Tue12102019

Last update09:35:56 PM GMT

Back Economie Economie Economie en Mauritanie Mauritanie : les faux diplômes étrangers refont surface à Nouakchott

Mauritanie : les faux diplômes étrangers refont surface à Nouakchott

Mauritanie : les faux diplômes étrangers refont surface à Nouakchott

Kassataya - L’arrestation d’un faux médecin étranger cette semaine à Nouakchott relance le débat sur les faux diplômes en Mauritanie. Un véritable danger pour la fonction publique d’un pays où se vendent des écoles, des pharmacies et des cliniques.

C’est l’ancienne ministre de la fonction publique sous le régime de Ould Aziz qui avait révélé le scandale des faux diplômes dans son département. Coumba Bâ avait brisé le tabou en indexant que 70 pour cent des fonctionnaires sont titulaires de faux diplômes.

C’est une situation grave dont les causes remontent à 89 où des centaines de hauts fonctionnaires sont déportés au Sénégal et au Mali libérant ainsi plusieurs postes. Et c’est durant le deuxième mandat de Ould Aziz que ce fléau est sorti de l’ombre.

Une commission d’authentification et d’équivalence a été mise en place. Et sur 110 diplômés 30 seulement sont authentifiés. Une triste réalité dans un pays où se vendent facilement des écoles encouragées par l’ancien président, des pharmacies et des cliniques comme des boutiques.

Ils sont aujourd’hui nombreux des docteurs dans tous les domaines détenteurs de masters et d’autres troisièmes cycles occupant de hautes fonctions dans l’administration en grande partie.

Dans le privé ce phénomène est plus visible dans les cliniques et concernerait les médecins étrangers comme c’est le cas de ce faux médecin étranger arrêté cette semaine dans un quartier périphérique de Nouakchott.

Cette traque ne doit pas viser que les étrangers. Une alerte pour le nouveau gouvernement à passer au peigne fin tous les diplômés de la fonction publique en activant la commission d’authentification.

Cherif Kane
Source : Kassataya (France)