Wed08152018

Last update08:00:32 AM GMT

Back Tribune Libre Tribune Libre Tribune Libre en Mauritanie Mauritanie. Les médias audiovisuels privés sous la menace d'une fermeture

Mauritanie. Les médias audiovisuels privés sous la menace d'une fermeture

  • PDF
Mauritanie. Les médias audiovisuels privés sous la menace d'une fermeture

Plongés dans des difficultés inextricables, imputables à une espèce de décollage raté dans les années 2010 et à un environnement économique fortement défavorable, les organes audiovisuels privés de Mauritanie sont désormais sous la menace d’une fermeture imminente.

En effet, la société de Télédiffusion de Mauritanie (TDM) a informé les responsables des cinq chaînes de télévision et cinq stations de radios privées du paysage national de l’obligation de procéder au renouvellement de leur licence dans un délai d’une semaine, faute de quoi ils seraient privés du signal et de l’autorisation d’émettre sur les ondes.

A la faveur d’une libéralisation effective depuis 2011, il a été créé cinq chaînes de télévision et cinq radios privées en Mauritanie. Ces médias audiovisuels évoluent dans un environnement marqué par la faiblesse du marché publicitaire et la quasi-inexistence de niches de nature à offrir des revenus conséquents à des organes de presse.

Le renouvellement de la licence valide pour 5 ans est accordé contre le versement de 3 millions de nouvelles ouguiyas pour les télévisions, soit environ 80.000 dollars US, et 1 million de nouvelles ouguiyas, soit 27.000 dollars, pour les radios.

«Un tel montant n’est pas excessif dans l’absolu, mais pour un organe de presse qui n’arrive même pas à attraper la queue du diable, il est hors de portée», souffle une source issue du milieu. Maigre lueur d’espoir cependant, la réglementation en vigueur permet aux propriétaires de ces médias de verser la moitié de la somme exigée et de régler le reliquat suivant un échéancier.

En octobre 2017, la société de Télévision de Mauritanie (TDM) avait ordonné la fermeture des chaînes de télévision privées pour «défaut de paiement de la redevance annuelle». Le problème a été réglé au cas par cas, après quelques mois d’interruption du signal.

Les chaînes de télévision privées de Mauritanie, créées en vertu de la loi 045 de 2010 relative à la libéralisation de l’audiovisuel sont Sahel TV, Mourabitoune TV, Chinguetti TV, DAVA TV et El Watanya TV. Les chaînes de radio sont Radio Nouakchott Libre, Kobenny, Tenwir, FM Mauritanie et Sahara Médias.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya
Source : Le360 (Maroc)