Thu09242020

Last update09:27:46 AM GMT

Back Justice Justice Justice dans le Monde Beyrouth: le Liban panse ses plaies après l'explosion qui a fait 100 morts et 4000 blessés

Beyrouth: le Liban panse ses plaies après l'explosion qui a fait 100 morts et 4000 blessés

Beyrouth: le Liban panse ses plaies après l'explosion qui a fait 100 morts et 4000 blessés

BBC Afrique - Une violente explosion dans la zone portuaire de la capitale libanaise, Beyrouth, a fait au moins 100 morts et plus de 4000 blessés selon un bilan provisoire annoncé par le premier ministre.

L'explosion a été si puissante qu'elle a causé des dommages aux rues et aux bâtiments sur des kilomètres. Toute la ville a été secouée par l'explosion, qui a commencé par un incendie dans le port qui a explosé en un champignon atomique.

Le président Michel Aoun révèle que 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium avaient été stockées de manière dangereuse dans un entrepôt pendant six ans.

Il a prévu une réunion urgente du cabinet mercredi, et annonce qu'un état d'urgence de deux semaines devrait être déclaré. Le pays observera une période de deuil officielle de trois jours à partir de mercredi. Le président Aoun a également annoncé que le gouvernement allait débloquer 100 milliards de lires (50,5 millions de livres sterling ; 66 millions de dollars) de fonds d'urgence.

"Ce à quoi nous assistons est une énorme catastrophe", déclare le chef de la Croix-Rouge libanaise, George Kettani, aux médias locaux. "Il y a des victimes et des blessés partout"."Plus de 100 ont perdu la vie. Nos équipes continuent à mener des opérations de recherche et de sauvetage dans les zones environnantes", ajoute la Croix-Rouge libanaise dans un communiqué mercredi. Une enquête est en cours pour trouver le déclencheur exact de l'explosion. Le Conseil suprême de la défense du Liban a déclaré que les responsables seraient soumis à la "peine maximale" possible.

Le nitrate d'ammonium aurait été déchargé d'un navire mis en fourrière dans le port en 2013, puis stocké dans un entrepôt à cet endroit. L'explosion survient à un moment sensible pour le Liban, avec une crise économique qui ravive de vieilles divisions alors que le pays est aux prises avec la crise du coronavirus. Les tensions sont également vives à l'approche du verdict de vendredi dans un procès concernant l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri en 2005.

Que s'est-il passé ? L'explosion s'est produite juste après 18h00 (15h00 GMT) mardi. Un journaliste de la BBC présent sur les lieux a fait état de cadavres et de dégâts importants, suffisamment pour mettre le port de Beyrouth hors d'usage. Les médias locaux ont montré des personnes prises au piège sous les décombres. Un témoin a décrit l'explosion comme étant assourdissante, et des images vidéo ont montré des voitures accidentées et des bâtiments endommagés par l'explosion.

Les vidéos de la scène d'explosion, dans la zone portuaire, montrent de la fumée s'élevant d'une première explosion, puis une explosion beaucoup plus importante qui semble avoir englouti plusieurs bâtiments voisins.

Un témoin a déclaré à la BBC que l'explosion était si importante qu'il pensait qu'il allait mourir. Les hôpitaux seraient submergés de blessés ; les pompiers s'attaquent à de nombreux incendies.

Source : BBC Afrique