Mon11192018

Last update12:35:11 PM GMT

Back Santé Santé Santé en Afrique Sénégal – Mauritanie : BP alloue à Granherne un contrat FEED pour des installations du terminal gazier du champ Grand Tortue/Ahmeyim

Sénégal – Mauritanie : BP alloue à Granherne un contrat FEED pour des installations du terminal gazier du champ Grand Tortue/Ahmeyim

Sénégal – Mauritanie : BP alloue à Granherne un contrat FEED pour des installations du terminal gazier du champ Grand Tortue/Ahmeyim

Le contrat devra être exécuté avant la fin de l’année 2018 pour accompagner le processus vers une décision finale d’investissement, en vue du développement de ce champ gazier transfrontalier.

La multinationale britannique BP a confié à Granherne le soin de conduire une pré-étude d’ingénierie de détail (Front End Engineering Design en anglais, FEED) pour la mise en place de systèmes de télécommunications et d’autres technologies au terminal gazier du champ Grand Tortue/Ahmeyim (GTA); activités prévues dans le cadre de la première phase du développement du terminal.

Granherne est la filiale britannique de la firme d’ingénierie américaine KBR.

Le contrat FEED inclut des dispositions pouvant donner lieu ultérieurement à un contrat d’ingénierie, approvisionnement et gestion de la construction (engineering, procurement, construction, management en anglais EPCM), a indiqué KBR dans un communiqué publié le 12 octobre dernier.

La livraison de la mission est prévue d’ici à la fin de l’année 2018 en vue de faciliter l’atteinte d’une décision finale d’investissement pour le développement du champ gazier GTA, situé à la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie.

Le Hub/Terminal consiste en une infrastructure d’accostage, réalisée à 10 km des côtes pour accueillir l’usine de liquéfaction flottante et permettre l’accostage des méthaniers.

Découvert en 2015, le champ gazier Grand Tortue/Ahmeyim (GTA), dont les réserves sont estimées entre 15 et 20 billions de pieds cubes, est exploité par un consortium composé de BP – opérateur avec une participation de 60% dans le projet – et la société américaine Kosmos Energy.

La multinationale pétrolière britannique envisage de faire ses premières livraisons de gaz sur le marché mondial, à partir du champ, à l’horizon 2021.

Source : Energies-Media