Thu04192018

Last update12:18:01 PM GMT

Back Economie Economie Economie en Mauritanie Contrepoint | Terrorisme, les wahhabites sont-ils parmi nous ?

Contrepoint | Terrorisme, les wahhabites sont-ils parmi nous ?

Contrepoint | Terrorisme, les wahhabites sont-ils parmi nous ?

L’Union sacrée pour un islam radical, referait-elle surface en Mauritanie ? Les méfaits de quelques illuminés obstruent la quiétude des populations désormais en position d’alerte permanente. Nous l’avons vu il y a de cela quelques jours, avec le cas d’un jeune forgeron, étiqueté comme « agneau du sacrifice ».

On semble tâter le terrain devant un état hésitant, au discours pas clair face à une menace pourtant quasi mondiale. Le ton monte dans les lieux de cultes. Ce qui serait dommageable pour le pays, ce serait la présence du terrorisme chez nous. Ce qui n’est pas exclu, vu que dans le temps, quelqu’un qu’on a manipulé s’est déjà ôté la vie. Aussi, mieux prévenir que guérir.

Le front mondial contre le terrorisme que les grands dirigeants de ce monde tentent de former n’y fera rien. C’est sans distinguo que les terroristes tuent. De jour comme de nuit, quel que soit le temps ou le lieu, plus personne ne peut se sentir en sécurité. Les terroristes imposent la peur. En réponse, les gouvernants « civilisés » invitent à : « alerter et dénoncer ». Un monde de peur et de suspicion.

C’est le décorum de « 1984 », le fameux roman de George Orwell. Autant dire que ce double diktat va fragiliser l’humanité si on n’y prend garde. Si comme prédisent certains experts, il faudra 25 ans pour vaincre le terrorisme, soit une génération, quel sera le prix de la victoire ? L’essentiel n’est pas de vaincre les terroristes, il faut plutôt donner une autre chance à l’humanité. C’est cela le véritable combat à mener. Plus de juste, plus d’équité.

Les terroristes islamistes n’ont pas le soutien des bons musulmans. Ceux qui connaissent le livre saint, ne peuvent être en phase avec des assassins. L’islam dénonce cette manière d’être. La réponse aux turpitudes de l’occident ne saurait se traduire par des tueries aveugles, le massacre d’innocents. C’est l’occident qui a créé ses monstres, entendons nous dire.

Certes, oui. L’essayiste André Vltchek écrit dans « Terrorisme musulman : à qui la faute ?» : « D’une civilisation pacifique et créative, qui penchait vers le socialisme, les nations musulmanes et l’islam lui-même se sont retrouvés soudainement désorientés, dupés déjoués, infiltrés par des implants religieux et idéologiques étrangers et transformés par les idéologues et les propagandistes occidentaux en une « menace considérable », les summums et les symboles du terrorisme et de l’intolérance ».

Et tout part selon lui, du soutien des wahhabites car « presque tous les mouvements radicaux de l’islam d’aujourd’hui, partout dans le monde, sont liés au wahhabisme, une secte réactionnaire ultraconservatrice de l’islam et qui contrôle la vie politique de l’Arabie Saoudite, le Qatar et autres fidèles alliés de l’Occident dans le Golf ».

L’endoctrinement islamique de nos jeunes, vient de là ; de même que celui des jeunes occidentaux qui peuplent les camps de Daesh. Voici des jeunes que l’on bourre capta gon –une drogue qui entraine une résistance à la fatigue, une vigilance accrue et une perte de jugement- le mal pour ces gens, c’est l’occident. C’est à l’état mauritanien de ne pas se tromper de combat, face à un wahhabisme rampant qui peut causer sa perte. Le mal n’a jamais triomphé du bien.

ADN
Source : Rédaction Cridem