Sun10172021

Last update09:23:53 AM GMT

Back Santé Santé Santé en Mauritanie Mauritanie: le marché reste bien approvisionné en fruits et légumes venus du Maroc

Mauritanie: le marché reste bien approvisionné en fruits et légumes venus du Maroc

Vidéo. Mauritanie: le marché reste bien approvisionné en fruits et légumes venus du Maroc

Le360 Afrique - Cinq jours après une attaque perpétrée par des hommes lourdement armés contre des camionneurs marocains au Mali, le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie n'a subi aucune perturbation et le marché de Nouakchott est bien approvisionné en fruits et légumes venus du royaume voisin.

Cinq jours après l'attaque meurtrière perpétrée contre des camionneurs marocains en territoire malien, les camionneurs marocains rencontrés à Nouakchott sont encore sous le choc. Ils sont particulièrement affectés par le décès de Lahoucine Id Bella et Hassan Bassou dont les dépouilles devraient arriver à Agadir ce jeudi 16 septembre 2021 vers minuit.

Cette odieuse attaque laissait craindre une perturbation du trafic routier et l'approvisionnement des pays ouest-africains en légumes, fruits et divers autres produits à partir du Maroc.

Le360 Afrique est allé sonder le moral des routiers marocains au niveau du marché de la Mosquée marocaine de Nouakchott.

Des témoignages des acteurs de la filière, de camionneurs et grossistes marocains de fruits et légumes, recueillis sur place, confirment que tout est normal. Les camions continuent leurs déplacements entre les deux pays et les fruits, légumes et d'autres produits venant du Maroc continuent à arriver en quantités suffisantes et les prix n’ont enregistré aucune hausse.

Les routiers marocains expliquent que le sécurité est parfaitement assurée en territoire mauritanien.

Rappelons que deux camionneurs marocains, Lahoucine Id Bella et Hassan Bassou, ont été tués et un troisième, Mohamed Wakrim, a été blessé, samedi 11 septembre 2021 au Mali, par des hommes armés. Le rescapé, pris en charge dans une clinique à Bamako, se porte mieux.

Si l'objectif de l'attaque était de couper les relations commerciales entre le Maroc et les pays d'Afrique de l'Ouest, c'est un échec.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck