Sun09222019

Last update04:23:29 PM GMT

Back Accueil

Le Parquet Général annonce une enquête sur un cas présumé d’esclavage

  • PDF

Le Parquet Général de Mauritanie annonce l’ouverture d’une enquête  suite à des informations « faisant état de vidéos  relatant un cas d’esclavage dans un endroit relevant  du tribunal de Nouakchott diffusées sur les réseaux sociaux ».

Ainsi « le Parquet de la République a immédiatement donné  des instructions à la police judiciaire pour enquêter sur les faits objets de dénonciation, entendre la victime présumée, la soumettre à un examen médical,  arrêter et présenter devant la justice, les personnes mises en cause, rechercher l’auteur de la publication des vidéos  de
la victime sur les réseaux sociaux… ».

Au terme de l’enquête préliminaire, le procureur de la République près le tribunal de Nouakchott/Sud  a requis «l’ouverture d’une information pour l’approfondissement des recherches grâce à l’audition des familles des victimes et des  témoins par un juge

Les investigations se poursuivent notamment  concernant le présumé
auteur de la publication des vidéos de la victime et des calomnies sur elle diffusées à travers le net ».

La déclaration du Parquet Général rappelle à tous les citoyens « le devoir d’informer les autorités  judiciaires compétentes dans les formes légales, de tout crime dont ils auraient  connaissance, tout en s’abstenant d’indexer ou de diffamer les victimes, et en évitant

Au cours des dernières années, rappelle-t-on, la Mauritanie a adopté une abondante législation pénale visant à réprimer les cas d’esclavage et de traite des personnes. Cependant, les associations abolitionnistes continuent de dénoncer l’absence d’une réelle volonté de mettre en œuvre « des lois destinées à la consommation extérieure ».

Source : lecalame.info (Mauritanie)