Thu04192018

Last update12:18:01 PM GMT

Back Justice Justice Justice dans le Monde Paris : Arrestation du chauffeur soupçonné d’avoir mortellement fauché un étudiant mauritanien

Paris : Arrestation du chauffeur soupçonné d’avoir mortellement fauché un étudiant mauritanien

Paris : Arrestation du chaufeur soupçonné d’avoir mortellement fauché un étudiant mauritanien

Un jeune homme d'une vingtaine d'années était mort après avoir été fauché en novembre 2016. Le conducteur, à l'origine des faits, vient d'être écroué. Grâce à un travail de fourmi, les enquêteurs ont retrouvé l'auteur présumé de l'accident qui a coûté la vie à un jeune étudiant, en 2016.

Grâce à un travail de fourmi, les enquêteurs ont retrouvé l'auteur présumé de l'accident qui a coûté la vie à un jeune étudiant, en 2016. C'est un soulagement pour la famille de Mohamed. Ce jeune étudiant mauritanien avait été fauché par une voiture, le 11 novembre 2016 vers 5 h 30 du matin, place de la porte Maillot, devant le palais des Congrès, dans le 17e arrondissement de Paris.

La victime, qui venait de fêter l'anniversaire d'un camarade dans la discothèque le Palais Maillot, avait été traînée jusqu'à la bretelle d'insertion du périphérique intérieur. Son corps avait été retrouvé sur la bande d'arrêt d'urgence.

Rapidement secouru, Mohamed, étudiant en école de commerce, avait été évacué dans un état critique vers l'hôpital Beaujon à Clichy. Il y était décédé cinq jours après son admission.

En charge des investigations, les enquêteurs du 1er district de police judiciaire (DPJ) ont réalisé un travail de fourmi et déployé d'importants moyens pour retrouver la trace du fuyard, accompagné de deux hommes au moment des faits.

Encore sous le choc, les premiers témoins entendus avaient évoqué un véhicule Citroën C3 au volant duquel les trois auteurs de cet accident mortel circulaient, mais sans pouvoir préciser son immatriculation. Les policiers avaient ensuite recueilli un précieux élément : la voiture des fuyards était équipée de jantes d'un modèle particulier.

L'exploitation des caméras de vidéosurveillance implantées porte Maillot et le long du périphérique leur avait aussi permis d'établir que l'automobiliste à l'origine de cet accident s'était rendu jusqu'à La Courneuve en Seine-Saint-Denis après les faits.

Échauffourée porte Maillot

Un minutieux travail de recoupement a ensuite amené les enquêteurs du 1er DPJ à s'intéresser à trois jeunes hommes filmés, la même nuit, au cours d'une altercation avec de jeunes femmes, place Clichy. Selon nos informations, ce sont les trois mêmes qui se sont retrouvés impliqués dans une échauffourée, porte Maillot, avec un groupe de jeunes auquel appartenait la victime.

Interpellés le 20 septembre à Aubervilliers et à Bobigny en Seine-Saint-Denis, les trois suspects ont expliqué avoir «
paniqué » alors qu'ils faisaient face à une vingtaine de personnes. Le conducteur, âgé de 23 ans, a reconnu qu'il avait démarré en trombe, avant de percuter involontairement la victime, domiciliée à Neuilly-Plaisance. Toujours selon nos informations, les auteurs sont revenus sur place, après avoir changé de véhicule, afin de s'enquérir de la situation.

Le conducteur a finalement été mis en examen, avant d'être placé en détention provisoire. Ses deux comparses ont, eux, été remis en liberté, sous contrôle judiciaire.

Source : Le Point (France)