Sun09222019

Last update04:23:29 PM GMT

Back Divers Faits Divers Faits Divers dans le Monde États-Unis: un espion de haut niveau de la CIA exfiltré de Russie en 2017

États-Unis: un espion de haut niveau de la CIA exfiltré de Russie en 2017

  • PDF
media

C'est une affaire digne d'un scénario de John le Carré, auteur de nombreux romans d'espionnage. Les États-Unis ont exfiltré de Moscou en 2017 un haut responsable russe qui travaillait pour eux depuis des décennies. C'était la source la plus importante des services de renseignements américains en Russie, une source qui a notamment confirmé que le président Vladimir Poutine avait personnellement orchestré l'ingérence de Moscou dans l'élection américaine de 2016.

Selon la chaîne CNN, qui a révélé l'opération d'exfiltration, l'espion avait directement accès au président Vladimir Poutine. Il avait pu par exemple photographier en cachette des documents posés sur le bureau du président. Autant dire que c'était une source très précieuse, la plus importante des Américains en Russie. Alors pourquoi l'avoir exfiltrée ?

Des versions divergentes

C'est là où les versions divergent : d'après CNN, la CIA aurait pris la décision en mai 2017, elle craignait que le président Donald Trump ou son administration ne trahisse son meilleur espion à Moscou. Ce que l'agence de renseignement réfute. Le New York Times, pour sa part, croit savoir que la CIA avait proposé à l'informateur de l'exfiltrer fin 2016, donc avant l'entrée en fonction de l'actuel président américain.

Mais la source aurait refusé de quitter Moscou pour des raisons familiales avant d'accepter finalement la proposition quelques mois plus tard. Toujours selon le New York Times, l'informateur, dont le nom n'a pas été dévoilé, a confirmé pendant sa mission que le président russe avait orchestré l'ingérence de son pays dans les élections américaines de 2016.

Et pour la présidentielle 2020 ?

Vladimir Poutine aurait été directement impliqué dans le piratage du serveur de message du Parti démocrate, une affaire très embarrassante pour la candidate Hillary Clinton. D'après la chaine NBC, l'ex-espion vit aujourd'hui sous haute protection à Washington. Sa fuite, en tout cas, a eu des conséquences importantes : les services américains ne savent rien des activités du Kremlin sur la présidentielle de 2020.

Source : RFI