Mon11302020

Last update07:13:49 PM GMT

Back Santé Santé Santé en Afrique L'Afrique a besoin de 1200 milliards de dollars pour se remettre du coronavirus

L'Afrique a besoin de 1200 milliards de dollars pour se remettre du coronavirus

L'Afrique a besoin de 1200 milliards de dollars pour se remettre du coronavirus

BBC Afrique - Les dommages économiques ainsi que les coûts sanitaires causés par le coronavirus ont laissé l'Afrique avec un besoin de 1200 milliard de dollars pour les trois prochaines années, a déclaré le Fonds monétaire international.

La directrice du FMI, Kristalina Georgieva, a déclaré que le monde "doit faire plus pour aider l'Afrique à [se] remettre... de cette crise". L'Afrique a connu moins d'infections à coronavirus et de décès que la plupart des autres continents.

Mais la Banque mondiale affirme que 43 millions d'Africains de plus sont menacés de pauvreté extrême à cause de la pandémie.

L'impact économique inverse la tendance des dernières années de forte croissance en Afrique, puisque des emplois ont été perdus et que les revenus des familles ont été réduits de 12 %, a déclaré Mme Georgieva lors d'une réunion en ligne du FMI.

Pour aider à atténuer le choc, de nombreux gouvernements africains ont mis en place des politiques d'atténuation qui ont coûté 2,5 % du PIB, a-t-elle ajouté.

Un choix difficile

Le FMI a donné aux pays africains environ 26 milliards de dollars pour amortir l'impact, mais même avec l'aide de prêteurs privés et l'aide d'autres pays, il y a toujours un énorme déficit de financement.

"Certains pays sont confrontés à un lourd fardeau de la dette qui les oblige à choisir entre le service de la dette et des dépenses sociales et de santé supplémentaires", a déclaré le chef du FMI.

Afin de les aider, elle a appelé à une prolongation du moratoire du G20 sur le remboursement de la dette et a souhaité que davantage de fonds soient disponibles pour les prêts.

Il y a eu plus de 1,5 million de cas confirmés de coronavirus en Afrique et près de 37 000 personnes sont décédées.

Source : BBC Afrique