Tue12112018

Last update12:56:46 PM GMT

Back Divers Faits Divers Faits Divers dans le Monde Sommet de l'OIF: Mushikiwabo désignée secrétaire générale de la Francophonie

Sommet de l'OIF: Mushikiwabo désignée secrétaire générale de la Francophonie

  • PDF

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a nommé à sa tête la Rwandaise Louise Mushikiwabo, ce vendredi 12 octobre 2018 à Erevan, en Arménie. Les délégations rwandaise et française ont confirmé qu'un consensus avait été trouvé à l'occasion du huis clos entre les chefs d'Etat et de gouvernement membres de plein droit. Mme Mushikiwabo était en conccurence avec la secrétaire générale sortante de l'institution, la Canadienne Michaëlle Jean, qui n'aura fait qu'un mandat.

Ce n’est pas une surprise, mais plutôt l’épilogue d’un feuilleton dont on connaissait l’issue à l’avance. On ne sait pas encore comment s’est déroulé tout à l’heure le huis clos des dirigeants - était-il tendu ? -, mais l’affaire était perdue d’avance pour Michaëlle Jean depuis l’avant-veille ; depuis que le Canada a finalement abandonnée sa candidate dans la toute dernière ligne droite.

Ottawa, en se rangeant à la règle du consensus, qui penchait en faveur de Louise Mushikiwabo - soutenue par l'Union africaine, la France et la Belgique -, n’a présenté aucun candidat. Et c’est donc le Rwanda qui a vraisemblablement présenté l’unique candidature. Il se susurrait, ce vendredi matin avant la réunion, que c’est en français que Paul Kagame devait le faire. Ce qui, si cela se confirme, serait une première dans une grande enceinte internationale.

On attend désormais la conférence de presse finale, actuellement en cours. Michaëlle Jean et Louise Mushikiwabo, pourrait y apparaître à la même table. Ce sera peut-être l’occasion, pour la secrétaire générale canadienne sortante, d’une dernière « flèche ». Histoire de dénoncer une dernière fois, comme elle l’a fait jeudi à la tribune, « les petits arrangements entre Etats » qui lui ont coûté son poste.

Source : RFI