Wed11202019

Last update12:58:41 PM GMT

Back Santé Santé Santé en Mauritanie Mauritanie : L’UE finance deux programmes visant la création d’emplois et la compétitivité

Mauritanie : L’UE finance deux programmes visant la création d’emplois et la compétitivité

Mauritanie : L’UE finance deux programmes visant la création d’emplois et la compétitivité [Photoreportage]

Ce mercredi 06 Novembre, ont été lancés à Nouakchott les programmes SAFIRE et PACAO, deux programmes qui visent la compétitivité et la création de l’emploi et l’insertion socio-professionnelle.

Les deux projets vont toucher huit wilayas de la Mauritanie. Entre 22.000 et 23.000 personnes sont ciblées dans ces deux projets financés par l’Union Européenne à hauteur de 14 millions d’euros pour une durée de 4 ans.

Le lancement national de ces deux programmes a été marqué par un discours du ministre mauritanien de l’emploi, de la jeunesse et des sports, Sid’Ahmed Ould Taleb.

Ce qu’il faut savoir sur le programme SAFIRE

Qui signifie Sécurité Alimentaire, Formation, Insertion, Résilience et Emploi, est financé par la Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie pour une durée de 4 ans : 2019-2023. Il s’agit d’un programme d’envergure économique, sociétale et environnementale ciblant les populations les plus vulnérables, notamment les jeunes et les femmes.

Il est coordonné par un Inter Consortia (regroupement de 3 consortia) qui réunit 14 ONG nationales et internationales : Oxfam (chef de file), Action Contre la Faim, Terre des Hommes Lausanne, ARDM, AFCF, AMAD, ODZASAM ; Croix Rouge Française (chef de file), GRDR, ECODEV, Terre des Hommes Italie, Croissant Rouge Mauritanien; le GRET (chef de file) et Caritas Mauritanie.

Nos régions d’intervention sont les suivantes : Guidimakha, Gorgol, Trarza, Brakna, Hodh El Gharbi, Hodh Ech Chargui et Nouakchott. Les 14 ONG membres du programme SAFIRE ont le plaisir de vous inviter à la cérémonie officielle de son lancement par le Gouvernement Mauritanien.

Les principaux résultats attendus du programme sont les suivants :

1. Augmenter l’insertion socio-professionnelle durable et décente à travers le soutien à la formation professionnelle et à l’accompagnement vers l’emploi

2. Renforcer la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle à travers une meilleure prise en compte de l’environnement et une augmentation de la production Agro-Sylvo-Pastorale (ASP)

3. Promouvoir les complémentarités économiques et sociales entre territoires urbains et ruraux et les opportunités économiques liées aux dynamiques migratoires.

Les populations ciblées par le programme sont les suivantes :

► Les jeunes de 16 à 35 ans dont 40% de filles, en situation de vulnérabilité

► Les Femmes de 36 à 44 ans en situation de vulnérabilité

► Les populations Agropastorales dont les associations, les coopératives et groupements informels.

Les messages clés du programme sont les suivants :

► Pour les jeunes, femmes, autorités administratives et communales :

C’est une opportunité à saisir pour favoriser l´insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes via un dispositif d´orientation et d´appui à l’emploi en collaboration avec les structures étatiques et non étatiques ;

► Pour les acteurs de la société civile et les relais d’opinion (associations, syndicats, journalistes et médias, chercheurs en sciences économiques et sociales, étudiants) :

Il s’agit d’un programme favorisant de la production de connaissances à travers des recherches actions sur des enjeux sociétaux impactant la Mauritanie sur les plans économiques, environnementaux et sociaux.

► Pour les Partenaires Techniques et Financiers et le Gouvernement Mauritanien : Promotion des filières et chaînes de valeurs (lait local, maraichage, Produits Forestiers non Ligneux, agriculture…) favorisant l´insertion socioprofessionnelle des femmes et des jeunes, conformément aux grandes orientations politiques et stratégiques du pays ; faciliter l’appropriation du programme par l’Etat pour pérenniser ses acquis sur la zone d´intervention du programme et les dupliquer à plus grande échelle pour assurer sa durabilité ;

► La diaspora et le public Européen ou International :

C’est aussi une opportunité pour les migrants de contribuer au développement socio-économique de leurs territoires d´origine tout en renforçant la cohésion sociale entre les peuples urbains et ruraux.

Ce qu’il faut savoir sur le programme PACAO

Qui signifie Programme d’Appui à la Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest, volet Mauritanie. Financé par l’Union Européenne, le programme est exécuté par un consortium d'organisations non gouvernementales : COOPI et SOS SAHEL International pour une durée de 4 ans (2019-2023).

Les régions d’intervention sont les suivantes :

► Le Guidimakha,

► Assaba

► Nouakchott

L’objectif global est :

Contribuer à la transformation structurelle de l’économie par la production de biens et services compétitifs à plus haute valeur ajoutée pour assurer la croissance, la création d’emplois qualifiés et durables ainsi que l'augmentation des revenus à travers une approche filière.

L’objectif spécifique :

L’objectif spécifique consiste à améliorer, selon une approche chaine de valeurs, la compétitivité et l’intégration commerciale des entreprises/coopératives et des différents acteurs bénéficiaires des chaines de valeur suivantes :

- Aviculture

- Peaux et cuir

- Gomme arabique

Les résultats attendus sont les suivants :

- Résultat 1 : Les capacités techniques de production et de transformation (qualité et quantité) des filières peaux et cuir, avicole et gomme arabique sont améliorées et intègrent dès le départ les problématiques de développement durable

- Résultat 2 : La compétitivité locale et internationale sont améliorées grâce à l’organisation des réseaux entre les acteurs de la filière, la promotion des investissements dans les secteurs, l’amélioration de la qualité, et le marketing des produits afin de répondre au marché national/ sous-régional/ international, et de générer de plus amples revenus et créer des emplois en Mauritanie.

Les populations ciblées par le programme sont les suivantes :

- Environ 2 500 bénéficiaires dont au moins 51% de femmes (dans les trois zones et sur les trois filières : aviculture ; peau et cuir ; gomme arabique)

(© Rédaction Cridem/07 Novembre 2019)

Source : Cridem