Fri03222019

Last update07:47:24 PM GMT

Back Economie Economie Economie en Mauritanie

Chronique en Mauritanie

Poing d’interrogation

Acte III : suite ...

J’ai fini par me résoudre à la tolérance. Rien à faire quand on rejette la nourriture des humains en faveur de la ferraille. Une fille ‘’ferrivore’’, qu’il convient de faire avec…C’est un peu difficile. Mais,’’ la ferropholie’’ existe finalement. De toutes les façons avec les dépôts des garagistes du ksar et ceux du cinquième arrondissement l’affaire ne saurait se compliquer. J’ai amené ma fille, la nuit tombante, vers un lieu de décharges au Ksar. Sans que je lui indique quoi que ça soit, elle ouvrit la portière de la voiture, et sauta au cœur de la ferraille. Elle y passa une heure durant laquelle j’avoue que j’ai entendu toute sorte de bruits. Les grincements qui me parvenaient du débarras en provoquaient d’autres, cette fois-ci, à l’intérieur de mon cœur. Je m’efforçai à contenir l’avalanche d’émotions qui déferlaient et se donnaient rendez-vous dans mes trippes.

La Mauritanie des excusables…

Il y a deux espèces qui dirigent mon pays, depuis bien longtemps. Ils le dirigent à leur façon, selon la logique qui est la leur. Ces deux espèces ont un problème. Non, pas un. Ils en ont deux. Chacun a son problème, comme on dit. Les deux problèmes sont, il faut le dire, différents. Autant que sont différentes les deux espèces. Mais, ces deux problèmes, malgré, leur différence, sont alliés. Comme, d’ailleurs, sont alliées les espèces. L’alliance des deux espèces a commencé le 10 juillet 1978. Exactement, la même date où a vu le jour l’alliance des deux problèmes intrinsèques à chacune des deux espèces. On peut dire, en attendant de voir plus clair sur les espèces et les problèmes, que mon pays est dirigé collégialement par deux espèces distinctes et deux problèmes distincts. Quatre éléments en tout. Disons.

Maurichronique: Venez récupérer votre chèque, s’il vous plait…

Je vais soutenir le président. J’y réfléchis. Sérieusement. Je pense à la forme de soutien. Pas la meilleure des formes. Certes. Mais, une forme, je veux dire, de soutien qui parle au président. A laquelle, il serait sensible. L’intérêt, pour moi, c’est la sensibilité du président, et non pas la qualité de la forme de soutien que je devrais entreprendre. Pour stimuler la générosité, il suffit, semble-t-il, de s’attaquer à Ely Ould Mohamed Vall. La générosité présidentielle ne s’attire, ne s’est jamais attirée par le fredonnement des chansonnettes vilipendant la gabegie et autres bons sentiments de campagne populiste. Elle se mérite désormais par l’atteinte à une seule personne. S’attaquer à Ely Ould Mohamed Vall.

maurichronique:Mission sécuritaire, pécuniaire ou suicidaire ?

Le crash de l’avion de l’armée de l’air mauritanienne, survenue, jeudi dernier, causant le mort de sept personnes, fait surgir quelque interrogation sur la mission réelle de l’armée de l’air en particulier et l’Armée Nationale, en général. On sait que l’Armée Nationale a pour vocation majeure de défendre l’intégrité territoriale. Théoriquement. C’est ce qui se dit, en tout cas. C’est vrai, qu’à cette mission première, elle rajouta, le 10 juillet 1978, une autre. Celle de renverser le régime en place. Une productrice de coup d’Etat, en quelque sorte. Donc, une implication évidente dans la politique. Du sécuritaire elle se fait, alors, dans la politique.