Sat05302020

Last update04:46:47 PM GMT

Back Sport Sport Sport en Mauritanie Covid-19 : Le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développements

Covid-19 : Le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développements

Covid-19 : le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développements

 

AMI - Six nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés vendredi dans le pays.

Il s'agit de de 5 cas à Nouakchott et d'un cas dans la wilaya de l'Assaba. Les nouvelles infections portent le nombre des malades atteints par le coronavirus en Mauritanie à 26 personnes.

La propagation de la pandémie du Covid-19 et sa présence dans différentes localités exigent de faire preuve de prévoyance, de vigilance et de respect des mesures de prévention annoncées par les pouvoirs publics pour faire face à la maladie.

Dans ce cadre, le directeur de la santé publique au ministère de la santé, Dr Sidi Ould Zahaf a indiqué que le département de la santé a adopté une nouvelle stratégie pour faire face à la nouvelle situation épidémiologique marquée par la prévalence du virus au sein de la société au niveau local alors qu'elle était limitée jusque là à l'infection de personnes venant de l'étranger.

Il a ajouté, dans une rencontre avec l'AMI, que le département avait adopté une nouvelle stratégie globale de contrôle épidémiologique du virus, après l'apparition du 7eme cas, partant du fait que les cas enregistrés étaient limités à Nouakchott.

Il a précisé que la nouvelle orientation a pour objectif de déterminer les cas épidémiologiques de la capitale et de déterminer toutes les personnes contacts en vue de les soumettre aux tests pour ensuite isoler les personnes devant être confinées.

Le directeur a précisé que certains cas ou même la majorité des cas ne nécessitent pas de traitements et ne présentent pas de signes de la maladie bien qu'ild portent le virus.

Il a en outre souligné que les mesures prises permettront de procéder à une évaluation de la situation et d'actualiser la stratégie élaborée auparavant en vue de son application suivant la nouvelle situation épidémiologique.

S'agissant des infrastructures et des équipements médicaux nécessaires pour accompagner une éventuelle propagation du coronavirus, le directeur a affirmé que l'hôpital des maladies contagieuses, ouvert récemment, reçoit les personnes atteintes du virus, soulignant qu'ils dispose des moyens lui permettant de prendre en charge les malades.

En réponse à certains citoyens demandant d'accéder aux lieux de confinement pour avoir contacté les malades, le directeur a précisé que toutes les mesures relatives aux personnes contacts de tous les cas cités plus haut ont été prises, soulignant que ces mesures se poursuivent pour isoler toutes les personnes contacts et les soumettre aux tests.

En réponse à certaines personnes appelant à rendre disponibles les masques de protection et les moyens de désinfection, le directeur a noté que le département de la santé donne la priorité, dans ce cadre, aux équipes médicales en premier lieu.

En ce qui concerne la possibilité de déterminer si les premières personnes ou la première personne atteintes par le virus sont parmi les infiltrés arrivés à Nouakchott, le directeur a indiqué que la mission du secteur de la santé est de préciser les dangers pouvant découler de l'entrée dans le pays dans la conjoncture actuelle.

Dans le cadre de l'évaluation de la situation épidémiologique actuelle, le directeur a précisé que le coronavirus se propage très vite et que le danger existe encore, surtout à Nouakchott.

En réponse à une question relative à la non application des mesures de prévention de la part de certains citoyens, surtout que la fête d'El Fitr est très proche, Dr Sidi Ould Zahaf a souligné que le respect des mesures de prévention est le seul espoir d'éviter la propagation de la pandémie, appelant les parents à faire preuve de prévoyance et de vigilance.

Il a, dans ce cadre, affirmé que la pandémie existe au sein de la société, ce qui exige, a-t-i dit, des citoyens, des organisations de la société civile, des notables et des élus d'évaluer la situation actuelle, de revoir les mesures prises et de les respecter, précisant, à ce sujet, que le fait de rester dans les maisons et le suivi des mesures préventives sont le meilleur moyen utilisé par le monde entier pour éradiquer le Covid-19.

Source : AMI