible.”

Comment expliquez-vous la qualification de la Mauritanie pour sa première CAN ?

Corentin Martins : “La victoire lors de notre premier match au Botswana a été importante. Lors de la double confrontation avec l’Angola, on a su réagir à domicile pour l’emporter et nous ouvrir la voie vers une qualification, ce qu’on a fait en battant à nouveau le Botswana. Ce match-là a été difficile à préparer, les gens nous voyaient déjà qualifiés avant même d’avoir joué. Il y a eu beaucoup de bonheur pour le peuple mauritanien à la fin.”

Vous avez réussi à placer la Mauritanie au rang des nations qui comptent en Afrique de l’Ouest.

Corentin Martins : “On fait partie des 24 meilleures équipes qualifiées pour la CAN mais il faut que cela dure. Confirmer est plus difficile et il faut continuer de progresser.”

La réussite des Mourabitounes est-ce aussi celle du de développement du football local ?

Corentin Martins : “Dans l’avenir, la Mauritanie aura des équipes de qualité car le travail effectué par le président et le DTN porte ses fruits. A mon arrivée, il y a quatre ans, il y avait un championnat de première division. Cela fait deux ans, à présent, qu’on a des championnats de première et deuxième divisions. Sans parler des U19, U17, U15, des équipes féminines. C’est extraordinaire. On débute l’année prochaine un championnat U13. Peu de pays en Afrique ont ses possibilités là. Ces championnats de jeunes alimenteront les sélections nationales, voire la sélection A.”

Est-ce que les talents mauritaniens s’exportent mieux ?

Corentin Martins : “C’était difficile mais ça va mieux. La Mauritanie était mal classée au classement FIFA et peu représentée sur les compétitions internationales. Deux qualifications au CHAN et une pour la CAN changent la donne. Il y a quatre ans, seuls six joueurs de l’équipe A jouaient à l’étranger pour 17 joueurs locaux. Aujourd’hui, c’est l’inverse avec seulement 6 joueurs locaux. La sélection est vraiment devenue une vitrine.”

Source : Rimsport (Mauritanie)

 

Football : tout savoir le tirage au sort de la CAN 2019

  • PDF

Le tirage au sort de la CAN 2019, qui se déroulera en Égypte du 21 juin au 19 juillet, a été effectué vendredi soir au Caire. Avec, au menu, un alléchant Maroc-Côte d’Ivoire.

Cette fois-ci, la CAN a vraiment commencé. La dernière journée des qualifications, disputée fin mars, avait permis à quelques pointures continentales, comme le Cameroun et la RD Congo, d’éviter de passer un été à regarder les autres joueur. Elle avait également offert au Burundi l’occasion de rejoindre Madagascar et la Mauritanie sur la liste des jeunes premiers. Le Kenya, la Tanzanie, le Bénin, la Namibie et l’Angola, vont également revenir faire un tour de piste, après des absences plus ou moins longues.

L’Égypte plutôt bien servie

On sait désormais tout sur cette CAN 2019, confiée à l’Égypte après que le Cameroun a été prié de se concentrer sur la prochaine édition, prévue dans deux ans. Le premier tour s’étirera du 21 juin, date du match d’ouverture entre l’Égypte et le Zimbabwe, au 2 juillet. Les seizièmes de finales débuteront le 5 juillet pour s’achever le 8, les quarts de finale sont programmés les 10 et 17 juillet, les demies le 14, le match de classement le 17 et… la finale, au Stade Internationale du Caire, est fixée au 19 juillet.

Cette ultime date de la compétition phare de la Confédération Africaine de Football (CAF) est l’objectif de plusieurs sélections. Plusieurs favoris se dégagent : l’Égypte, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal,  et la Tunisie, qui étaient les cinq représentants du continent africain en Russie l’année dernière, avec le brillant résultat que l’on sait.

Derrière ce cinq majeur apparaissent le Cameroun, champion d’Afrique en titre mais dont le comportement erratique interpelle, l’Algérie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, et un peu plus en retrait la RD Congo, la Guinée, le Mali et l’Afrique du Sud.

Chocs au Caire

Le sort a placé quelques gros bras dans le même groupe. Instinctivement, le choc entre le Maroc et la Côte d’Ivoire, programmé le 28 juin au Caire lors de la deuxième journée, attire l’œil. D’autant plus que l’Afrique du Sud fait également partie du lot, rehaussant le niveau. Ce sera le lendemain d’un Sénégal-Algérie lui aussi prévu au Caire, mais dans un autre stade.

 

On aura aussi envie de se passionner pour le toujours très attendu Cameroun-Ghana, un vieux classique africain, dont le dernier opus, lors de la CAN 2017 au Gabon avait tourné à l’avantage des Lions Indomptables d’Hugo Broos (2-0), en demi-finale. Ce sera le 29 juin, et le match pourrait décider qui du Cameroun ou du Ghana s’installera aux commandes du groupe F. Mais les meilleurs spectacles peuvent aussi être assurés par les sélections de moindre envergure.

Ce premier tour aura forcément le goût de la nouveauté. Certaines sélections se rencontreront pour la première fois sur la terre des pharaons. D’autres profiteront de l’été égyptien pour tenter de prendre une revanche en souvenir d’une vieille défaite, que les anciens se chargeront de rappeler à leurs jeunes héritiers. Il y aura des surprises, des petits qui bousculeront les gros et des grandes sélections qui passeront entre les gouttes au premier avant de trouver leur rythme de croisière au fil de la compétition. Des équipes  comme la Mauritanie, Madagascar, l’Ouganda ou le Bénin auront, peut-être, leur mot à dire.


LES GROUPES

GROUPE A : Égypte, RD Congo, Ouganda, Zimbabwe

GROUPE B : Nigeria, Guinée, Madagascar, Burundi

GROUPE C : Sénégal, Algérie, Kenya, Tanzanie

GROUPE D : Maroc, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud, Namibie

GROUPE E : Tunisie, Mali, Mauritanie, Angola

GROUPE F : Cameroun, Ghana, Bénin, Guinée-Bissau

Source : jeuneafrique.com

 

FC Nouadhibou plus que jamais leader, l’ASAC consolide et reste au contact, l’ACS Ksar et KFC se donnent un peu d’air

  • PDF

FC Nouadhibou plus que jamais leader, l’ASAC consolide et reste au contact, l’ACS Ksar et KFC se donnent un peu d’airRimsport - La Super -D1 a bouclé sa 22e journée le weekend dernier. Leader incontesté , le FC NOUADHIBOU a fait un nouveau pas vers le titre en signant son 15ème succès en 22 rencontres face à la Garde Nationale (3-0) , vendredi dernier en déplacement dans la capitale.

En totalisant ( 49 points+ 31), les stéphanois comptent désormais 7 points d'avance sur le dauphin ASAC CONCORDE. Les "Bleu-blanc" de l'Asac Concorde n'ont, pour leur part, pas malheureux d'avoir consolidé leur deuxième place à la faveur d'une belle victoire (2-0) devant l'ASC POLICE, dimanche en clôture de la 22e journée.

Avec ( 42 points -16 ), les concordiens conservent ainsi 3 points d'avance sur le troisième, grâce ce neuvième succès consécutif et 7 points de retard sur le leader.

Même si, le FC NOUADHIBOU pourrait décrocher son 7ème titre de champion la prochaine journée lors du classico retour à domicile contre TEVRAGH-ZEINA, l' ASAC CONCORDE devrait tout faire pour remporter les trois points de la victoire de son déplacement périlleux à Zouerate face à la KÉDIA, pour espérer poursuivre la course au titre.

Au milieu du tableau, le tout nouveau promu El MINA J.A.H.E s'est maintenu officiellement en Super-D1 grâce à son premier succès à l'extérieur (2-1) contre l'ASC SNIM. Avec ( 35 points+4) , l'équipe d'El MINA ne peut plus être rejointe par le premier relégable AS ARMÉE qui compte (15 points), à 4 journées de la fin.

De même que les équipes du top 5 et celles du milieu de tableau: ASC TIDJIKJA (29 points), ASC POLICE ( 28 points) et la GARDE NATIONALE ( 28 points).

Dans la lutte pour le maintien qui concerne désormais 5 formations au bas du tableau, l' ACS KSAR et le KAEDI FC ont réussi à s'imposer et se donner de l'air.

En match inaugural de la 22e journée, les Kaédiens ont retrouvé le chemin du succès en prenant largement le dessus (3-0) contre l'Asc Tidjikja vendredi dernier au Stade municipal de Kaédi.

De son côté, l' ACS KSAR a renoué avec la victoire en remportant le duel des mal classés (2-1) l'opposant au FC DEUZ.

Classés respectivement dixième et onzième à l'issue cette 22e journée, l' ACS KSAR (22 points-7) et KAEDI FC ( 21 points-12) sont à un pas de leur maintien en Super-D1. Tandis que le FC DEUZ presque relégué et l'AS ARMÉE qui est dans le noir , devront batailler ferme pour gagner leurs 4 derniers matches qui restent à jouer pour espérer se maintenir en première division.

17 buts ont été inscrits portant le total à 376 buts depuis le début du championnat.

[ 6 victoires dont 2 à l'extérieur ; 1 match nul ; 6 défaites]

- MEILLEURE ATTAQUE: ASAC CONCORDE ( 44 buts marqués )

- MEILLEURE DÉFENSE: FC NOUADHIBOU ( 10 buts encaissés avec 8 cleen sheets du gardien international Souleimane Diallo )

PLUS FAIBLE ATTAQUE : AS ARMÉE ( 14 buts marqués)

PLUS FAIBLE DÉFENSE: FC DEUZ ( 46 buts encaissés)

#CLASSEMENT_DES_BUTEURS_DE_LA SUPER-D1:

1- BOILIL MOUHAMED NOUH ( 13 buts/ Asc Police)

2- SIDI ABDALLAHI TOUDA ( 12 buts/ King's)

3- TANJY HOUMEYA ( 11 buts/ Fc Nouadhibou)

4- Ex aequo: SAÏDOU AMADOU BARRY ( 10 buts/ Concorde) ; MOUHAMEDEN DJIBRIL ( 10 buts/ Kédia ).

6- BÉCHIR ITIACK ( 9 buts/ Tidjikja)

Source : Rimsport (Mauritanie)

 

Challenge Trophy Dames : Fortunes diverses des sélections mauritaniennes

  • PDF

Challenge Trophy Dames : Fortunes diverses des sélections mauritaniennesEntrées en lice ce 31 mars 2019, à l’entame du Challenge trophy de la zone II, à Nouakchott, les deux formations mauritaniennes cadettes et juniors ont enregistré des fortunes diverses.

A la nouvelle maison des jeunes, les cadettes ont trébuché face aux maliennes (16 à 17),en dépit du fort soutien du large public qui s’est déplacé. Le Sénégal avait disposé lors de la rencontre inaugurale de la Gambie 43 à 10.

Chez les juniors logées à l’ISJS, les mauritaniennes ont profité du forfait de la Guinée Bissau pour enregistrer les trois points. Le Sénégal s’est imposé face au Cap Vert 37 à 28.

Pour rappel, c’est le directeur général des Sports, Diagana Tahirou qui a donné le coup d’envoi de la compétition, en présence des dirigeants de la fédération mauritanienne de handball, des représentants des pays engagés et des autorités départementales d’ElMina.

Dans un discours prononcé à cet effet, il a encouragé les sportives à faire preuve de fair play, au cours de la compétition.

Diagana a exprimé sa gratitude et les remerciements de son département à la fédération internationale pour la confiance renouvelée à la fédération mauritanienne de hand ball qui a eu à organiser l’an dernier cette même compétition au profit des garçons.

Occasion aussi pour le directeur général des Sports de souhaiter la bienvenue aux délégations qui ont répondu favorablement à l’invitation de la Mauritanie. Diagana a enfin souhaité une bonne compétition à toutes les équipes engagées et un bon séjour à Nouakchott,aux délégations étrangères.

Quant au président de la fédération, Nagi Ould Ichiddou, il a tenu à encourager les différentes sélections engagées dans cette compétition à défendre les couleurs nationales.Certains de ses collègues présidents de fédérations nationales ont tenu à rehausser de leur présence au démarrage du tournoi,en guise de solidarité.

Source : RIM Sport (Mauritanie)

 

Tour du Sahel 2019 - Tour Cycliste International de Mauritanie

  • PDF

RIM Sport - Soixante-huit coureurs ont pris le départ de la 2ème édition du Tour du Sahel - Tour Cycliste International de Mauritanie qui s’est déroulé du 19 au 23 mars et dont le départ officiel a été donné à Nouakchott par son excellence Mr Le Président de la République, Mr Mohamed OULD ABDELAZIZ.

Représenté par 10 nations différentes, Sénégal, France, Libye, Maroc, Tunisie, Algérie, Gambie, Guinée, Mali et Mauritanie, le peloton a reçu un accueil très chaleureux des populations dans les différentes ville-étapes et régions traversées.

Les autorités des villes hôtes, Nouakchott, Berjeimatt, Akjoujt, Aoujeft, Atar, Choum, Zouérate, et Fdérick ont su se mobiliser afin d’accueillir dans les meilleures conditions toute la caravane de cette 2ème édition du Tour du Sahel.

Le Francais Grzegorz KWIATKOWSKI a remporté l’épreuve devant le Libyen Ahmouda ALLAELDINE et le Marocain Abdeladim EL MOUTAOUAKIL. Les coureurs mauritaniens ont agréablement surpris tous les participants par leurs performances. Leurs résultats promettent un bel avenir pour le cyclisme mauritanien.

Durant ces 5 jours de course, les participants, les différents partenaires, les membres de l’organisation ont fortement apprécié l’accueil, l’ambiance chaleureuse et conviviale qui a permis une réussite totale de l’événement.

Les participants ont pu vivre l’hospitalité et la chaleur d’accueil du peuple mauritanien et découvrirles paysages somptueux et magnifiques de la Mauritanie.

Ce tour, couvert par plusieurs médias internationaux, a démontré L’efficacité des politiques publiques en matière de sécurité, des infrastructures routières et du désenclavement des localités et territoires parcourus.

Le Président de la Fédération Mauritanienne de Cyclisme, Mr ETHMANE Abderrahmane, aux noms des participants, du comité d’organisation et du bureau, tient à remercier son excellence monsieur le Président de la République, Mohamed OULD ABDELAZIZ dont le soutien sincère et l’implication personnelle ont permis la réussite de ce tour.

La Fédération exprime sa reconnaissance autorités administratives et aux représentants des collectivités locales des ville-étapes et Wilayas parcourues qui ont mobilisé les moyens humains et matériels nécessaires pour la sécurisation des coureurs, du public et du tour. Elle vous donne déjà rendez-vous pour la 3ème édition qui s’annonce encore plus riche et plus passionnante.

Vive le Tour du Sahel – Tour Cycliste International de Mauritanie.

Source: FMC
Source : RIM Sport (Mauritanie)

 

Baba Sangharé : Une icône sportive s’en est allée

  • PDF

Moussa Sangharé «Baba», footballeur, ancien international  puis entraîneur mauritanien,  de football s’est éteint, le dimanche 17 Mars 2019, à l’âge de 59 ans, suite à un accident de la route, plongeant ainsi dans le deuil le sport mauritanien, en général, et le football, en particulier. Dès l’annonce de sa disparition, un concert d’hommages a déferlé sur la Toile. De nombreuses personnalités nationales et sportives ont salué la mémoire de l’ex-international. Les sportifs vantent, de concert quasi-unanime, ses «actions en faveur du sport », « sa joie de vivre », et « ses qualités humaines ».

L’ancien président de la Communauté Urbaine de Nouakchott, Ahmed Hamza déplore « une très grande perte. Baba Sangharé était un jeune frère, un homme de parole, de grande qualité, franc, disponible, serviable, fidèle à ses principes. Il n’était pas intéressé par le matériel, c’était un grand sportif, un homme de culture, un opposant pondéré : Baba était, simplement, TOUT ce qu’il y a de BIEN ».

Alpha Sow, ancien joueur et dirigeant à l’ASAC Concorde, témoigne, lui aussi, des qualités humaines de son ancien coéquipier : « un homme juste s’en est allé », dit-il. Et d’assurer son ancien partenaire de l’ASAC Concorde, « là où il se trouve, de rester fidèle à ses idéaux de justice pour que triomphe, en tout temps, la vérité ». Son club de toujours évoque la perte « d’un de ses poumons, celui qui fut toujours là : joueur cadet, junior, senior, vétéran et, récemment, dirigeant ».

La FFRIM a fait observer une minute de silence, lors de la rencontre El Mina Jahe vs Armée (1-1). Son président, Ahmed ould Yahya, notant, après avoir adressé ses condoléances « les plus attristées à sa famille, à ses nombreux amis, au club qu’il a toujours et tant chéri, l’ASAC Concorde, et à toute la famille de notre football, qu’en lui, le football national perd un technicien émérite qui lui a consacré une grande partie de sa vie ».

Riche carrière

Issu de la génération dorée, Baba a marqué de son empreinte le football mauritanien, en tant que dernier rempart des Mourabitounes et de bien des clubs. Portier de l’équipe nationale, d’Août 1980 à 1989, Moussa Sangaré y totalisa 64 sélections. Il est impossible de parler de  la génération de 1980 en Mauritanie sans parler de Baba Sangaré, intellectuel et humaniste. Baba fut, d’abord, un homme sympathique, humble et protecteur des faibles. Sportif accompli, affable, généreux dans l’âme et d’une disponibilité sans faille, il est un signe indélébile du football mauritanien. Une riche carrière suscitant admiration et respect.

Baba fut, tour à tour, gardien de but de l’ASAC Concorde (de 1978 à 1982 et de 1991 à 1992) et du Wharf (de 1982 à 1990). Il dispose d’un riche palmarès, étoffé de titres et de consécrations. International junior 1977/78, surclassé  en équipe senior, la même année, il gagna une multitude de titres et trophées, avec l’ASAC Concorde : comme, en 1978, la Coupe nationale de Mauritanie cadets ou, en 1979, le trophée du meilleur gardien de but, respectivement en catégorie cadette et junior. Toujours avec l’ASAC Concorde, « Baba » fut sacré vice-champion national senior, en 1980 et 1981,  mais aussi avec le Wharf, en 1984 et 1986. Avec la prestigieuse équipe de la Concorde, Baba Sangaré fut finaliste de la Coupe de Mauritanie seniors en 1981 et mis dans son escarcelle le titre de champion national senior. Il en fit de même en 1987, avec, cette fois-ci, le Wharf, après avoir battu, en finale, les Imraguens, par 5 buts à 0. Encore et toujours avec la Concorde, l’ancien portier fut demi-finaliste de la Coupe nationale en 1982. Egalement demi-finaliste de la Coupe de Mauritanie seniors, avec l’ASC Wharf, en 1983, 1985,1987 et en 1983, avec l’équipe nationale,  en Coupe Amilcar Cabral à Nouakchott.

Portier incontestable

Titulaire inamovible, en 1981/82, Baba fut le portier incontestable de l’ASC Wharf de Nouakchott. Camarade et rival éternel de feu Mamadou N’Daw, dit Elève, Baba est resté, avec celui-ci et Faye Madiké, un des héros du football mauritanien. Simple et intelligent, on l’appelait Monsieur 70 %. Roi dans ses 18 mètres, il s’aventurait même en dehors de ses limites, pour suppléer le numéro cinq. Il dégageait son camp, avec un brin de dribble sur l’attaquant adverse, avec un simple credo : « faire de belles  relances, précises, en dégageant du pied ».

Baba reste, à ce jour, sinon le, du moins un des meilleurs goals du pays, en tout cas classé numéro un. Le trophée du meilleur gardien de but du Maghreb arabe lui sera d’ailleurs attribué, en 1988, à Tunis. Il devait même garder les buts de la sélection du Maghreb arabe, en Décembre 1988, à Riyad (Arabie Saoudite). Une blessure (rupture du ligament et ménisque interne du genou) stoppa sa carrière sportive, au soir du 19 Février 1988, au stade d’El Menzah de Tunis, lors d’une rencontre contre le  Club Africain. Il subit alors deux interventions chirurgicales en France. Après une carrière sportive bien remplie, Moussa Sangaré deviendra entraîneur adjoint des Mourabitounes A et, plus tard, des Juniors (2011) et de l’ASAC Concorde, en charge des gardiens.

La dernière apparition de Baba Sangaré, en tant que joueur, date du 20 Juillet 2001, lors de son jubilé au stade olympique de Nouakchott, à l’issue duquel il rangea ses gants. Moussa Sangaré fit ses adieux au football et au public, en présence d’anciennes stars du ballon rond de la sous-région. Ce jubilé fut une grande réussite, tant au niveau de l’organisation que de l’affluence du public.

Quelle grande perte pour le football national qui voit partir un de ses techniciens les plus chevronnés et les plus dévoués ! Le vide sera difficile à combler ! Inna lilahi wa inna ileyhi raji’oune.

THIAM Mamadou Adama, journaliste sport

Source : lecalame.info (Mauritanie)

 

Mauritanie-Burkina : le portier titulaire des Mourabitounes pourrait être forfait

  • PDF

Mauritanie-Burkina : le portier titulaire des Mourabitounes pourrait être forfaitSahara Médias - Le portier de l’équipe nationale de football de la Mauritanie, Souleymane Diallo s’est blessé lors de la dernière séance d’entraînement des Mourabitounes au Maroc.

Selon le site « KOORA », citant des sources médicales, la blessure du gardien de buts de l’équipe pourrait l’empêcher de prendre part à la rencontre contre le Burkina Faso demain vendredi à Ouagadougou. Une rencontre sans enjeu pour les Mourabitounes d’ores et déjà qualifiés pour les phases finales de la CAN, et déterminante pour les locaux encore en course avec une autre équipe du groupe, l’Angola.

Le second gardien des Mourabitounes, Mohamed Salah Eddine s’était blessé lors du dernier match de son club, FC Tevragh Zeina lors du championnat de première division.

L’entraîneur national a fait appel au portier de la Kédia, Namory Diaw pour le suppléer et sera donc contraint de composer avec un nouveau gardien, sans grande expérience par rapport aux deux gardiens blessés.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

 

 

Le Président de la République donne le coup d'envoi de la deuxième édition du tour cycliste international du Sahel

  • PDF

Le Président de la République donne le coup d'envoi de la deuxième édition du tour cycliste international du SahelAMI - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a donné, mardi devant les locaux du stade olympique de Nouakchott, le coup d'envoi de la deuxième édition du tour cycliste international du Sahel dont la première édition a été organisée en 2018 dans le cadre de la célébration de la journée nationale du sport décidée par le gouvernement mauritanien en 2012 et qui coïncide avec le premier avril de chaque année.

Le Président de la République a donné le coup d'envoi de cette manifestation sportive au milieu d'un grand nombre de sportifs, et ce en présence du Premier ministre, M. Mohamed Salem Ould Bechir, de la ministre de la jeunesse et des sports, Mme Denda Ball et d'un certain nombre de hauts responsables du ministère de la jeunesse et des sports, de représentants de la fédération mauritanienne du cyclisme et d'amateurs de cette discipline sportive.

A cette occasion, le Président de la République a fait une déclaration à la presse nationale dans laquelle il a indiqué qu'il saisit cette occasion pour encourager les jeunes à développer le sport dans le pays qui est, a-t-il dit, indispensable pour renforcer la cohésion et la solidarité sociale.

Il a ajouté que le secteur des sports a souffert pendant une longue période de la négligence et de la marginalisation. Aussi, a-t-il dit, notre politique a viser dès le début à développer le sport et nous devons, tous, au niveau du gouvernement, des fédérations, des clubs et de la société civile, déployer tous les efforts possibles pour hisser le sport national à tous les niveaux.

C'est dans ce cadre, a poursuivi le Président de la République, que s'inscrit l'organisation de cette deuxième édition du tour cycliste international du Sahel sur le territoire national avec tous les avantages qu'il offre au sport et au tourisme dans le pays.

Le tour cycliste international du Sahel est organisée cette année du 19 au 23 mars en collaboration avec le ministère de la jeunesse et des sports et la fédération mauritanienne du cyclisme. Il connait la participation de 15 équipes représentant 10 pays d'Afrique et d'Europe composées de 60 cyclistes et une caravane de 180 personnes, en plus de la presse nationale et internationale.

Ce tour se rendra dans les wilayas de Nouakchott Nord, de l'Inchiri, de l'Adrar et duTiris Zemmour.

Selon les organisateurs, cette manifestation permettra de faire découvrir les sites touristiques du pays et de montrer les grands efforts déployés par les pouvoirs publics au cours de la dernière décennie dans les domaines de la sécurité, des infrastructures et du développement de la décentralisation.

En tenant à superviser lui-même le démarrage de cette manifestation sportive, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, confirme l'intérêt qu'il accorde au sport et à son rôle dans l'éducation des jeunes et sa volonté de faire ressortir les possibilités politiques du pays.

Il est à noter qu'au cours de la première édition du tour international le nombre des équipes participantes était de 47 et celui des pays de 5.

La cérémonie de démarrage du tour s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des hautes personnalités de l'Etat, de certains chefs d'Etats-majors des forces armées et de sécurité, du wali de Nouakchott ouest, des autorités administratives dans la moughataa de Tevragh Zeina et des présidents des fédérations nationales sportives.

Source : Agence Mauritanienne d'Information

 

Téléthon pour les Mourabitounes : 1,5 million de dollars récoltés

  • PDF

Téléthon pour les Mourabitounes : 1,5 million de dollars récoltés Apanews - La sélection mauritanienne de football, les Mourabitounes, a reçu une somme de 57 millions d’ouguiyas MRU (1,55 million de dollars) à l’occasion d’un téléthon destiné à l’aider à préparer sa participation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), a-t-on appris de source proche de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), mardi à Nouakchott.

A cette enveloppe devraient s’ajouter d’autres contributions attendues des régions intérieures et des ambassades mauritaniennes à l’étranger, a précisé la même source.

Le téléthon qui a pris fin ce matin avait été lancé jeudi soir au siège de la FFRIM en présence du président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, initiateur de la campagne, ainsi que des membres du gouvernement.

Au cours de cette cérémonie d’ouverture, de grosses sommes ont été annoncées par les institutions et entreprises publiques et privées, les hauts responsables du pays et les personnalités nationales.

Ce grand élan de contribution a reçu l’appui de personnalités morales, d’organisations populaires et professionnelles, de cadres et de citoyens.

La Mauritanie est qualifiée aux phases finales de la CAN, prévues en juin 2019 en Egypte, une première dans l’histoire du football du pays.

Source : Apanews

 

Afrique : Le renouveau du Football Mauritanien

  • PDF

Afrique : Le renouveau du Football MauritanienAkody - Le football africain est en pleine expansion. Une maxime qui vaut par son nivellement par le bas. Et l’un des bons élèves de la FIFA sur le continent se nomme Mauritanie.

Il suffit de faire un tour au siège de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM) pour tâter les ambitions du pays des Mourabitouns comme miser en ligne sur Casino777.be.

Le Sommet de la FIFA à Nouakchott, quel prétexte pour jauger de l’avancée du niveau de développement et des structures tant encensés du football mauritanien.

Loin des résultats de son football qui riment avec l’élimination du Mali en éliminatoires du CHAN 2018 et du nul enregistré en Coupe de la Confédération face à l’Africa Sports de Côte d’Ivoire (1-1), et de sa capacité à attirer des noms des championnats médiatisés du continent, c’est la préparation de l’avenir qui capte l’attention des puristes. Et cela commence par les installations de la Fédération mauritanienne.

Un bâtiment pour les exécutifs et employés de la fédération, un bâtiment dédié au secrétariat général, trois terrains d'entraînements, un bâtiment pour l'administration et le dortoir du centre de formation, un bâtiment pour les studios de production de la FFRIM TV, et en prime pour coller avec la République Islamique, une mosquée pour le recueillement et l’apprentissage des réelles valeurs de la religion.

Un véritable domaine qui impressionne, même les représentants des Fédérations de l’UEFA et de la CONCACAF, confédérations réputées avoir les meilleures installations sportives de la planète. Et ce n’est pas Gianni Infantino qui se prive de souligner cette envie de grandir du football Mourabitoun.

« La Mauritanie est un exemple local, régional, africain mais aussi mondial. C’est pourquoi, j’ai tenu à ce que les présidents des Fédérations viennent voir ce qui se passe ici.

Nonobstant le ranking de leur équipe au niveau du classement de la FIFA, ils ont un centre technique, un stade flambant neuf à Nouakchott, mais aussi neuf autres stades dans les différentes régions, sans occulter d’autres projets de développement »
, s’extasie le président de la FIFA.

Au bonheur d’Ahmed Yahya. Le Président de la FFRIM accueillera « un séminaire au mois de mars sur le développement», a promis Gianni Infantino.

Qui dit football mauritanien dit formation

Au-delà des bâtisses qui respirent le renouveau, le travail de formation est présent à tous les niveaux. Mais surtout au plan sportif. Si demain se construit aujourd'hui, la FFRIM s’est offert un centre d’incubation des talents du pays. 28 jeunes « rêveurs de carrières à la Drogba, Yaya, Eto’o, Adebayor… », dirigé par Oumar N’Diaye.

Un jeune ex-international mauritanien titulaire de la Licence A CAF qui met son expérience au service de la FFRIM et surtout des Mourabitouns de demain âgés entre 15 et 18 ans. Une véritable pépinière entretenue dans le parfum des devanciers. Sous la supervision de Luis Fuertes, DTN espagnol. Et pas question de faire du favoritisme.

« 2000 jeunes ont été présélectionnés. Et nous avons réalisé une sélection en tenant compte des talents réels des jeunes. Parce que certaines familles plus nantis envisageaient faire entrer leurs enfants.

Mais ici, le seul argument, c’est le talent. Nous ne voulons pas biaiser notre formation parce que nous voulons construire une génération de joueurs capables d’affronter n’importe quelle sélection »
, nous a confié Cheiguer Hassan, membre du service communication de la FFRIM.

D’ailleurs, les jeunes de l’Académie participent au championnat national U17 dans un environnement de formation où il existe un championnat U15 et U20.

« Cependant, bien qu’il soient âgés de moins de 15 ans, les jeunes de l’Académie participent au championnat U17 à la demande de la DTN. Ils ont été surclassés pour gagner plus vite en maturité », continue notre guide au cœur. Après donc les résultats susmentionnés, la Mauritanie n’a pas fini de surprendre le monde foot.

Qualification pour la CAN 2019

Cette qualification, un événement considérable pour le football mauritanien, est le fruit d'un long travail débuté sous la direction du président de la FFRIM, Ahmed Yahya, désigné dirigeant de l'année 2017 par la CAF. A son arrivée, il nomme le Français Patrice Neveu sur le banc. Pour la première fois, le pays participe avec lui au CHAN (2014).

Après son départ, le président Yahya s'inscrit dans la continuité de l'école française et fait appel à Corentin Martins, au début de l'hiver 2014. Ce dernier poursuit l'œuvre débutée par Neveu.

Il obtient la qualification pour le CHAN 2018 et, continuant à appeler quelques jeunes binationaux, décroche le billet tant attendu pour une première CAN, grâce à une formation mêlant locaux et expatriés.

L'élargissement à 24 pays au lieu de 16, décidé par la CAF en juillet 2017, aura agi comme un coup de fouet sur la motivation des Mourabitounes. La CAN 2019 verra donc la participation de deux petits nouveaux, Madagascar et la Mauritanie. Un pays qui a déjà été récompensé de ses efforts avec l'organisation d'une CAN, celle des U20, en 2021.

Et qui devrait certainement continuer à progresser, à l'instar des Khassa Camara (Xanthi, GRE), Adama Ba (Giresunspor, TUR), Sally Sarr (Servette, SUI), Hacen el-Eid (Valladolid), héros de ce cet inoubliable 18 novembre.

Paula K. / Akody.com
Source : Akody (Côte d'Ivoire)

 

 

CAN2019-Mourabitounes-Levée de fonds: Une cagnotte de près de 600 millions (vendredi 00h)

  • PDF

CAN2019-Mourabitounes-Levée de fonds: Une cagnotte de près de 600 millions (vendredi 00h)La Fédération mauritanienne de football (FFRIM) a collecté près de 600 millions d'ouguiyas (ancienne monnaie) aux premières heures de sa campagne de levée de fonds organisée jeudis soir à Nouakchott.

La FFRIM qui a organisé pour la circonstance un gala auquel a participé le président de la République, Mohamed Ould Abdelaziz, a récolé près de 100 millions de plus que pour l'opération du CHAN 2014.

Ces recettes ne sont pas définitives puisque l'opération de levée de fonds se poursuivra encore. Les mauritaniens y compris les membres du gouvernement se sont montrés généreux pour rassembler cette enveloppe destinée à aider "Les Mourabitounes" à mieux se préparer aux phases finales de la 32ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations, prévue en juin en Egypte.

"Les Mourabitounes" qui se sont déjà qualifiés alors qu'ils n'ont pas encore disputé leur dernier match (contre le Burkina en mars) vont pouvoir se mettre au vert au Maroc et jouer quelques matches tests avant de s'envoler pour l'Egypte.

Rappelons que "Les Mourabitounes" font partie des dix équipes déjà qualifiées sur 24 en course pour la Can en Egypte.

Source : Mauriweb (Mauritanie)

 

 

CAN 2019 : la Mauritanie organise une levée de fonds pour financer la préparation de son équipe

  • PDF

CAN 2019 : la Mauritanie organise une levée de fonds pour financer la préparation de son équipe Une première opération est organisée ce jeudi 7 mars à Nouakchott, dans le but de récolter des fonds pour aider l'équipe nationale de football à préparer au mieux sa première Coupe d'Afrique des nations. Deux autres suivront dans le week-end.

C’est une première historique pour la Mauritanie. Jusqu’à présent, la sélection nationale ne s’était qualifiée que pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN), en 2014 et 2018. Depuis que le pays a obtenu son ticket pour la CAN 2019 en battant le Botswana, le 18 novembre dernier, l’euphorie gagne les amateurs de foot mauritaniens.

En juin, les Mourabitounes participeront donc à la phase finale de la CAN en Égypte. Et pour assurer leur préparation dans des conditions idéales, la ministre de la Jeunesse et des sports Djinda Ball a décidé d’organiser deux manifestations pour récolter de l’argent.

La première aura lieu le jeudi 8 mars à Nouakchott, au siège de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM). La chaîne nationale El Mauritania diffusera pour sa part un « téléthon » pendant le week-end des 9 et 10 mars, au cours duquel les Mauritaniens seront de nouveau invités à mettre la main à la poche pour financer leur équipe nationale, menée par le sélectionneur français Corentin Martins.

Préparation au Maroc

Pour l’instant, le budget consacré à la préparation de la sélection pour la CAN n’a pas été définitivement arrêté. « On attend le tirage au sort du 12 avril, pour savoir dans quelle ville la Mauritanie sera affectée, et connaître l’identité de ses adversaires », précise une source proche de la fédération.

Un stage à l’étranger se révélant forcément plus onéreux en terme de logistique, les fonds récoltés viendront s’ajouter au budget dégagé par l’État

Les Mourabitounes devraient se préparer essentiellement au Maroc, et plus précisément à Rabat. Un stage à l’étranger se révélant forcément plus onéreux en terme de logistique (voyage, hébergement, nourriture, déplacements sur place, organisation de matchs amicaux…), les fonds récoltés viendront s’ajouter à la prise en charge dégagée par l’État.

1,2 M€ récoltés lors du précédent téléthon

Depuis son élection à la tête de la FFRIM, Ahmed Ould Abderrahmane a mis en place un projet ambitieux en faveur du football local et de la sélection nationale, habituée à l’anonymat. Cette politique s’est traduite par les deux qualifications pour le CHAN et pour la CAN.

En 2014, avant le CHAN en Afrique du Sud, un téléthon avait déjà été organisé. Il avait rapporté 500 millions d’ouguiyas, soit 1,2 million d’euros. Une partie de cette somme avait déjà été consacrée à la préparation des Mourabitounes.

Par Alexis Billebault
Source : Jeune Afrique

 

 

Mourabitoune : Renforts de taille ?

  • PDF

EXCLU !!! Mourabitoune : Renforts de taille ?RIM Sport - Corentin Martins communiquera dans quelques jours la liste des Mourabitoune devant affronter, le 22 mars prochain, le Burkina Faso. Une surprise de taille ? En prélude à la phase finale, il n’y aura, sauf coup de théâtre, pas de bouleversement majeur.

La stabilité préconisée par le sélectionneur national restera de mise. Néanmoins, la méforme de "certains cadres " jusque là "indéboulonnables " en Super D1 pourrait leur être fatale. Pour renforcer le secteur offensif des Mourabitoune, le technicien français a décidé de faire appel à une nouvelle recrue.

C’est ainsi que selon les informations de RimSport.net un jeune footballeur mauritanien du nom de Anne (nous y reviendrons) sera la grosse attraction de la liste de Martins, en direction de la confrontation face au Burkina Faso, pour le compte de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019.

Le sociétaire de Toulouse (National 2) a dit " Oui " à la Mauritanie au grand bonheur du sélectionneur national. Il sera du stage de Casablanca, et effectuera le déplacement de Ouagadougou. Occasion sera mise à profit pour tester cette nouvelle recrue.

Trait

Le staff des Mourabitoune semble avoir tiré un trait sur Bingourou Kamara,portier de Strasbourg (Ligue 1/France) et l’attaquant Aboubakar Kamara , le sociétaire de Yeni Malatyaspor (Turquie). Les deux footballeurs snobent les fédéraux mauritaniens, depuis des mois. "AK47 ,en délicatesse à Fulham, enchaînant les bourdes ,ne répond plus.

Tandis que Bingourou remplaçant à Strasbourg se singularise par des caprices à n’en pas finir"
.  Au final, les deux footballeurs ont fini par agacer plus d’un.

Quant à Mounir Chouiar, il a opté pour les Lions de l’Atlas.

Pré convocations

Ecœurées par les sorties jugées "maladroites" de Bingourou dans la presse sénégalaise, les autorités fédérales mauritaniennes ont décidé de siffler la fin de la récréation. Pour ne pas nuire au climat jugé bon enfant du groupe et à l’harmonie qui y prévaut.

Sage décision d’autant que la FFRIM aurait tout à perdre de son image en "donnant l’impression de supplier des joueurs moyens évoluant dans des clubs moyens ne manquant aucune occasion pour faire monter des enchères et tenter par la même occasion des coups médiatiques de nature à taper dans l’œil des staffs techniques de l’équipe de France ". C’est un épisode fâcheux !

Désormais, la FFRIM ne mènera plus de tractations avec les deux footballeurs. Le sélectionneur national a été chargé de leur envoyer des pré convocations. Toute absence de réponse serait considérée comme un refus.Sauf miracle, la décision des Kamara déjà actée ?

Source : RIM Sport (Mauritanie)