Mon11302020

Last update07:13:49 PM GMT

Back Dossier Dossier Dossier en Afrique Mise au point du président de la Commission Nationale des Concours (CNC)

Mise au point du président de la Commission Nationale des Concours (CNC)

Mise au point du président de la Commission Nationale des Concours (CNC)

CNC - Sur le très respecté site CRIDEM reprenant un article de Sahara Médias, j’ai pu prendre connaissance du commentaire (dont je ne veux pas commenter ici et maintenant le style journalistique choisi par son rédacteur) que vous avez bien voulu réservé à un passage du point de presse que j’ai accordé le vendredi à certains organes de la presse nationale suite à l’audience accordée par Monsieur le Premier Ministre Mohamed Ould Bilal à la Commission Nationale des Concours pour la remise du rapport annuel synthétisant les concours organisés au titre de l’année 2019.

Lors du bref commentaire en question, vous avez mis le focus sur la particularité de la suppression de l’oral et le maintien de l’entretien individuel avec le candidat admissible.

Pour éclairer vos chers lecteurs, écarter toutes confusions sur ce sujet précis et pour lever toutes équivoques, je veux vous apporter les précisions fondamentales ci-après :

1- L’épreuve d’entretien a été effectivement supprimée suite aux reformes engagées par les pouvoirs publics pour améliorer et rénover la réglementation nationale en matière de concours administratifs (voir décret 2020.266 du 27/08/2020 portant modification du décret 98.022 du 19/04/1998 relatif au régime commun des concours administratifs et examen professionnel).

Le but ainsi visé étant de pouvoir introduire en la matière plus d’objectivité, de crédibilité et de transparence dans l’organisation des concours d’une part et de surcroit pour donner une suite favorable aux nombreuses plaintes déposées au secrétariat de la C NC et aux craintes longuement exprimées.

2- L’épreuve d’entretien d’aptitude largement utilisée dans notre culture administrative traditionnelle voulait atteindre un double objectif :

- Présentation des originaux des diplômes et autres documents versés dans le dossier de candidature lors de la phase de recevabilité sous forme de copies légalisées et ce pour s’assurer de l’authenticité de ces pièces maitresses;

- Aussi, au cas où le candidat déclaré admissible est classé dans la catégorie des handicapés ; l’épreuve d’entretien d’aptitude permet au jury de s’assurer de la nature de l’ handicap et savoir si cet handicap permet au candidat concerné de pouvoir exercer convenablement le poste à pourvoir conformément aux dispositions de l’article 46 de l’ordonnance 2006.043 du 23/11/2006 relative à la protection et la promotion des personnes handicapées et le décret 2015.062 du 26/02/2015 pris en application de l’article 46 ci-haut cité.

- En outre, il est utile de préciser ici qu’aucune note chiffrée n’ait attribuée au candidat à la suite de cet entretien d’aptitude. Cette épreuve ne peut donc influer en aucun cas sur le processus du concours que si et seulement s’il s’agit de candidats détenteurs de faux diplômes ou de candidats handicapés ne répondant pas aux conditions et normes exigées par la réglementation en vigueur en la matière.

Cheikhna Ould Idoumou
Président de la CNC