Sat05252019

Last update04:14:09 PM GMT

Back Accueil

Politique en Mauritanie

Politique en Mauritanie

Le candidat Mohamed Ould Maouloud séduit les populations de Sebkha

  • PDF

Le candidat Mohamed Ould Maouloud séduit les populations de SebkhaKassataya - Venus en masse répondre à l’invitation de la section de la Coalition des Forces du Changement Démocratique, les jeunes de la commune de Sebkha ont eu un échange franc et instructif avec le Dr Mohamed Ould Maouloud candidat à l’élection présidentielle du 22 juin 2019, accompagné entre autre par son directeur de campagne M. Limam Ahmed Ould Mohamedou, du vice président de l’UFP le professeur Lo Gourmo ainsi que de la députée Kadiata Malick Diallo.

Très en verve et engagé à mettre fin au régime politique en place, le Dr Mohamed Ould Maouloud a fait un diagnostic sans concession de la gestion calamiteuse et de l’amateurisme dont a fait preuve le régime en place dont le candidat Ould Ghazouani est comptable.

L’Etat n’existe pas, il a abandonné toutes ses prérogatives.. .

“Je suis conscient de la situation difficile que vit Sebkha, c’est le cas partout en Mauritanie, mais ici c’est le symbole.“

C’est en ces termes, que le Dr Mohamed Ould Maouloud a dressé le bilan négatif du régime en place, caractérisé par “le chômage, le délabrement de l’école, de la santé, l’insécurité, la paupérisation… et ce malgré les moyens dont il a bénéficié avec l’augmentation des revenus des secteurs extractives qui sont mal investis”. Cette situation s’est aggravée à cause, dit-il, d’une politique de “spectacle et d’improvisation”.

“Vous êtes les garants de la démocratie” scande Ould Maouloud devant des jeunes conquis…

Évoquant la particularité de ce quartier périphérique riche en ressources humaines et en potentiels aussi bien économique que culturel, Dr Mohamed Ould Maouloud, après avoir dressé la situation alarmante de cette commune a tenu à présenter les différentes solutions qu’il propose.

Répondant à une question sur les garanties de transparence de la présidentielle de 2019, Mohamed Ould Maouloud soutient que la seule garantie qui vaille est celle de la vigilance des jeunes et des femmes qui doivent envahir les bureaux en supervisant pour le compte de l’opposition les opérations électorales.

À l’adresse de la jeunesse, le candidat Ould Maouloud dira : “Vous êtes les seuls garants de la démocratie mieux vous êtes les sentinelles de la démocratie… Il vous revient de refuser toutes formes de confiscation de vos choix.”

“Nous sommes porteur d’un projet de changement avec tous les mauritaniens”

Après avoir dressé un diagnostic sans concession de la situation, le candidat de la coalition “Changeons d’Ère” qui incarne la seule alternative crédible possible, a listé ses différentes propositions qui seront matérialisées dans un programme de redressement national qu’il présentera dans les jours à venir.

Parlant des mesures concrètes qu’il compte prendre une fois élu, Ould Maouloud qui soutient que tout est prioritaire en Mauritanie, fait de la question de l’unité nationale l’axe de base qui permettra de solutionner les autres priorités, “Il faut commencer par solder les dossiers qui empoisonnent l’unité nationale, en particulier le dossier dit du passif humanitaire.”

Pour le Dr Mohamed Ould Maouloud “l’unité nationale ne peut pas se faire alors que des citoyens se sentent exclus dans leur propre pays, elle ne peut se faire que dans la justice, la reconnaissance de droits politiques économiques, sociaux et culturels de chaque communauté, telle que l’officialisation des langues nationales et leur promotion”.

Enfin, le Dr Mohamed Ould Maouloud a profité de cette rencontre pour présenter sa vision du développement local et de sa politique de décentralisation en prenant exemple sur la commune de Sebkha.

Le Dr Mohamed Ould Maouloud, soutient qu’il lancera dès son élection à la magistrature suprême les assises de la décentralisation et du développement local.

Cependant, il s’engage au transfert de nouvelles compétences aux communes avec un transfert effectif des dotations financières qui sera garanti par la constitution.

Face au déficit de ressources humaines dont fait face toutes les communes mauritaniennes, Mohamed Ould Maouloud affectera des cadres de l’administration publique centrale au service des communes sur des questions techniques. Il mettra en place la police municipale qui sera un appui aux communes aussi bien dans la gestion des marchés, la levée des impôts locaux et le contrôle de la salubrité publique.

Après cette présentation détaillée et complète, le public venu en masse a été conquis et rassuré par le candidat Ould Maouloud qu’il promette d’envoyer au second tour.

Source : Maouloud 2019

(Reçu à Kassataya le 21 mai 2019)
Source : Kassataya (France)

 

 

Biram Dah Abeïd plaide pour l’unité des candidats de l’opposition

  • PDF

Biram Dah Abeïd plaide pour l’unité des candidats de l’oppositionBiram Dah Abeïd a appelé les quatre candidats de l’opposition à resserrer leurs rangs et à prendre conscience des principaux moments important du pays. Profitant de la présentation-dédicace, ce lundi 20 mai, de son livre « Biram Dah Abeïd Ma vie, Ta liberté pour un pacte de la Renaissance »,

Le candidat indépendant a déclaré que «Ma campagne est pour vous et pour moi-même», identifiant Mohamed Ould Maouloud, Sidi Mohamed ould Boubacar et Kane Hamidou Baba « pas pour affaiblir. La vraie position est celle qui nous soude, nous unit», a-t-il poursuivi.

A l’adresse de ceux qui se disent ses aînés à savoir Samba Thiam, Ibrahima Sarr et Kane Hamidou Baba, Biram dira: «Ma victoire est la leur. Mon énergie, mon apport c’est pour moi-même, pour eux.

La seule issue pour le peuple mauritanien c’est que nous nous soudons, nous unissons nos positions à travers des actes et des discours qui peuvent changer, à éviter la dislocation des forces du changement qui peuvent unir toutes les forces aspirant à la justice et au changement», a soutenu Biram sous les ovations de ses militants.

Un virant hommage a été rendu à Ahmed Ould Daddah et Mohamed Ould Maouloud qualifiés par Biram d’être les "pionniers et les grands monuments de l’opposition mauritanien" saluant leur parcours. Appelant à l’unité et à la concertation pour que le changement soit avec et au sein des forces de l’opposition, Biram a estimé qu’il est important de prendre garde face à un pouvoir habitué à négocier les traîtrises et à profiter de la dislocation des forces de l’opposition ».

Biram a révélé qu’il s’interdira tout propos discourtois ou attaque contre Ould Babacar, Kane et Ould Maouloud et que sa force de frappe sera orientée vers Ghazouni: « Je n’ai qu’un seul adversaire c’est le candidat du pouvoir».

Qualifiant de « détail et de non événement » l’incident survenu lors de l’investiture de Kane, Biram se dit prêt à rencontrer sans «conditions » et à répondre à toute invitation de ses aînés Samba Thiam, Sarr Ibrahima, Ba Alassane Hamady « Balas » et Kane Hamidou Baba. « Je leur ai toujours rendu visite sans rien attendre en retour». Des échanges corsés entre les partisans de Biram et ceux de la Coalition Vivre Ensemble sont notés sur les réseaux sociaux depuis l’incident du stade Basra.

Sur la lancée, Biram a incité les «mauritaniens à prendre au sérieux la nécessité du changement pacifique, démocratique par les urnes pour tous et opter pour le changement dans les esprits dans un vote effectif». Il a encouragé chaque mauritanien à « faire voter ses autres compatriotes, d’être vigilant, à protéger son vote ainsi que le verdict ».

Biram a interpelé ceux qui « profitent du pouvoir pour s’engraisser, se sucrer au détriment d’une bonne gouvernance, d’une vraie démocratie et au détriment du peuple, à réviser leurs positions et leur pacte diabolique pour se ranger dans le camp des justes à savoir derrière le peuple mauritanien assoiffé de changement ».

Source : Le Calame (Mauritanie)

 

 

Mauritanie: Ould Abdel Aziz en visite dans le pays, juste avant la fin de son mandat

  • PDF

Mauritanie: Ould Abdel Aziz en visite dans le pays, juste avant la fin de son mandatLe360 Afrique - Frappé par la limitation constitutionnelle des mandats, le président en exercice Mohamed ould Abdel Aziz ne peut être candidat à sa propre succession.

Ainsi, le timing de son périple dans l'Est mauritanien suscite de nombreuses interrogations, à quelques semaines de son départ du pouvoir, les élections présidentielles étant prévues pour le 22 juin prochain.

Première réponse, Mohamed ould Abdel Aziz a inauguré hier, lundi, une station électrique hybride (thermique - solaire), dans la ville de Kiffa (à 600 kilomètres à l’Est de Nouakchott), selon l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI).

«Le coût global de la nouvelle infrastructure est de 5 milliards de nouvelles ouguiyas, soit 13 millions de dollars, sur financement de l’Etat mauritanien, de l’Agence Française de Développement (AFD) et de l’Union Européenne (UE). Les travaux de réalisation ont duré 18 mois», annonce une dépêche de cette agence de presse officielle.

Sur un plan technique, la station comporte plusieurs composantes «les installations nécessaires du génie civile, 4 groupes électriques fonctionnant au fuel, en plus de 4.320 panneaux solaires d’une capacité de 1,3 mégawatt, ainsi qu'un système de contrôle et d’une station de décharge d’une capacité de 33 kilovolts».

Pour sa part, le ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, Mohamed ould Abdel Vettah, a mis l’accent l’importance de la station dont l’énergie produite «va transformer la vie des populations des villes de Kiffa, Guerou et des localités environnantes, en permettant la couverture des besoins dans ce domaine, à court et moyen terme, mettant ainsi fin au déficit structurel».

Mais au-delà de ces considérations liées à son statut, la visite du président mauritanien à Kiffa comporte également une dimension politique en rapport avec le contexte.

Kiffa est la capitale de la région d’origine de Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed dit "Ghazouani", candidat de la majorité, ancien chef d’état-major, ex-ministre de la Défense et surtout l'inséparable compagnon du président depuis une quarantaine d’années.

Le candidat Ghazouani a d'ailleurs, en personne, accueilli le président à Kiffa. Après l’étape de Kiffa, le chef de l’Etat a fait cap sur Néma (à 1.100 kilomètres à l’Est de Nouakchott).

Les régions de l’Est de la Mauritanie -Kiffa, Néma et Aioun- sont considérées comme un grand réservoir électoral, même si les derniers recensements ont prouvé que les trois régions du Sud -Trarza, Brakna et Gorgol- les dépassent en nombre de votant.

Ainsi, pour un certain nombre d'analystes politiques, tout se passe comme si Ould Abdel Aziz a décidé de rester dans la politique et donc il voudrait faire monter sa côte de popularité, à quelques semaines de la fin de son mandat.

Il serait donc en campagne pour lui-même, et non au profit de Ghazouani.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya
Source : Le360 Afrique (Maroc)

 

Ghazwani reçoit les chefs de partis politiques qui soutiennent sa candidature

  • PDF

Ghazwani reçoit les chefs de partis politiques qui soutiennent sa candidatureLe candidat du pouvoir et de la majorité, Monsieur Mohamed Ould Ghazwani a reçu, ce samedi 18 mai, dans son QG à Nouakchott, l’ensemble des chefs de partis politiques qui le soutiennent.

Et au cours de cette rencontre première du genre depuis qu’il a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de juin prochain, il a été question d'une stratégie pour mener une campagne présidentielle réussie sur l'ensemble du territoire national.

Ensuite, un plan d'action politique et le travail de proximité sur le terrain tout au long la campagne ont été au menu des discussions.

Le candidat a par la suite vivement remercié l'ensemble des présidents des formations politiques, des organisations non gouvernementales, les leaders politiques, les notables et les initiatives de soutien qui militent en sa faveur.

Source : Tawary (Mauritanie)

Présidentielle 2019 : Le candidat Ould Maouloud ira, ce dimanche, à la rencontre des habitants de Sebkha

  • PDF

TPrésidentielle 2019 : Le candidat Ould Maouloud ira, ce dimanche, à la rencontre des habitants de Sebkhaawary - Le candidat à la présidentielle du 22 juin prochain, Dr Mohamed Ould Maouloud ira ce dimanche 19 mai, en début de journée, à la rencontre des populations de la moughataa de Sebkha.

Cette visite, dit-on, entre dans le cadre de la précampagne présidentielle. Elle vise à conscientiser les électeurs sur le projet du candidat. Par la suite, le candidat écoutera les doléances des populations et il verra des solutions à y apporter s’il est élu le 22 juin, rapporte une source.

Ensuite, une rencontre avec les jeunes du département suivie d’une conférence de presse seront tenues à l’hôtel Kumbi Saleh dans la même circonscription.

On note que le Dr Mohamed Ould Maouloud est à sa deuxième candidature après celle de novembre 2007, pour la magistrature suprême.

Source : Tawary (Mauritanie)