Thu11222018

Last update06:12:38 PM GMT

Back Santé Santé Santé en Mauritanie À l'assaut du marché mauritanien : 170 entreprises algériennes à Nouakchott

À l'assaut du marché mauritanien : 170 entreprises algériennes à Nouakchott

À l'assaut du marché mauritanien : 170 entreprises algériennes à Nouakchott

Pas moins de 170 entreprises seront représentées à l'«Exposition spécifique des produits algériens» qui se déroulera à Nouakchott en Mauritanie, du 23 au 29 octobre 2018.

La délégation des représentants de ces entreprises sera pilotée par le ministre du Commerce, Saïd Djellab accompagné d'un encadrement officiel de haut niveau. Cette exposition s'inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement dans la promotion des exportations hors hydrocarbures (hhy) et la réalisation d'une intégration économique avec les pays voisins.

Cette action a pour but essentiel de «renforcer la coopération bilatérale pour assurer une intégration régionale et le développement économique, entre l'Algérie et la Mauritanie».

Pour ce faire les exposants algériens bénéficient d'un apport Fonds spécial pour la promotion des exportations (Fspe) à hauteur de 80% en matière de location de stands et d'acheminement des marchandises devant être exposées.

Ils seront également accompagnés par les représentants de l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), la Société algérienne des foires et exportations (Safex), la Chambre algérienne du commerce et d'industrie (Caci), l'Office national du tourisme (ONT), l'Association des exportateurs algériens (Anexal), la Compagnie d'assurance à l'export (Cagex), et les chambres de commerce et d'industrie de Tindouf, d'Adrar et de Béchar.

Le ministre Djellab a insisté sur l'importance de ce rendez-vous qui se veut exceptionnel cette année avec la création d'une base logistique dans la wilaya de Tindouf. Cette base devra faciliter les opérations d'exportations et renforcer le transport terrestre des marchandises vers la Mauritanie dans l'optique d'asseoir des relations économiques solides avec les pays limitrophes et par la même occasion relancer la manifestation de troc «Moggar».

L'Algérie a réédité cette exposition, qui est passé de 70 entreprises en 2017, sur une superficie de 2 000 m², à 170 entreprises algériennes réparties sur une superficie d'environ 4 000 m2 au niveau de l'ancien Palais des expositions du centre-ville à Nouakchott. Ce salon se veut multi-sectoriel afin de mettre en valeur le potentiel algérien à l'export.

Le pavillon est constitué de plusieurs secteurs, à savoir, l'industrie chimique et pétrochimique avec 38 exposants classée en premier, suivie par le secteur de l'agroalimentaire avec 33 entreprises, l`industrie électrique, électronique et électroménager participeront avec 20 entreprises, l'industrie mécanique avec aussi 20 entreprises, ainsi que le secteur de l'agriculture avec 16 entreprises, le secteur des travaux publics représenté par 12 entreprises, les matériaux de construction avec neuf entreprises et sans oublier le secteur des services en présence de quatre entreprises.

Par ailleurs, l'inauguration récente du poste frontalier terrestre «Chahid Mustapha Ben Boulaïd» entre l'Algérie et la Mauritanie constitue une entame pour le développement des activités commerciales et économiques entre les deux pays et devrait établir une porte d'entrée des marchandises algériennes vers l'Afrique ainsi que le point de départ des caravanes de transports des marchandises à exposer au Salon de Nouakchott.

Par Abdelkrim AMARNI
Source : L'Expression (Algérie)