Sun10172021

Last update09:23:53 AM GMT

Back Divers Faits Divers Faits Divers en Afrique Les premiers taïkonautes de la station spatiale chinoise de retour sur Terre

Les premiers taïkonautes de la station spatiale chinoise de retour sur Terre

Une capture d'écran montre les trois taïkonautes posant pour des photos après leur atterrissage dans le désert de Gobi, en Chine, le 17 septembre 2021.

Après trois mois passés dans l’espace, un record pour la Chine, les trois taïkonautes qui se trouvaient dans la station spatiale chinoise en construction ont atterri dans les sables du désert de Gobi ce vendredi.

,En arrivant, les trois astronautes doivent faire une quarantaine. Cette période d’isolement n’est pas liée au Covid-19, mais parce que « leur immunité a été affaiblie » par ces 90 jours passés dans l’espace, selon Huang Weifen, l’une des responsables du programme spatial habité. Ce record marque une nouvelle étape importante pour la Chine. Personne, ici, n’aurait manqué cette descente impressionnante, 393 kilomètres à 7,9 km/seconde suivie au moment de l’atterrissage par 290 millions d’internautes.

Descente filmée en direct

Le retour est filmé en direct. Il y a d’abord la capsule qui s’embrase lors de l’entrée dans l’atmosphère – chocs violents, chaleurs extrêmes – qui donnent à la carapace d’acier du module un aspect Mad Max une fois posée dans les sables rouges de la province chinoise de Mongolie intérieure. Mais avant cela, les passionnés de l’espace ont retenu leur souffle, le regard fixé sur leur smartphone au moment du déploiement du parachute à rayures rouges et blanches, avant que l’engin ne s’immobilise sur le sol à 13h34, heure de Pékin.

Une fois l’intervention de l’équipe médicale terminée, les trois « héros » sont réapparus à l’écran (lien en anglais) dans leur combinaison d’astronautes, les traits tirés et sur des fauteuils roulants pour répondre aux questions de la Télévision centrale de Chine (CCTV). « Nous nous sentons tous très bien. L'or véritable ne craint pas le feu, a alors déclaré le commandant Nie Hasisheng, citant un proverbe chinois pour traduire ce qu’il a pensé lorsque la capsule s’est enflammée dans la chute.

Fierté nationale

« Je n’oublierai jamais ce jour » a affirmé Liu Boming. Et pour cause : ce dernier fêtait aujourd’hui son anniversaire. « L’univers est vaste, il est beau et il est fascinant, a-t-il poursuivi. À l’avenir, nous volerons plus loin et plus longtemps et nous rapporterons les plus beaux paysages de l’espace à des centaines de millions d’enfants chinois. » Quant au troisième homme, Tang Hongbo, il se contente de saluer ses parents sous une avalanche de bravos et de cœurs pixélisés envoyés par les weibonautes.

Les réseaux sociaux, mais également les diplomates chinois clament leur fierté. Shenzhou-12 était la première mission habitée chinoise depuis près de cinq ans. Sa réussite est aussi une question de prestige pour le PCC qui célèbre ses 100 ans cette année. Ce retour intervient également deux jours après l’inspection par le président Xi Jinping d’une base spatiale de l’Armée populaire de libération (APL) dans le nord-ouest du pays.

Source : RFI