Mon12172018

Last update04:14:38 PM GMT

Back Divers Faits Divers Faits Divers en Mauritanie Mauritanie : Liste des candidats aux conseils régionaux du parti au pouvoir

Mauritanie : Liste des candidats aux conseils régionaux du parti au pouvoir

  • PDF
Mauritanie : Liste des candidats aux conseils régionaux du parti au pouvoir

Le parti au pouvoir, l’Union Pour la République (UPR), a publié dimanche 8 juillet dernier les noms de ses jokers pour les triples élections législatives, municipales et régionales, qui se tiendront en septembre prochain.

Ses 13 candidats sur cette liste choisis pour mener la course au prochain Conseil Régional au plan national sont :

1.Hodh Charghi : Mohamed Ould Tijani,

2.Hodh Gharbi : Khattar Cheikh Ahmed,

3.
Assaba : Mohamed Mahmoud Ould Habib,

4.Gorgol : Ba Amadou Abou,

5.Brakna : Moustapha Ould Mahmoud

6.Trarza : Mohamed Ould Brahim Ould Seyid

7. Adrar: Mohamed Yahya Ould Abdel Ghahar,

8. Dakhlet Nouadhibou : Mohamed Mamy Ould Mohamed Bezeid

9. Tagant : Zeidane Ould M’Heimed

10. Guidimakha : Coulibaly Issa

11. Tiris Zemmour : Mohamed Ould Ahmed Mahjoub,

12.
Inchiri : Mohamed Ould Babetta,

13. Nouakchott : Vatimetou Mint Abdel Malick

L’Assemblée nationale mauritanienne avait adopté en janvier dernier, la loi organique relative aux conseils régionaux décidés par le référendum du 5 août 2017.

Six régions administratives sont créées : la première regroupe les wilayas de Hodh El Gharbi et de Hodh el Charghi ; la seconde celles de l’Assaba, du Tagant et du Guidimaka ; la troisième celles du Gorgol, du Brakna et du Trarza ; la quatrième celles du Tiris Zemmour, de l’Adrar et de l’Inchiri ; la cinquième se substitue à la Communauté urbaine de la capitale Nouakchott et la sixième remplace la wilaya de Dakhlet Nouadhibou, la capitale économique et seconde ville du pays.

Ils seront au total 256 conseillers à répartir selon le nombre d’habitants par région : 25 conseillers pour plus de 200 milles habitants, 21 pour 100 – 200 mille habitants, 15 pour 60 - 100 mille et 11 conseillers pour les régions de moins de 60 mille habitants.

Les Mauritaniens sont appelés aux urnes le 1 septembre 2018 pour des élections législatives, municipales et régionales.

©CRIDEM / 12 juillet 2018



Source : Rédaction Cridem