Thu12122019

Last update12:16:36 AM GMT

Back Santé Santé Santé en Mauritanie L’hivernage 2019 : Un retard de pluies inquiétant

L’hivernage 2019 : Un retard de pluies inquiétant

Pendant que les acteurs politiques et affiliés ont des yeux tournés vers le palais présidentiel et les oreilles collées à  leurs transistors, pour ne pas rater la publication de la liste du premier gouvernement de l’ère Ghazwani, les paysans et éleveurs, en particulier ceux du sud du pays, eux, scrutent le ciel pour y apercevoir quelques signes de pluies qui ont accusé cette année un retard plus qu’inquiétant. Au Brakna, il y a bientôt un mois que la première pluie, annonçant le démarrage de la saison est tombée, et depuis, plus rien. Les pousses de mil et d’herbes n’ont pas résisté à la chaleur qui sévit dans la zone. Du coup, les populations s’inquiètent et prient Allah le tout puissant de faire faire tomber sa manne du ciel. La saison est fortement entamée, et si d’intenses pluies ne tombent pas régulièrement jusqu’à fin octobre, tout espoir de récolter s’évanouira, et les éleveurs auront à reprendre le chemin de la transhumance. Depuis 2 ans, les éleveurs du sud voire de tout le pays partent pâturer presque  jusqu’à la frontière de la Guinée avec le Sénégal.

Et comme la politique occupe les autorités du pays, personne ne se soucie de cette situation. Ould Abdel Aziz a juste lancé la campagne agricole à Boghé, et depuis, rien. C’est dire que le nouveau ministre de l’agriculture et de l’élevage ne va pas chômer.

En attendant, prions que les eaux du fleuve Sénégal montent et inondent les plaines du Walo permettant aux riverains de s’adonner à la culture de la décrue.

Source : lecalame.info