Tue10162018

Last update06:49:13 PM GMT

Back Chronique Chronique Chronique en Afrique Côte d’Ivoire: «Simone Gbagbo ne peut pas symboliser le renouveau du FPI»

Côte d’Ivoire: «Simone Gbagbo ne peut pas symboliser le renouveau du FPI»

L'ex-première dame ivoirienne Simone Gbagbo, condamnée à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l'Etat, a été libérée ce mercredi. Deux jours après l'amnistie proclamée par le président Alassane Ouattara pour favoriser la réconciliation en Côte d'Ivoire, elle a pu regagner sa résidence du quartier de Cocody à Abidjan. Un millier de sympathisants en liesse l'y attendait. Mais Simone Gbagbo est loin de faire l'unanimité dans le pays, selon Thomas Hofnung, journaliste pour le site «The conversation» et auteur de plusieurs ouvrages, dont « La Crise en Côte d'Ivoire » et « Le scandale des biens mal acquis ».

RFI: Thomas Hofnung, quelle image les Ivoiriens ont actuellement de Simone Gbagbo ?

Thomas Hofnung: Il y a une partie de la population qui l’admire et une autre qui la craint. Sa personne reflète un peu les divisions de ce pays, de la Côte d’Ivoire. Elle a été accueillie dans la liesse par une partie de ses partisans mais il faut se souvenir qu’à l’époque où son mari Laurent Gbagbo dirigeait la Côte d’Ivoire, de 2000 à 2010, elle était très redoutée par une partie de la population et on lui prêtait même une influence quasi maléfique sur son mari.

Est-ce que c'est une influence qu’elle a réellement eue sur son mari ?

C’est difficile à savoir, c’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’analyses contradictoires sur le rôle qu’elle a joué exactement durant les deux mandats de Laurent Gbagbo mais, ce qui est sûr, c’est qu’elle avait une influence politique importante sur le parti, sur le Front populaire ivoirien, puisqu’elle l’a dirigé. Et aussi, il faut se souvenir que quand Laurent Gbagbo était en exil en France dans les années 80, c’est Simone Gbagbo qui «tenait la baraque». Politiquement, elle a eu un rôle très important. Une fois que Laurent Gbagbo a été élu président, on a entendu des choses un peu contradictoires sur le rôle exact joué par Simone Gbagbo.

Alors que va faire Simone Gbagbo désormais ? Va-t-elle rebondir en politique ?

Très honnêtement, j’aurais tendance à dire, au jour d’aujourd’hui, que l’eau a coulé sous les ponts et qu’elle ne retrouvera sans doute pas le rôle d’influence importante et les pouvoirs prépondérants qu’elle avait sur le parti. Dans le sens où il y a sept années qui se sont écoulées, il y a Pascal Affi N’Guessan qui dirige le FPI, et le FPI est très divisé. Peut-être qu’elle va prendre la tête, qu’elle va redevenir la figure de proue de l’aile la plus dure, la plus «radicale»’ du FPI, mais elle ne peut pas symboliser le renouveau du Front populaire ivoirien, ni un renouveau tout simplement de la politique ivoirienne. Je pense qu’elle aura sans doute un rôle moral important mais dans la politique quotidienne, je n’en suis pas sûr.

Source : RFI