Mon05202019

Last update10:06:37 AM GMT

Back Divers Faits Divers Faits Divers en Mauritanie 76 partis rayés de la carte politique

76 partis rayés de la carte politique

  • PDF

76 partis politiques mauritaniens ont perdu leur récépissé de reconnaissance, et sont  dissous de plein droit, selon un arrêté du ministre de l’intérieur notifié à leurs responsables au cours des dernières heures.

La décision de l’administration rentre dans le cadre de la mise en œuvre  de la loi 2012-024, relative  aux partis politiques.

En son article 20, alinéa 01,05 et 06, le texte cité en référence stipule « qu’un parti qui n’a pas pris à deux (2) consultations électorales locales  successives, ou n’ayant pas totalisé  plus de 1% des suffrages exprimés dans les mêmes circonstances sera, par la force de la loi,  dissous ».

La loi de 2012 a fait l’objet d’un décret d’application pris au cours de l’année 2018.

Ce sont les  élections locales de novembre/décembre 2013 et de septembre 2018 qui ont servi de baromètre à la décision de l’administration.

La démarche « vise  à rationnaliser l’espace politique pour réduire le coût de l’organisation des élections »

Cependant, certains partis politiques de l’opposition touchés par l’arrêté, ayant boycotté les élections municipales de novembre/décembre 2013, dénoncent l’arrêté du ministère de l’intérieur comme une  mesure « arbitraire ».

Sur une centaine de partis politiques ayant présenté des listes aux élections municipales de septembre 2018, une vingtaine seulement  ont réussi à dépasser la barre fatidique des 1% en plaçant des représentants dans les assemblées locales.

Source : lecalame.info (mauritanie)