Sat05252019

Last update04:14:09 PM GMT

Back Accueil

Carton plein de Biram à Maghama

  • PDF

Maghama n’a pas voulu être en reste, lundi 22 avril, dans cette vague déferlante au Fouta au profit du candidat Biram Dah Abeïd. Ce fut une mobilisation générale tout au long de son périple dans cette partie du Gorgol pour l’émergence enfin d’un changement. Pour son troisième retour à Maghama en tant que  candidat indépendant, Biram  a été chaleureusement  accueilli, ce lundi soir, à la place publique de Legal Dow, par une foule dense sous une clameur populaire, scandant à tue-tête son nom et proclamant leur désir de changement. Une aspiration largement partagée dans le Fouta.

De Djéol  à Maghama, en passant par Koundel, Tokomadji, Toufounde Civé, Youman Yiiré,Toulel Mboma, Bonainde, Dar el Avia, Garly, Dolol,Taga, Winde Thioulide, Dar el Bedha, Deïbou, le leader abolitionniste a tenu des rassemblements populaires et marqué des arrêts pour ventiler son programme électoral axé sur le pacte de renaissance de la Mauritanie débarrassée du racisme, de l’esclavage et

des injustices sociales bâtie sur un Etat de droit, la liberté de la jeunesse, de la modernité, de l’enseignement et de la valorisation des langues nationales au même titre que la langue arabe. Il a promis de mettre fin aux souffrances des populations qui éprouvent les pires difficultés, en raison de la mauvaise gouvernance du régime de Ould Abdel Aziz. Il a pointé du doigt les cadres de la vallée qui exploitent la misère des populations en leur faisant miroiter des mirages, pour les pousser à soutenir le dauphin de Ould Abdel Aziz.Il mettra en garde ses sympathisants contre tout achat de consciences non sans les inviter à s’inscrire massivement.

Sous des tonnerres d’applaudissements, Biram, la voix enrouée, a rendu des hommages appuyés aux natifs de ces contrées, bastions de la résistance,  bastions de la lutte pour le respect  de la  dignité humaine, de la lutte permanente pour l’égalité entre les citoyens mauritaniens,  pour l’égalité des races et ethnies en Mauritanie, en payant un  lourd tribut et  ce, au péril de leur vie.

C’est une démonstration de force réussie dans le Dande Maayo.

Ce mardi, Biram se rendra à Fimbo, Sanghé et Waly avant de regagner Nouakchott.

Source : lecalame.info (Mauritanie)