Sun02172019

Last update07:38:51 PM GMT

Back Santé Santé Santé en Mauritanie

Economie en Mauritanie

Signature d’un accord de siège entre la Mauritanie et l’APGMV

Signature d’un accord de siège entre la Mauritanie et l’APGMV

La République Islamique de Mauritanie et l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) viennent de signer ce jeudi 29 aout 2013, l’accord de siège en vertu duquel, notre pays abritera le siège du Secrétariat Exécutif de l’APGMV qui sera érigé à Nouakchott.

La signature de cet acte historique a été faite par Monsieur Hamady Ould Hamady, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération et le Professeur Abdoulaye Dia, Secrétaire Exécutif de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) et en présence de Monsieur Amedi Camara, Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l’Environnement et du Développement Durable et Président en exercice du Conseil des Ministres de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille.

L’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) est un organisme régional africain dont l'objectif est de mettre en œuvre les arrangements convenus entre les onze Etats membres de cette initiative, à savoir le Tchad, le Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Mali, la Mauritanie, le Nigéria, le Niger, le Sénégal, le Soudan et le Burkina Faso.

La signature de cet accord de siège et le transfert prochain de l'agence panafricaine représente non seulement une percée du gouvernement mauritanien, de nature à inverser la tendance initiale qui s'est caractérisée par l'inexistence d’organismes et entités multilatérales ayant élu siège en Mauritanie mais donne un signe fort d'approbation et de reconnaissance à l'effort consenti par la Mauritanie en matière de réhabilitation du couvert végétal et de lutte contre à désertification.

Le transfert prochain de l'agence qui a été minutieusement négocié par l’actuel ministre Monsieur Amedi Camara qui s’est investit dans ce dossier d’une manière efficace, représentera également une opportunité que la Mauritanie capitalisera à travers la promotion de notre capitale en tant que grande ville éligible à l'accueil de plusieurs autres organismes de connotation régionale et internationale.

Source : RIM APGMV

 

Mise en demeure de l’Autorité de Régulation à MAURITEL

Mise en demeure de l’Autorité de Régulation à MAURITELL’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications en Mauritanie, met en demeure l’opérateur de téléphonie mobile MAURITEL (société à capitaux mauritano marocains) à l’effet de rétablir la continuité du service à la date du 30 août au plus tard.

Cette mise en demeure est motivée par le constat « d’un incendie survenue sur les équipements de télécommunications installés au centre ville de Nouakchott survenue le 27 août 2013 vers 15 heures, qui a provoqué l’interruption de la majorité des services fournis aux usagers dans la capitale et certaines zones de l’intérieur du pays ».

Quelques jours après l’incident, une inspection effectuée sur les lieux note qu’une bonne partie du service reste toujours interrompue et les services rétablis sont d’une qualité dégradée ».

Ce fait « est une récidive » après un événement similaire noté en novembre 2011, rappelle l’Autorité de Régulation, qui invite MAURITEL à assurer le fonctionnement régulier du service à Nouakchott et à l’intérieur du pays, conformément aux obligations prévues par le cahier des charges.

Source: Mauriweb (Mauritanie)

 

Appui de l'Inde à la Mauritanie pour un projet de production laitière

La Mauritanie a lancé mercredi à Néma (sud-est du pays) la construction d'une usine de production de lait dans le cadre d'un projet appuyé par le gouvernement indien et comprenant l'amélioration génétique de vaches mauritaniennes.
Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, en visite à Néma, a posé la première pierre de l'usine. Celle-ci est un des volets du projet agro-industriel d'un coût de 17 millions de dollars (moins de 13 millions d'euros) financé par la Mauritanie en collaboration avec l'Inde à travers une banque publique indienne, selon des sources officielles.
Cette infrastructure devrait être livrée dans 22 mois, d'après les responsables du projet.
En plus de cette usine, dont la production envisagée est de 30.000 litres de lait et produits dérivés
par jour, il est prévu une ferme d'amélioration génétique avec des espèces importées d'Europe ainsi que des cultures fourragères sur des dizaines d'hectares, non loin de la ville de Néma.
Les inséminations, destinées à "l'amélioration génétique" des espèces mauritaniennes, se feront sur une année dans une première phase à raison de 300 vaches productrices par trois mois, et les premières mises bas sont attendues en avril 2014, a précisé le directeur du projet, Mohamed Lemine Ould Hakki.
Selon lui, les éleveurs qui bénéficieront des opérations d'insémination de leurs bêtes seront chargés d'alimenter l'usine de lait.
Alors que les espèces de vaches mauritaniennes ne produisent que 2 à 3 litres en moyenne par jour dans les meilleures conditions, les espèces améliorées dans le cadre du projet donneront entre 13 et 30 litres par jour, a précisé M. Ould Hakki.
Le lait, pasteurisé et mis en vente en Mauritanie, permettra au pays de faire l'économie de plusieurs millions d'euros actuellement consacrés à l'importation de lait. Les Mauritaniens sont en effet de gros consommateurs de lait importé malgré leurs très grands cheptels qui se comptent par centaines de millions de bovins.

AFP

 

 

Communiqué

Le Conseil de Politique Monétaire de la Banque Centrale de Mauritanie réuni ce lundi 12 Août 2013, a décidé de réglementer le crédit aux particuliers  afin de limiter le surendettement des ménages et d’encourager les crédits immobiliers.

Ainsi la durée d’un prêt affecté ne peut excéder quatre ans, celle d’un prêt personnel trois ans et d’un crédit immobilier 15 ans.

Le conseil a en outre exigé qu’une offre préalable contenant le montant , le taux effectif global et la durée soit soumise au client avant la signature du contrat de prêt et qu’une durée de sept jours lui soit accordée pour étudier les termes du contrat.

 

En outre la quotité cessible est fixée au tiers du revenu régulier stable du client.

BCM

Nomination du président et des membres du comité de régulation du centre de la Zone franche de Nouadhibou

Nomination du président et des membres du comité de régulation du centre de la Zone franche de Nouadhibou

La Présidence de la République a rendu public le décret suivant: " La Présidence de la République communique:

Par décret en date du 16 juin 2013, sont nommés, Président et Membres du Comité de Régulation du Centre de la Zone Franche de Nouadhibou:

Président: Moussa Ould Ahmednah

Membres: - Ahmed Ould Massoud - Sidi Ould Ahmed - N'Diaye Abou Souleimane - El Arbi Ould Mohamed Mahmoud
".

 

Source : AMI

 

Le président de la République préside la cérémonie de célébration du quarantième anniversaire de la BCM

Le président de la République préside la cérémonie de célébration du quarantième anniversaire de la BCM

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé, mardi au Centre International des Conférences de Nouakchott, la cérémonie de célébration du quarantième anniversaire de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) et de la création de notre monnaie nationale, l'Ouguiya.

Le Président de la République a ouvert l'exposition de l'Ouguiya organisé pour la circonstance, et ce après avoir écouté dans la grande salle du palais des Congrès des Versets du Saint Coran et s'être levé en signe de considération à l'hymne national.

La cérémonie s'est déroulée en présence du Premier ministre, Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, du premier vice-président du Sénat, M. Mohamed El Hacen Ould El Haj, du chef de file de l'opposition démocratique, premier gouverneur de la BCM, M. Ahmed Ould Daddah, de M. Sid'Ahmed Ould Bneijara, ancien premier ministre, des membres du gouvernement, ...

des hautes personnalités de l'Etat, des anciens gouverneurs de la BCM, du wali de Nouakchott, du vice-président de la Communauté Urbaine de Nouakchott et des autorités administratives et municipales de la moughataa de Tevragh Zeina.

L'exposition dont le coup d'envoi a été donné par le Président de la République a comporté des specimens de la monnaie nationale de sa création à l'heure actuelle.

Le gouverneur a affirmé que la création de la BCM est venue concrétiser la volonté politique du fondateur de la République Islamique de Mauritanie et son fils fidèle, le défunt Me Moctar Ould Daddah, soulignant qu'il croyait à l'époque à son pays, même s'il était pauvre et faible et aue ses populations se trouvaient, dans leur majorité, en milieu rural.

Il a ajouté qu'à l'époque, le système bancaire était naissant et l'ensemble des soldes du pays en dévises était de 4 milliards 400 millions ouguiyas, selon le rapport de la Banque Centrale de Mauritanie en mars 1973, avec une augmentation de 700%, car le solde avant cette date ne dépassait guère 545 millions d'ouguiyas, soulignant que cette augmentation était due à l'accroissement du volume des exportations, à des subventions, des crédits et à des dépôts de pays frères et amis.

Le Gouverneur a passé en revue les étapes difficiles qu'a connues la BCM au cours des décennies passées et les dangers d'inflation et de gaspillage des ressources nationales qui l'ont minée, dans un environnement marqué par la menace terroriste, l'insécurité et la gabegie.

Dans un mot prononcé pour la circonstance par le ministre des affaires économiques et du développement, M. Sidi Ould Tah, au nom du Gouverneur de la BCM, a insisté sur l'importance de cet anniversaire qui consacre la souveraineté de la Mauritanie et la prise de l'initiative au niveau de son économie nationale et ce, en 1973, après avoir matérialisé l'indépendance politique en 1960.

Le Gouverneur a affirmé que grâce aux politiques économiques viables suivies par le Président de la République, à la rigueur dans la gestion, à la mise en place des règles de bonne gouvernance et au contrôle, des taux de croissance appréciables atteignant 8% en 2012 ont été réalisés au cours des dernières années.

Il a souligné que les réserves extérieures ont approché le milliard de dollars américains, soit l'équivalent de 300 milliards d'ouguiya, ce qui couvre les importations du pays durant 7 mois.

Le gouverneur a en outre affirmé que la BCM, en tant qu'institution chargée de tracer et d'exécuter les politiques monétaires et de contribuer à l'exécution des politiques économiques, s'est penchée, au cours des dernières années, sur une série de réformes qui ont englobé la modernisation du système bancaire, encourager la bancarisation islamique, appuyer la solidité du système bancaire, précisant, dans ce cadre, que le nombre des dépôts a augmenté pour atteindre environ 300 milliards d'ouguiyas et qu'un bond de qualité a été réalisé, à travers l'autorisation pour la création de nouvelles banques, ce qui, a-t-il dit, concrétise la confiance des investisseurs dans les perspectives prometteuses d'une économie nationale et prépare la la création d'une bourse de circuits de changes pour 2014.

Le gouverneur de la BCM a enfin parlé des bénéfices réalisés par son institution au cours des trois dernières années lesquels ont atteint, a-t-il noté, 17 milliards d'ouguiyas, soulignant que de nouvelles compétences seront récrutées très prochainement par le biais d'un concours transparent et honnête et qu'un appel d'offre sera lancé pour la construction d'un nouveau siège de la BCM.

AMI

 

La fin du tâcheronnat

Assemblée NationaleL’Assemblée Nationale a adopté au cours de sa session actuelle le projet de loi 222/13 qui change abroge et remplace certaines dispositions de la loi du travail N 17/2004 du 6 juillet 2004. Selon Maty Mint Hamadi, la ministre de la fonction publique, ce projet de loi est très important puisqu’il est venu mettre fin aux souffrances des journaliers qui ont subi pendant beaucoup de temps l’exploitation des intermédiaires et des commissionnaires qui reçoivent d’importantes sommes d’argent sur leurs dos sans que ces travailleurs n’aient une quelconque garantie ou droits à part les insignifiants et modiques salaires qu’ils perçoivent.

Selon la ministre de la fonction publique, ces mesures interviennent pour concrétiser les engagements que le Président a pris envers les journaliers de mettre fin à leur souffrance. Ce projet de loi annule les contrats avec les tacherons et révise au fond quelques dispositions liées au tâcheronnat à travers la constitution d’une commission composée de tous les ministères concernés par la question pour l’application de cette loi et sa concrétisation sur le terrain. Pour la ministre, ce projet de loi constitue une solution juste et définitive au profit des travailleurs qui subissaient injustice et exclusion de la part des intermédiaires.

Source : Le Calame

 

Mauritanie - Création d'une société pour le traitement, la congélation et le stockage de poisson

Le ministre des finances et des pêches et de l'économie maritime, respectivement MM. Thiam Djombar et Agdhafne Ould Eyih ont signé jeudi avec M. Mohamed Lemine Ould Noueiguidh, pour le groupe Mohamed Abdellahi Ould Noueiguigh, un accord de création d'une société anonyme à capital mixte entre l'Etat et le secteur privé pour la réalisation de deux usines de traitement, de congélation et de stockage des produits de pêches à Nouakchott et à Nouadhibou.


Prenant la parole à cette occasion, le ministre des pêches et de l'économie maritime a indiqué que la création de cette société constitue un appui au secteur de la pêche artisanale et satisfait un certain nombre de besoins se rapportant au traitement, à la congélation et au stockage de poisson à travers la fourniture de dépôts pour les captures à Nouakchott et à Nouadhibou.

Il a précisé que cette société accordera la priorité aux captures des pêcheurs artisanaux "pour résoudre leurs problèmes aigus au sein de ce secteur", appelant les pêcheurs à prendre conscience de l'importance de cette société et de coopérer avec elle.
Prenant à son tour la parole, le président du Groupe, M. Mohamed Ould Abdallahi Ould Noueiguidh a souligné l'importance de cette société et loué le rôle qu'elle jouera dans le développement du secteur des pêches et dans la politique de lutte contre la pauvreté à travers la création d'opportunités d'emploi.

Notons que la création de cette société fait suite aux engagements pris par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz aux pêcheurs, au cours de sa dernière visite dans la ville de Nouadhibou, de construire des usines de pêche.
Il s'agit de la création de deux usines de traitement, de congélation et de stockage, l'une à Nouakchott et l'autre à Nouadhibou. Le montant de l'investissement est de 10 millions de dollars, soit 3 milliards d'ouguiyas, dont 35% sont supportés par l'Etat et 65% par le Groupe Mohamed Abdellahi Ould Noueiguidh.

La construction des deux usines dont la capacité de stockage est de 2000 tonnes durera une année.
L'usine de Nouakchott a une capacité de congelation de 40 tonnes par jour et celle de Nouadhibou 30 tonnes quotidiennent.
Le projet qui permettra la création de 100 opportuniçtés d'emplois permanents et de nombreux emplois temporaires est le premier partenariat entre l'Etat et le secteur privé dans la construction d'usines.
Les objectifs de cette société anonyme composée de deux usines construite chacune sur une superficie de 5.000 m2 sont entre autres d'assurer un service de qualité pour le traitement, la congélation et le stockage à des prix préférentiels meilleurs que ceux du marché actuel (- 20%), l'élimination ou la réduction considérable de la spéculation sur le traitement, la congélation et le stockage des produits artisanaux ainsi que l'amélioration des prix de vente des produits artisanaux.

AMI

La Banque centrale de Mauritanie a réalisé un bénéfice de 41,4 millions USD en 2012

 

La Banque centrale de Mauritanie (BCM) a réalisé 12,5 milliards d'ouguiyas (41,4 millions USD) de bénéfice au titre de l'exercice 2012, a annoncé, lundi, un communiqué de cette institution, parvenu à Xinhua.

"Le Conseil général (de la BCM) a décidé d'affecter 7 milliards d'ouguiyas (plus de 30 millions USD) au titre des dividendes au Trésor public", a ajouté le communiqué.

Le Conseil général a "encouragé la banque à persévérer dans la voie de l'assainissement et de la consolidation des acquis", a conclu le communiqué.

Le résultat de la BCM est "exceptionnel" et témoigne de "la bonne santé" des finances en Mauritanie, selon les spécialistes.

En mars dernier, la BCM avait annoncé, suite à un rapport du cabinet international Ernest and Young, que ses réserves avaient atteint en 2012 un niveau record de 978,5 millions USD.

 

La politique monétaire de la BCM est sévèrement critiquée dans les milieux de l'opposition, lesquels qualifient cette institution d'"outil entre les mains du pouvoir et non un régulateur du système bancaire".

Transport aérien : Premier vol d'un avion mauritanien dans le ciel européen depuis 2010

Mauritanie - Premier vol d'un avion mauritanien dans le ciel européen depuis 2010

La compagnie nationale de transports aériens mauritanienne 'Mauritania International Airlines' a effectué mercredi son premier vol vers l’Europe, annonce un communiqué reçu vendredi par la PANA à Nouakchott.

Ce vol qui a relié Nouakchott et Las Palmas marque le retour d’une compagnie immatriculée en Mauritanie dans le ciel européen après trois ans d’interdiction. 'Mauritania International Airlines', qui a dû satisfaire aux normes européennes de sécurité et de sûreté, va organiser trois vols hebdomadaires dont deux directs sur Las Palmas.

Une nouvelle ligne sur la France sera inaugurée très prochainement, indique le communiqué.

Pana (Panafrican News Agency)

 

Accord entre le gouvernement et les travailleurs

Le Gouvernement et les représentants des travailleurs intérimaires (journaliers) sont parvenus, tôt ce matin, à Zouerate, à un accord mettant fin aux manifestations des travailleurs.
Ces derniers bénéficieront, au titre de l'accord, d'un mois de salaire supplémentaire et d'autres avantages.
Ils mettent fin à toute forme de protestation et reprennent leur travail habituel.
D'autres discussions complémentaires auront lieu, une fois la loi relative à la sous-entreprise adoptée par le Parlement.
Le projet de loi en question a déjà été entériné par la commission des lois du Sénat. Il suit son cours et sera adopté dans les prochains jours.

Mauritanie - La loi d'orientation agropastorale adoptée

Cette loi vise à valoriser le secteur rural qui constitue une source de vie pour plus de 60% de la population mauritanienne et contribue à hauteur de 14,7 % du PIB.
Pour parvenir à cet objectif, le Gouvernement a procédé à l'élaboration d'une nouvelle stratégie visant à instaurer un développement durable, harmonieux et intégré à l'horizon 2025.

Cette stratégie est destinée à promouvoir un développement équilibré et à réduire l'exode rural vers les grands centres urbains, à créer des pôles concurrentiels et renforcer les capacités des services du secteur pour les rendre plus efficaces et plus adaptés à l'exécution des plans d'action.

La loi d'orientation agropastorale illustre la volonté des pouvoirs publics de mettre sur pied un cadre politique et stratégique adéquat à même de donner au secteur rural l'intérêt qu'il mérite dans le développement économique et social du pays.

Elle permet aussi la définition des grandes orientations mettant en exergue le rôle de chaque intervenant, d'une part, et d'identifier les conditions juridiques nécessaires pour une meilleure coordination entre les différents intervenants, d'autre part.
Dans leurs interventions, les députés ont apprécié l'élaboration de cette loi et insisté sur la prise en compte de l'encadrement et du perfectionnement des ressources humaines afin d'introduire des méthodes culturales innovatrices et promouvoir le rendement agricole en vue d'atteindre l'autosuffisance alimentaire.

Ils ont aussi souligné la nécessité d'encourager les paysans à rester au terroir.
Dans ses réponses, le ministre du développement rural, M. Brahim Ould M'Bareck Ould Mohamed El Moktar, a précisé que son département a inspiré des expériences similaires dans la zone, élaboré un arsenal juridique et mobilisé suffisamment des moyens et compétences dans l'élaboration de cette loi qui constitue le socle du développement du secteur rural.
Au sujet des ressources humaines, le ministre a rappelé que ce volet, longtemps négligé, est en voie d'être redressé à travers la réouverture de l'école nationale de vulgarisation agricole (ENVA )de Kaédi et que d'autres initiatives dans le domaine sont en perspective.

AMI

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE La 3ème édition du forum des entrepreneurs maghrébins prévue pour le 17 février 2014

Casablanca, le 21 mai 2013. La présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensalah Chaqroun, et le vice-président, M. Salaheddine Kadmiri, ont reçu au siège de la confédération, à Casablanca, les représentants des organisations patronales du Maghreb Arabe, dans le cadre de la tenue du Conseil d’administration de l’Union maghrébine des employeurs (UME). Etaient notamment présents, MM. Boualem M’Rakach, président de la confédération algérienne du patronat (CAP), Ahmed Baba Azizi, président de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM) et Muhamed Abousaa, représentant du Conseil du patronat libyen (CPL).

Le Conseil d’administration qui a passé en revue la situation économique de l’ensemble régional maghrébin et les questions relatives aux statuts de l’UME a, par, ailleurs traité de l’organisation  du 3e forum des entrepreneurs maghrébins qui aura lieu le 17 février 2014, au Maroc.

A cet effet, les administrateurs de l’UME ont souligné la nécessité d’axer les thématiques de cette édition sur des sujets pragmatiques en relation avec le développement des échanges économiques et des investissements intra-maghrébins et de sortir avec des recommandations et actions concrètes en ce sens.

Rappelons que l’Union maghrébine des employeurs a été créée le 17 février 2007 à Marrakech par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), la confédération algérienne du patronat (CAP), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), le Conseil du patronat libyen (CPL), ainsi que l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM). La première édition du Forum maghrébin des entrepreneurs, avait au lieu à Alger en 2009 et la deuxième édition s’est tenue à Tunis en 2010.»

Union Nationale du Patronat Mauritanien

 

 

Mauritanie - Arrêt biologique de la pêche artisanale et côtière

Un arrêt biologique de la pêche artisanale et côtière, d'une durée de 30 jours, est mis en vigueur dans les eaux territoriales mauritaniennes, depuis jeudi, indique un arrêté du ministère de la Pêche.

Selon le président de la confédération de pêche, "l'objectif de cet arrêt est de protéger les ressources halieutiques, notamment le poulpe dont les quantités ont diminué ces dernières années en raison de la surpêche, selon les études récentes".

Le secteur de la pêche artisanale, dont l'apport se chiffre à 150 millions USD par an offre 15 000 opportunités d'emplois et utilise plus de 3500 embarcations traditionnelles.

Les eaux mauritaniennes, qui comptent parmi les plus poissonneuses du monde, recèlent plus de 300 espèces, dont 170 sont commercialisées couramment avec une production annuelle de 840 000 tonnes par an. La pêche représente 58% des exportations de la Mauritanie et génère plus de 10% du PIB. Les revenus de la pêche constituent également 29% des recettes du trésor public et une source importante des devises pouvant atteindre 140 à 200 millions USD par an.

ndarinfo

Chinguitel lance l’offre Smartphone en Mauritanie

Chinguitel lance l’offre Smartphone (Téléphone intelligent) pour la première fois en Mauritanie

La Société de télécommunication Chinguitel a lancé aujourd'hui une nouvelle offre sur les Smartphone, une offre dédier aux abonnes du réseau mauritani, Chinguitel présente une gamme des meilleurs types de téléphone intelligents sur le marché à un prix abordable, avec un crédit supplémentaire gratuit allant jusqu'à 50% de la valeur du téléphone, et c’est pour la première fois qu’on lance une offre sur les Smartphone en Mauritanie.

Rappelons que le réseau mauritani est considéré comme l'un des meilleurs réseaux GSM en Mauritanie, il est caractérise par une tarification a la seconde dès la première seconde, et des services Internet haute vitesse, et des services d’appel vidéo et MMS.

Source : Chinguitel

Réouverture des guichets de la GBM

Des sources dignes de foi, selon lesquelles la Générale des Banque de Mauritanie aurait ouvert à nouveau ses guichets aujourd'hui.

Pour rappel, cette banque avait fermé ses portes depuis plus de quatre mois sur décision de son Président Directeur Général, Mohamed Bouamattou

La mine de Tasiast booste la production Kinross

La mine de Tasiast booste la production Kinross

Les résultats de la production aurifère de Kinross, a connu une hausse sensible de 7%, boostée par les rendements, des mines de groupe mines à Tasiast, en Mauritanie, et de Fort Knox, dans l’Etat américain d’Alaska, a officiellement annoncé ce groupe mardi dans un communiqué de presse.

Dans cadre, la société canadienne s’est félicitée de la production record dans la mine mauritanienne de Tasiast. Une mine que Kinross envisage d’étendre après les résultats jugés encourageants de l’étude de préfaisabilité. L’avant-projet de cette extension (étude de faisabilité) ne sera boulé qu’en 2014.

L’extraction en cette période a permis une production de 655.610 onces, contre 611.838 à la même période en 2012, indique-t-on de même source.

Kinross, troisième du secteur au Canada a encore annoncé que ces résultats sont à l’origine d’un bénéfice de 160,5 millions de dollars américains, contre 99,6 millions pour 2012. Un bénéfice « légèrement supérieur aux attentes du marche malgré une baisse des cours mondiaux de l’or ».

« Le montant des ventes a augmenté de 5%, leur valeur s’établissant à 1,058 milliard de dollars, grâce à cette production en hausse, a expliqué Kinross, alors que le marché s’attendait à un chiffre d’un milliard de dollars » rapporte l’Afp citant le communiqué de Kinross.

« Nous continuons à nous concentrer sur les marges et les liquidités, plutôt que la production à n’importe quel prix, dans notre planification minière et nos décisions de production », a relevé le PDG Paul Rollinson, nommé en août dernier afin d’accroître les rendements de l’entreprise, confirmant les objectifs fixés précédemment pour l’exercice 2013.

Notons que le projet d’extension de la mine de Tasiast emboîte sur une aire de prédilection pour la transhumance nomade des populations de cette région. De même des craintes d’impact durable sur l’environnement dans cette aire géographique sont indexées par les populations locales.

Afp avec Mauriweb

 

 

L

Abrogation du système de tâcheronnat en Mauritanie

Les autorités mauritaniennes ont décidé d’abroger le système de « tâcheronnat » et engagé les sociétés intéressées à appliquer cette abrogation dès son adoption au cours de la prochaine session parlementaire, a annoncé mercredi la ministre mauritanienne, de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, Maty Mint Hamadi.

Cette mesure se répercutera positivement sur les travailleurs, a expliqué la ministre dans un discours à l'occasion de la célébration de la Fête internationale du travail.

Elle a rappelé la dernière augmentation des salaires des fonctionnaires publics, l'annulation de l'I.T.S pour les bas salaires et la diminution substantielle de son taux pour les autres ainsi que l'application de cette mesure au secteur privé.

Mint Hamadi a indiqué que la garantie au travailleur dans son droit à une vie digne dans des conditions décentes figure parmi les priorités du régime politique actuel.

Pour elle, le relèvement du SMIG, la généralisation des indemnités de logement et de transport et l'amélioration de l'arsenal juridique permettront de mettre les travailleurs et les fonctionnaires dans une situation acceptable.

La ministre a par ailleurs révélé que la direction du travail planche sur le parachèvement des mesures nécessaires et l'élaboration des textes juridiques indispensables pour organiser les élections des représentants des travailleurs dans les meilleurs délais pour déterminer les syndicats les plus représentatifs.

Source : Agence de Presse Africaine

Kinross publie les résultats de l’étude de pré-faisabilité sur le projet d’expansion de la mine de Tasiast

 

Décider d’exploiter une nouvelle mine comme Tasiast est pour toute compagnie un investissement majeur de plusieurs milliards de dollars et un projet énorme.


Avant de prendre une décision finale quant à continuer d’investir dans une opération d’expansion de la mine de Tasiast, Kinross cherche à confirmer que ce projet sera couronné de succès et qu’il aura des avantages à long terme et pour les actionnaires et pour le peuple mauritanien.

En sa qualité de compagnie responsable, Kinross prend à cœur ces engagements et s’attèlera à accroître les avantages socio-économiques que Tasiast produit ou qu’elle pourra potentiellement offrir dans l’avenir. Tasiast emploie aujourd’hui près de 7000 personnes dont 3500 travaillent à titre permanent et 85% sont des mauritaniens.

La philosophie du projet vise, partout et autant que possible, à accorder une large place aux entreprises et fournisseurs locaux (plus de 40 sous-contractants travaillent pour le projet dont plus de la moitié sont des opérateurs locaux). De plus, Tasiast a été un grand promoteur dans la formation et l’investissement pour le développement des compétences nécessaires à la réussite de l’industrie minière en Mauritanie. Kinross est partenaire dans l’Ecole de Mines de Mauritanie.

Elle a contribué à hauteur de 10 millions de dollars pour le développement de cette importante institution scolaire. Elle conduit aussi un programme d’apprentissage mettant l’accent sur la promotion des compétences et aptitudes nécessaires pour le travail dans l’industrie minière. Pour Kinross, l’étape cruciale suivante consiste à exploiter au mieux la mine de Tasiast.

La compagnie Kinross était engagée dans un processus détaillé visant à déterminer une option quant à savoir comment exploiter la mine de Tasiast, à quoi va ressembler le projet d’expansion et s’il sera un bon investissement. Il s’agit d’un processus long et à plusieurs composantes. La compagnie est obligée de passer par diverses étapes avant de prendre une décision finale pour la poursuite de la construction du projet d’expansion.

L’une des étapes de ce processus, appelée Etude de Pré- faisabilité (EPF), est aujourd’hui terminée. Kinross a annoncé les résultats de cette étude le 29 avril 2013. L’EPF était basée sur une étude d’expansion de la mine de Tasiast avec la construction d’une nouvelle usine pouvant traiter 30.000 tonnes de minerai par jour. Les résultats de cette étude ont montré que cette usine aurait une production moyenne annuelle d’environ 830.000 onces au cours des premières cinq années de sa mise en service, avec un coût d’investissement initial estimé à 2,7 milliards de dollars.

L’EPF a aussi examiné l’utilisation de l’usine existante qui produit actuellement 8000 tonnes. Elle a démontré, qu’au lieu de continuer d’utiliser l’usine actuelle, la construction d’une nouvelle unité avec une capacité de 38.000 tonnes par jour, sera économiquement plus intéressante pour le projet d’expansion. Compte tenu de ces résultats, Kinross va engager une étude de faisabilité complète pour un projet d’expansion basé sur une usine d’une capacité de 38.000 tonnes par jour. Cette étude va démarrer immédiatement et devrait s’achever au cours du premier trimestre de l’année 2014.

Mais qu’est-ce qu’une étude de faisabilité et que signifie-t-elle dans la pratique ? Une étude de faisabilité est une évaluation détaillée, en profondeur, concernant la viabilité économique et technique d’un projet. L’objet d’une telle étude est de définir davantage le projet, son étendue, ses coûts d’investissement et d’exploitation, ses retombées économiques et son calendrier d’exécution.

Une fois que cette étude aura été achevée, Kinross prendra une décision s’agissant de la poursuite de la construction du projet. Un certain nombre de facteurs pourraient influencer cette décision importante tels que les hypothèses et projections relatives au prix de l’or au moment de l’achèvement de l’étude, les retombées économiques mais aussi quelques autres considérations, notamment d’ordre technique.

Bien qu’il y ait beaucoup de travail à effectuer au niveau de l’étude de faisabilité avant de décider de la poursuite de la construction, les résultats de l’EPF sont encourageants, selon le Président Exécutif de Kinross, J. Paul Rollinson : « Alors que nous continuons l’évaluation du projet, nous demeurons fermement attachés à la préservation de la solidité de notre bilan ».

L’achèvement de l’EPF marque une étape importante car elle permet de déterminer le chemin à suivre pour la réalisation du projet d’expansion de Tasiast. L’étude de faisabilité fournira davantage d’informations détaillées et constitue une étape essentielle dans le développement du processus. Kinross publiera les résultats de l’étude de faisabilité dès leur achèvement.

Source: Tasiast Mauritanie

Mauritanie : Inauguration de la plus grande centrale solaire d'Afrique

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a inauguré jeudi à Nouakchott la plus grande centrale d'énergie solaire en Afrique, d'un coût de 32 millions de dollars et réalisée grâce à un don des Emirats arabes unis, a constaté un journaliste de l'AFP.

La nouvelle centrale, qui produira 15 mégawatts, contribuera à satisfaire les besoins de Nouakchott en énergie pour plus de 10%, a affirmé le ministre mauritanien du Pétrole et de l'énergie, Taleb Ould Abdi Vall, lors de la cérémonie d'inauguration


La population de la capitale mauritanienne est estimée entre 800.000 et un million d'habitants. Cette centrale est la plus grande du genre en Afrique à produire de +l'énergie propre+ (et) doit contribuer à baisser la facture des ménages et à réduire le déficit énergétique de la capitale, a affirmé le ministre.

La réalisation du projet par une société des Emirats arabes unis, a nécessité la pose pendant quatre mois de plus de 30.000 panneaux solaires et d'un générateur électrique, le tout pour une durée de vie d'au moins 20 ans.

L'électricité est généralement fournie en Mauritanie par des centrales thermiques. Le pays va produire en 2015/2016 de l'électricité à base de gaz, extrait du champ off-shore de Panda au large de Nouakchott, avait annoncé en octobre 2012 le directeur pour la Mauritanie de la compagnie britannique Tullow Oil.

Source : AFP

IMT : Fin de l’intervention de réparation sur le câble sous marin ACE

IMT (International Mauritania Telecom) informe le public que l’intervention, pour réparer le défaut survenu sur le câble sous-marin ACE en zone marine aux environs de Tenerife (Espagne), depuis le 28/03/2013, a pris fin aujourd’hui 31/03/2013 à 14h : 00.

La remise en état du réseau est effectif et le trafic en cours de normalisation.

A cette occasion, l’IMT présente au nom du consortium ACE toutes ses excuses pour les désagréments indépendants de sa volonté, qui pourraient être causés au public durant cette intervention.

Source: International Mauritania Telecom (IMT)