Tue06182019

Last update11:07:16 AM GMT

Back Divers Faits Divers Faits Divers en Mauritanie Mauritanie : le candidat O. Maouloud promet une enquête sur la vente de la mine de F’derick

Mauritanie : le candidat O. Maouloud promet une enquête sur la vente de la mine de F’derick

  • PDF
Mauritanie : le candidat O. Maouloud promet une enquête sur la vente de la mine de F’derick

Saharamédias - Le candidat Mohamed O. Maouloud s’est engagé dimanche d’ouvrir une enquête minutieuse sur l’accord de cession de la mine de F’derick passé entre la SNIM avec la société australienne BCM.

Le candidat a dit que les directions concernées de la SNIM n’ont pas été associées à la décision qualifiée de suspecte, promettant d’annuler cet accord s’il était élu. Il a accusé le régime en place d’avoir œuvré à la destruction de la société depuis son arrivée au pouvoir.

Cet engagement a été pris par le candidat lors d’un meeting populaire tenu à Zouerate au cours duquel il a accusé le régime d’avoir dénaturé la tradition de la SNIM, naguère société professionnelle loin de la politique et du clientélisme, pour lui substituer les pratiques du parti au pouvoir, la flatterie et le clientélisme, devenus depuis son arrivée au pouvoir les critères déterminants plutôt que les critères de compétences dans le travail.

Plus grave dira le candidat le pouvoir est allé plus loin en concluant des accords avec les travailleurs avant de les renier, allusion à ce qu’on appelle « le salaire de Aziz ».

Le candidat a ajouté que la SNIM était dans une bonne situation mais que les importants bénéfices réalisés ont fait couler les salives du régime qui les a dilapidés dans des projets qui ne concernent en rien la société qui se retrouvera par la suite dans une situation difficile.

Ila promis d’associer les travailleurs à la gestion de la société, à doter le quartier « Tarhil » en eau et en électricité dans une période qui n’excédera pas un an, ce que le régime a été incapable de réaliser en plusieurs années.

Le candidat a appelé les jeunes de la wilaya à provoquer « une révolution électorale » lors du prochain scrutin afin de mettre fin au régime en place.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)